Lamarcus Aldridge

LaMarcus Aldridge Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2006-07 POR 63 22 50.3 0.0 72.2 2.3 2.7 5.0 0.4 3.0 0.4 0.7 1.2 9.0
2007-08 POR 76 35 48.4 14.3 76.2 2.9 4.7 7.6 1.6 3.2 0.7 1.7 1.2 17.8
2008-09 POR 81 37 48.4 25.0 78.1 2.9 4.6 7.5 1.9 2.6 1.0 1.5 1.0 18.2
2009-10 POR 78 38 49.5 31.2 75.7 2.5 5.6 8.0 2.1 3.0 0.9 1.3 0.6 17.9
2010-11 POR 81 40 50.0 17.4 79.1 3.4 5.3 8.8 2.1 2.7 1.0 1.9 1.2 21.8
2011-12 POR 55 36 51.2 18.2 81.4 2.7 5.3 8.0 2.4 2.8 0.9 2.0 0.8 21.7
2012-13 POR 74 38 48.4 14.3 81.0 2.4 6.7 9.1 2.6 2.5 0.8 1.9 1.2 21.1
2013-14 POR 69 36 45.8 20.0 82.2 2.4 8.7 11.1 2.6 2.1 0.9 1.8 1.0 23.2
2014-15 POR 71 35 46.6 35.2 84.5 2.5 7.7 10.2 1.8 1.8 0.7 1.7 1.0 23.4
2015-16 SAN 74 31 51.3 0.0 85.8 2.4 6.2 8.5 1.5 2.0 0.5 1.3 1.1 18.0
2016-17 SAN 72 32 47.7 41.1 81.2 2.4 4.9 7.3 1.9 2.2 0.6 1.4 1.2 17.3
2017-18 SAN 75 33 51.0 29.3 83.7 3.3 5.2 8.5 2.0 2.2 0.6 1.5 1.2 23.1
Total   869 35 48.9 28.8 80.6 2.7 5.6 8.3 1.9 2.5 0.8 1.6 1.1 19.4

Les actualités sur Lamarcus Aldridge

Un an après ses critiques, Gregg Popovich vante le leadership de LaMarcus Aldridge

Malgré la deuxième défaite des Spurs en autant de matchs à l’Oracle Arena, LaMarcus Aldridge était l’un des points positifs de ce Game 2 pour San Antonio. Après un premier match raté, le All Star a sorti la meilleure performance de sa carrière en playoffs face aux Warriors, dominant ses adversaires directs. Il a fini la rencontre avec 34 points et 12 rebonds.

Pour Steve Kerr, la différence est venue de la façon dont les Spurs ont servi LaMarcus Aldridge. Au lieu de chercher le post up en première intention, les Texans ont forcé JaVale McGee, Kevon Looney, David West et Draymond Green à défendre sur des actions secondaires pour donner à leur star un temps d’avance sur son défenseur. L’intéressé a également été plus actif et agressif, tirant 12 lancers francs contre 4 lors du premier match et attrapant quatre rebonds offensifs. Lire la suite »

San Antonio – Portland : El Manu porte l’estocade !

Les Spurs se devaient de l’emporter, et ils ont fait le boulot. Les joueurs de Gregg Popovich décrochent leur 10e victoire consécutive à l’AT&T Center en disposant du 3e de l’Ouest, Portland (116-105). San Antonio a fait la différence en fin de rencontre grâce au gros match de l’ancien Blazer LaMarcus Aldridge (28 points, 8 rebonds) mais aussi – voire surtout – grâce à Manu Ginobili, irrésistible dans le dernier acte. Ce succès est doublement savoureux pour l’escouade de l’Argentin : il envoie un message à la franchise de l’Oregon, possible futur adversaire au premier tour, et il tombe à pic puisque le Thunder, les Pelicans et les Nuggets se sont aussi tous imposés dans la course au Top 8. Lire la suite »

Rien de grave pour LaMarcus Aldridge

Certes, LaMarcus Aldridge n’est pas encore de retour suite à sa blessure au genou contre les Wizards, mais les Spurs ont annoncé qu’il ne souffrait que d’une simple contusion au genou gauche.

Il n’est pas certain de tenir sa place ce jeudi soir contre le Thunder nous apprend ESPN, mais comme il n’y a rien de grave, on devrait revoir l’intérieur sur les parquets avant la fin de saison régulière. Lire la suite »

Joueurs de la semaine : les évidents LeBron James et LaMarcus Aldridge

Aucune surprise pour les joueurs de la semaine. À l’Est, c’est encore une fois LeBron James qui obtient le trophée avec quatre victoires en quatre matchs et des stats hallucinantes : 34.8 points (63% de réussite), 8.8 rebonds et 11 passes. Lire la suite »

Le MVP de la nuit : le chef d’œuvre de LaMarcus Aldridge

En pleine forme au meilleur moment de la saison, LaMarcus Aldridge évolue à un niveau de jeu assez impressionnant. Pour preuve, il est capable de réaliser son record en carrière contre une des meilleures défenses de la ligue, le Jazz.

Avec 45 points à 19/28 au shoot, 9 rebonds et 3 contres, l’intérieur des Spurs a écœuré Rudy Gobert. Lire la suite »