Kevin Durant

Kevin Durant Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2007-08 SEA 80 35 43.0 28.8 87.3 0.9 3.5 4.4 2.4 1.5 1.0 2.9 0.9 20.3
2008-09 OKC 74 39 47.6 42.2 86.3 1.0 5.5 6.5 2.8 1.8 1.3 3.0 0.7 25.3
2009-10 OKC 82 40 47.6 36.5 90.0 1.3 6.3 7.6 2.8 2.1 1.4 3.3 1.0 30.2
2010-11 OKC 78 39 46.2 35.0 88.0 0.7 6.1 6.8 2.7 2.0 1.1 2.8 1.0 27.7
2011-12 OKC 66 39 49.6 38.7 86.0 0.6 7.4 8.0 3.5 2.0 1.3 3.8 1.2 28.0
2012-13 OKC 81 39 51.0 41.6 90.5 0.6 7.3 7.9 4.6 1.8 1.4 3.5 1.3 28.2
2013-14 OKC 81 39 50.3 39.1 87.3 0.7 6.7 7.4 5.5 2.2 1.3 3.5 0.7 32.0
2014-15 OKC 27 34 51.0 40.3 85.4 0.6 6.0 6.6 4.1 1.5 0.9 2.7 0.9 25.4
2015-16 OKC 72 36 50.5 38.8 89.8 0.6 7.6 8.2 5.0 1.9 1.0 3.5 1.2 28.2
2016-17 GOS 62 33 53.7 37.5 87.5 0.6 7.7 8.3 4.9 1.9 1.1 2.2 1.6 25.1
2017-18 GOS 68 34 51.6 41.9 88.9 0.5 6.4 6.8 5.4 2.0 0.7 3.0 1.8 26.4
Total   771 37 49.0 38.4 88.2 0.8 6.4 7.1 3.9 1.9 1.2 3.2 1.1 27.1

Les actualités sur Kevin Durant

Kevin Durant de retour à Seattle pour la pré-saison

La rumeur était dans l’air depuis des mois et elle désormais officielle : la NBA reviendra à Seattle en octobre prochain ! Ce ne sera certes que pour un match de pré-saison entre les Kings et les Warriors mais au regard du désespoir des fans des Sonics, abandonnés par la ligue depuis 2008, c’est une excellente nouvelle pour la « ville pluvieuse ». Lire la suite »

Kevin Durant récompensé pour sa générosité

ESPN et Bristol-Myers Squibb Co, entreprise pharmaceutique américaine, ont mis à l’honneur pour la quatrième année consécutive la générosité dans le sport, en remettant notamment un trophée à Kevin Durant, vainqueur du Muhammad Ali Sports Humanitarian Award. Lire la suite »

Prolongé par les Warriors, Kevin Durant sera encore free agent en 2019

Sans surprise, Kevin Durant va prolonger aux Warriors, et selon Yahoo! Sports, le MVP des Finals 2018 a choisi de signer un nouveau contrat court puisqu’il va s’engager pour deux ans et 61.5 millions de dollars. C’est à nouveau un contrat de type 1+1, et l’ailier des Warriors aura la possibilité à nouveau d’être free agent dans un an. Lire la suite »

Nike : une KD11 au goût d’été pour l’EYBL

Elle ressemble à un beau fruit bien frais avec ses couleurs vibrantes. Normal, puisqu’elle est ornée du logo de la Peach League (pêche), un tournoi qui a lieu dans l’état de Géorgie.

Un orange légèrement rosé, du bleu ciel et quelques notes de vert fluo. Le tout posé sur une semelle translucide. Cette nouvelle KD11 EYBL ne sera clairement pas au goût de tout le monde, mais elle a le mérite d’être original. Lire la suite »

Adam Silver concède que l’arrivée de Kevin Durant aux Warriors a bouleversé la donne

La quatrième manche d’affilée entre Warriors et Cavs fut certes historique mais elle a agacé bon nombre d’observateurs.

Les deux franchises étaient déjà les meilleures de la ligue en 2015 et 2016, mais l’arrivée de Kevin Durant aurait définitivement « tué » la concurrence puisque Golden State a gagné les deux derniers titres assez aisément (4-1 en 2017 puis 4-0 cette année). Même Adam Silver, le grand patron de la NBA, le concède pour ESPN.

« Je le comprends quand il s’agit de Kevin Durant. Ce fut une sorte d’aberration dans notre système. On a connu un pic dans notre salary cap, cela a permis aux Warriors d’avoir de l’espace. Après, ils vous diront qu’ils auraient trouvé une solution de toute façon. »

Mais pas question d’oublier que le noyau dur du double champion en titre s’est constitué avec un vrai travail de recrutement.

« Je le répète : il faut aussi rendre hommage à l’excellence. Au propriétaire, à Bob Myers le GM, à Steve Kerr, un des meilleurs coaches de la ligue. Stephen Curry a été drafté, Klay Thompson aussi, Draymond Green en 35e position. »

En 1997, les Bulls posaient les mêmes questions…

Si la NBA ne va pas mettre en place un système pour détruire les Warriors et mieux répartir les forces, elle pense néanmoins à modifier l’équilibre financier. L’accord collectif actuel ira jusqu’en 2024, mais il peut être renégocié dès 2023.

« Depuis plusieurs années, on parle d’un salary cap plus dur que celui-ci. En NFL, c’est plus dur que nous. Le nôtre est plutôt soft. Il permet à des équipes de le dépasser et c’est le cas avec Golden State et Cleveland. Ils sont clairement au-dessus. Les 28 autres équipes se plaignent de voir ces deux formations en Finals depuis quatre ans, mais au fond, ce sont les 30 équipes qui sont responsables du système, avec les joueurs. »

S’il admet que la ligue a sa part de responsabilité, Adam Silver renvoie aussi les joueurs et les équipes dans les cordes en leur rappelant qu’ils ont permis ce genre de réunion de superstars. Enfin, il conclut en sortant de la culture de l’instant.

« Il y a toujours eu des dynasties en NBA. Il y a une vieille une de Sports Illustrated (en mars 1997) qu’on pourrait retrouver où il y a une photo de Michael Jordan et elle disait : « Des Bulls si forts sont-ils mauvais pour la NBA ? » C’est la même chose aujourd’hui. Je ne me souviens pas qu’on avait ce genre de débat à cette époque. »

Pourquoi ? « Il n’y avait pas le facteur Kevin Durant. Ce fut un problème pour les gens, car une équipe déjà championne ajoute Durant. Il n’y avait pas l’équivalent avec les Bulls. »