Matchs
hier
Matchs
hier
MIL99
TOR105

"Résumé"

Vainqueur à Milwaukee, Toronto est à une marche des Finals !

Tremblement de terre à Milwaukee où les Raptors s’imposent à l’arraché (105-99) dans la cinquième manche et prennent une option pour les Finals ! Kawhi Leonard a été immense avec Fred VanVleet comme Facteur X.

Giannis Antetokounmpo lance le coup d’envoi du Match 5 avec un 0/2 aux lancers mais Drake n’est pas là pour chambrer et les Bucks ont prouvé qu’ils pouvaient enflammer un match à domicile. Ce soir c’est avec un 3-points de Brogdon, de retour dans le cinq, ou encore la deuxième faute en deux minutes de Siakam, et finalement un 11-3 en 3 minutes. Nick Nurse prend temps-mort mais la réponse est cinglante : 3-points en transition pour Eric Bledsoe suivi d’un énorme alley-oop pour le Grec. Lire la suite »

Les Raptors mettent une claque aux Bucks pour égaliser !

Dans un quasi-remake du Game 2, cette fois, ce sont les Raptors qui s’imposent face aux Bucks (120-102) pour remettre les compteurs à zéro (2-2). Une fois n’est pas coutume, six Raptors terminent avec 13 points ou plus.

Ces deux derniers jours, les deux équipes ne cessaient de répéter qu’elles avaient manqué d’afficher leur meilleur visage lors de la troisième manche. Sur les premières minutes, on sent bien que ce sont les Bucks, Giannis Antetokounmpo en tête, qui entendent corriger le tir. Déterminé et hyper agressif, le Grec est inarrêtable d’entrée de jeu avec ses « eurostep » en transition, qu’il termine au dunk. Cette démonstration de force, qui impose à Nick Nurse un temps-mort prématuré, ne dure pas. Lire la suite »

Les Blazers balayés par Golden State

Stephen Curry (37 points, 13 rebonds, 11 passes) et Draymond Green (18 points, 14 rebonds, 11 passes) ont à nouveau fait très mal aux Blazers. Il aura certes fallu une prolongation mais Golden State (119-117) passe le balai et file bel et bien vers une cinquième finale NBA de suite.

Les Warriors démarrent avec un nouveau cinq majeur, Jordan Bell et Alfonzo McKinnie rejoignant le « Big Three » traditionnel alors qu’Andre Iguodala a rejoint Kevin Durant et DeMarcus Cousins à l’infirmerie. Ce choix s’avère rapidement payant avec McKinnie qui frappe de loin et file pour un gros dunk en transition. Avec Stephen Curry et Klay Thompson qui cumulent 16 des 28 premiers points de leur équipe dont 10 points en 8 minutes pour Thompson, les Blazers sont mis à rude épreuve dès le premier quart. Et bien qu’ils scorent à 65% de réussite, ils sont tout de même forcés à courir après le score après un insensé 11/13 aux tirs dont 4/6 à trois points de la Dub Nation.

Un premier quart de folie

L’adresse retombe un peu en fin de période mais Curry dépasse Klay avec 12 points à 4/5 aux tirs dont 3/4 à trois points. En face, Meyers Leonard fait encore mieux à 14 points à 6/8. Ce premier quart est offensif à fond les ballons et, à ce petit jeu, les visiteurs mènent d’une courte tête (36-35). Sans Lillard ni McCollum pour reprendre le deuxième quart, Portland parvient à rester dans la course et le retour de CJ et Dame équivaut à un 8-0 stoppé par deux dunks consécutifs de Bogut.

Mais Portland continue sur sa lancée avec Meyers Leonard qui ne redescend pas de son nuage, à 25 points à la pause (nouveau record en carrière) dont un énorme 5/6 de loin. Stephen Curry lui rend coup pour coup avec 25 unités à la pause également, inscrivant notamment un 3-points très longue distance. Un temps à +11, les Blazers ne comptent plus que 4 points d’avance à la mi-temps, à cause d’une faute intentionnelle de Damian Lillard qui coûte cher (69-65).

Draymond Green sort le gros tir

Mais le meneur reprend fort en troisième quart. Il rentre d’abord un layup, puis il met carrément McKinnie au sol sur un dribble croisé avant de taper dans le mille du logo ! CJ McCollum lui emboîte le pas avec trois tirs de loin et les Blazers infligent le traitement qu’ils ont subi en troisième quart ces trois derniers matchs. Ils prennent jusqu’à 17 points d’avance dans la période mais Golden State ne panique pas. Stephen Curry rentre à nouveau un 3-points qui fait très mal.

De fait, il lance un 9-0 qui permet aux Warriors de revenir à huit longueurs à la fin du troisième quart (95-87). Comme depuis le début de la série, les Blazers n’arrivent pas à enchaîner les temps forts, et se font cueillir avec des mauvaises décisions, comme cette passe de Meyers Leonard piquée facilement par Draymond Green.

À 12 minutes de leur possible fin de saison, les Blazers sont devant au score mais clairement en sursis. Steph Curry leur met un coup de pression immédiat avec un 3-points, puis il provoque la faute pour obtenir trois lancers… Il en rate un pour le coup, son premier échec en playoffs dans le quatrième quart-temps depuis le 16 juin 2015. Zach Collins choisit alors le meilleur moment pour inscrire 6 points de suite, avec un panier plus la faute et un 3-points dans le coin. Portland reste devant mais Golden State se rapproche avec Looney et Green. Curry vient même égaliser à 104 partout sous les cinq minutes alors que l’attaque de Rip City est immobile.

C’est le « méga money time » pour les Blazers qui servent d’abord Rodney Hood à l’aile. Mais Kevon Looney, qui fait très mal à Portland au rebond offensif, puis Draymond Green remettent les Warriors devant au score. Pas pour longtemps car Damian Lillard rentre un 3-points veinard bien servi par Meyers Leonard. Qui place lui un gros dunk sur Green !

Pas de miracle

Qu’importe, Golden State égalise par l’intermédiaire de Klay Thompson. À 111 partout dans la dernière minute, ça va se jouer à rien. Stephen Curry a une première occasion, ratée dans le coin, mais Damian Lillard n’y arrive pas non plus avec un ballon qui ressort. Les deux hommes y retournent mais Stephen Curry est pris par la patrouille avec un marcher évident tandis que Damian Lillard se casse encore les dents au layup. Prolongation (111-111).

Golden State frappe en premier dans la période supplémentaire. Evan Turner réplique mais c’est bien compliqué pour Portland. Draymond Green se rattrape d’un lancer raté avec un 3-points qui fait mal, très mal même. À -4 à 39 secondes de la fin, Damian Lillard file rapidement au layup et Portland arrive à faire un stop alors que Stephen Curry rate un layup. À 3 secondes et à -2, les Blazers filent encore le cuir à Damian Lillard pour un tir à la Kawhi Leonard au bout du corner… mais pas de miracle cette fois-ci (119-117).

Pour la troisième fois sur les trois derniers matchs, les Blazers ont mené de 17 points dans ce match. Pour la troisième fois, ils ont perdu. Et Golden State va pouvoir se reposer avant de vivre ses cinquièmes Finals de suite.

Trail Blazers / 117 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Leonard 40 12/16 5/8 1/2 0 12 12 3 3 1 2 1 30 40
A. Aminu 11 0/2 0/1 0/0 0 1 1 0 0 0 0 1 0 0
M. Harkless 16 2/3 0/1 1/3 2 2 4 2 0 0 1 0 5 7
D. Lillard 44 11/24 4/12 2/2 1 3 4 12 2 0 4 0 28 27
C. McCollum 44 10/22 5/9 1/1 0 2 2 7 2 1 1 2 26 25
Z. Collins 11 4/7 1/3 1/1 0 2 2 0 1 0 1 1 10 9
E. Kanter 13 3/4 0/0 0/0 1 1 2 0 0 1 0 0 6 8
E. Turner 31 2/8 0/0 0/0 1 6 7 3 2 0 2 1 4 7
R. Hood 40 3/11 1/6 0/0 1 1 2 2 4 2 0 0 7 5
S. Curry 15 0/1 0/1 1/1 0 2 2 2 1 0 1 0 1 3
Total 47/98 16/41 7/10 6 32 38 31 15 5 12 6 117
Warriors / 119 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 43 7/13 1/3 3/4 0 14 14 11 4 3 6 2 18 35
J. Bell 14 3/5 0/0 1/2 0 0 0 2 0 1 0 0 7 7
A. McKinnie 26 5/12 1/5 1/2 2 0 2 0 2 0 0 0 12 6
S. Curry 47 11/25 7/16 8/9 4 9 13 11 0 1 2 0 37 45
K. Thompson 46 7/21 3/10 0/0 0 6 6 2 4 2 4 1 17 10
J. Jerebko 10 0/4 0/2 0/0 2 0 2 1 0 1 1 0 0 -1
K. Looney 29 5/7 0/0 2/2 6 8 14 0 2 1 0 1 12 26
A. Bogut 9 2/3 0/0 0/0 1 2 3 1 4 0 0 0 4 7
Q. Cook 14 2/5 0/3 0/0 0 1 1 1 0 0 2 0 4 1
S. Livingston 22 4/4 0/0 0/0 0 1 1 1 1 1 0 1 8 12
J. Evans 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 46/99 12/39 15/19 15 41 56 30 17 10 15 5 119

Les Raptors se relancent face aux Bucks après deux prolongations !

Kawhi Leonard (36 points, 9 rebonds) et les Raptors ont dû batailler pendant 10 minutes supplémentaires pour se défaire des Bucks dans cette troisième manche (118-112). Énorme au rebond, Giannis Antetokounmpo n’a pas beaucoup pesé dans cette rencontre.

Après la claque reçue lors du Game 2, les Raptors vont-ils être en mesure de réagir dans ce match de la survie pour eux ? La réponse est oui ! Dans une Scotiabank Arena et ses 20 000 fans tout de rouge vêtus, les Canadiens donnent le ton dès l’entame d’une partie sans round d’observation. La première bonne nouvelle de la soirée pour eux, c’est que Marc Gasol a retrouvé de son adresse derrière l’arc. Avec un Brook Lopez toujours scotché dans la raquette, l’Espagnol en profite pour aligner depuis son périmètre favori, à savoir en tête de raquette. Lire la suite »

Dépassés par l’énergie de Draymond Green, les Blazers s’effondrent encore

Sur les épaules d’un fantastique Draymond Green (20 points, 13 rebonds, 12 passes), en triple double, les Warriors ont à nouveau donné une leçon de réalisme à des Blazers bien trop tendres en deuxième mi-temps. Stephen Curry (36 points) & Cie ne sont plus qu’à une victoire des Finals !

De retour devant leur public, les Blazers commencent bien avec Damian Lillard et CJ McCollum qui marquent de loin. Titularisé à la place d’Andrew Bogut, Damian Jones écope de trois fautes en trois minutes et Portland fait le premier break (12-5). Pendant ce temps, Meyers Leonard, également propulsé dans le cinq majeur, répond à l’appel avec cinq points. Les Warriors n’y sont pas vraiment à l’image d’un airball de Stephen Curry qui se transforme en passe décisive pour Klay Thompson.

Le meneur des Warriors brise enfin la glace avec un 3-points après sept minutes de jeu. Il permet à Golden State de revenir à -3 et commence surtout à trouver des sensations avec un autre tir en stepback. Malgré un net avantage d’agressivité, Portland ne compte que deux points d’avance après le premier quart (29-27).

Draymond Green permet à Golden State de s’accrocher

Déjà échaudé par plusieurs coups de sifflet défavorables, le Moda Center crie au scandale en début de deuxième quart quand Jonas Jerebko commet une grosse faute sur Zach Collins. Une faute flagrante (niveau 1) est sifflée et Portland reprend le dessus avec l’écart qui remonté à +7 sous l’impulsion d’Enes Kanter. Face aux seconds couteaux, le Turc fait un carnage et quand Evan Turner marque à 3-points, l’écart prend de l’ampleur à +13. Quinn Cook profite d’une relance pour un layup opportuniste mais le vent est totalement en faveur de Rip City, sur un 18-7 pour ouvrir le deuxième quart.

Après Enes Kanter, c’est ainsi un très bon Meyers Leonard qui revient en jeu pour arriver à 13 points à 5/7 aux tirs, dont un gros dunk plus la faute de Draymond Green.

Stephen Curry et Draymond Green essaient bien de remobiliser leurs troupes mais Seth Curry pique à nouveau le cuir à son frère avant de rentrer un 3-points sur la transition. Les Warriors sont dans les cordes mais ils s’accrochent à leur ailier fort qui relance à chaque occasion, même sur les remises ligne de fond, et il file même inscrire un panier au buzzer de la pause (66-53). Largués à -13, les Dubs auraient pu être bien plus loin sans leur intérieur, à 14 points, 5 rebonds et 5 passes.

Le syndrome du troisième quart-temps

Pris de court lors des deux premières manches en 3e quart, Portland est prévenu… mais ça n’empêche ! CJ McCollum prend deux fautes rapides d’entrée, et s’il rentre un tir derrière, Steph Curry lance les affaires pour son équipe avec un panier à 3-points, plus la faute (mais pas le lancer). Damian Lillard et Meyers Leonard gardent les Blazers devant mais Golden State est sur le chemin du retour avec Klay Thompson qui enchaîne deux paniers. Surtout, Draymond Green continue de pousser le cuir à chaque occasion et le repli défensif de Portland est à la rue !

Jordan Bell rate un dunk tout seul à une main, mais sur le suivant, il ne prend pas de risque avec ses deux mains ! Golden State passe devant au terme d’un 18-3, alors que Draymond Green atteint déjà le triple double à 18 points, 10 rebonds, 10 passes. Stephen Curry ajoute un nouveau tir de loin et Portland encaisse en fait un 22-6. À 5/18 aux tirs, l’ensemble des Blazers ont ainsi été battus aux points dans ce quart-temps par le duo Curry – Thompson, 17 points à deux ! Le syndrome du 3e quart est vérifié : 29-13 pour Golden State qui est repassé devant (82-79)…

Zach Collins inscrit un tir à 3-points pour commencer le quatrième mais Damian Lillard est toujours aussi bien tenu. Et Dame commence à forcer, à 3/14 ! Sans adresse, à 5/17 à 3-points depuis le premier quart, les Blazers montrent clairement des signes de faiblesse avec beaucoup trop de lancers laissés en route.

Steph Curry continue son festival en dernier quart. Il monopolise l’attention de la défense mais ajoute tout de même 11 points à son total. Damian Lillard inscrit un gros 3-points pour revenir à -8 à quatre minutes mais son raté sur l’action suivante arrêtera la courte embellie. Les Warriors tiennent leur fin de match sans trembler et s’imposent pour une troisième victoire de suite (110-99). Portland a encore craqué en deuxième mi-temps et se retrouve au bord de l’élimination !

Trail Blazers / 99 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Leonard 31 6/12 3/7 1/1 0 3 3 4 4 0 0 0 16 17
A. Aminu 13 1/2 0/1 0/0 0 7 7 2 0 0 1 0 2 9
M. Harkless 26 2/5 0/1 2/4 1 2 3 2 2 2 0 2 6 10
D. Lillard 40 5/18 3/9 6/8 0 6 6 6 3 2 5 0 19 13
C. McCollum 38 7/20 2/10 7/12 1 2 3 5 4 2 1 0 23 14
Z. Collins 20 2/6 1/1 1/2 4 4 8 2 4 0 1 1 6 11
E. Kanter 7 3/7 0/0 1/2 2 3 5 0 0 0 0 0 7 7
E. Turner 17 5/6 1/1 1/2 1 2 3 1 0 1 2 0 12 13
R. Hood 17 1/3 0/1 1/2 0 0 0 0 2 1 0 0 3 1
S. Curry 30 2/6 1/4 0/0 1 2 3 0 4 1 1 0 5 4
Total 34/85 11/35 20/33 10 31 41 22 23 9 11 3 99
Warriors / 110 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 38 6/12 0/1 8/9 1 12 13 12 3 4 2 1 20 41
D. Jones 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 3 0 0 0 0 0
S. Curry 37 11/26 6/16 8/9 0 6 6 3 3 0 5 0 36 24
A. Iguodala 18 1/5 0/3 0/0 0 5 5 2 2 1 0 0 2 6
K. Thompson 40 8/20 1/5 2/3 1 4 5 5 3 2 4 2 19 16
J. Bell 15 3/5 0/0 0/0 0 2 2 2 3 0 0 1 6 9
J. Jerebko 9 1/2 0/0 0/0 0 3 3 1 1 0 0 0 2 5
A. McKinnie 21 2/2 1/1 0/0 3 6 9 0 0 1 1 0 5 14
K. Looney 27 4/5 0/0 0/0 1 2 3 1 1 0 1 1 8 11
A. Bogut 3 0/0 0/0 0/0 1 1 2 0 1 0 0 0 0 2
Q. Cook 11 3/4 0/0 0/0 0 1 1 0 2 0 0 0 6 6
S. Livingston 17 2/3 0/0 2/2 0 0 0 1 2 1 0 0 6 7
Total 41/84 8/26 20/23 7 42 49 27 24 9 13 5 110

Le collectif des Bucks donne une leçon aux Raptors

Si Giannis Antetokounmpo sort un gros match (30 points, 17 rebonds), ce sont ses lieutenants qui ont permis aux Bucks de faire la différence d’entrée (125-103). Le danger vient de partout à Milwaukee, et seulement de Kawhi Leonard (31 points) pour les Raptors, déjà dos au mur.

Comme dans le Game 1, Giannis Antetokounmpo donne le ton d’entrée : le Grec claque son propre raté dans le cercle, contre Marc Gasol, et dunke une nouvelle fois, le tout en 50 secondes, devant un public qui chante « MVP, MVP » ! Nikola Mirotic remet ensuite un rebond offensif dans le cercle et marque de loin : Milwaukee mène 9-0, Nick Nurse rappelle ses hommes, le Wisconsin bouillonne. Lire la suite »

Les Blazers peuvent s’en mordre les doigts…

Comptant jusqu’à 17 points d’avance en première mi-temps, les Blazers ont laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras. Derrière les 61 points des « Splash Brothers » et une défense exemplaire de Draymond Green (16 points, 10 rebonds, 7 passes, 5 contres), les Warriors ont terminé le match sur un 14-3 pour remporter ce Game 2 (114-111). Andre Iguodala a intercepté la balle dans les mains de Damian Lillard avant que celui-ci puisse tenter d’égaliser au buzzer.

Comme on pouvait s’y attendre, les Blazers entament cette deuxième manche en étant beaucoup agressifs. Lillard et McCollum ne lâchent pas Curry et Thompson d’une semelle quand ils n’ont pas le ballon, et de l’autre côté, C.J. McCollum alterne entre attaque du cercle et tirs de loin alors que Damian Lillard distribuent les caviars. Derrière les huit points du premier nommé et un 4 sur 5 de loin de la part des Blazers, les hommes de Terry Stotts prennent logiquement les devants (22-15). Lire la suite »

Brook Lopez offre le premier round à Milwaukee

Après avoir fait la course en tête une bonne partie de la rencontre grâce au duo Leonard/Lowry, les Raptors ont été éteints par Brook Lopez dans le « money time » (108-100). Avec 29 points, 11 rebonds et 4 contres, le pivot met son équipe sur les bons rails.

Un panier au poste, un contre sur Pascal Siakam, une interception suivi d’un dunk et un layup en transition : Giannis Antetokounmpo pose son empreinte sur la rencontre en 2 minutes. Mais c’est bien Mike Budenholzer qui prend le premier temp-mort du match après deux réussites de loin pour Siakam et Kyle Lowry. Lire la suite »

Warriors – Blazers : la balade de Stephen Curry

Dans un match à sens unique, les Warriors ont profité des 9 réussites à 3-points de Stephen Curry (36 points) pour contrôler ce premier match (116-94). Klay Thompson a lui ajouté 26 points alors que Draymond Green (12 points, 10 rebonds, 5 passes, 3 contres, 2 interceptions) a été omniprésent. Damian Lillard (19 points à 4/12, 7 ballons perdus) et C.J. McCollum (17 points à 7/19) ont souffert face à la défense des champions en titre.

Cette finale de conférence débute avec pas mal de déchets. En cinq minutes de jeu, les deux équipes perdent six ballons, dont quatre côté Blazers. Alors que Damian Lillard ouvre les hostilités derrière les 7m25, ce sont les « Splash Brothers » qui dominent ces premières minutes. Défendu par CJ McCollum qui lui rend plusieurs centimètres, Klay Thompson parvient à faire jouer son avantage de taille pour punir son adversaire direct et derrière 11 points de leur base arrière, les Warriors prennent le contrôle des opérations (15-9). Lire la suite »

Au buzzer, Kawhi Leonard envoie les Raptors en finale de conférence !

Incroyable Kawhi Leonard ! Encore auteur de 41 points, l’ailier des Raptors a surtout crucifié les Sixers sur un tir au buzzer qui a mis tout son temps pour rentrer (92-90). Les Raptors s’imposent ainsi 4-3 et vont retrouver les Bucks en finale de conférence.

Une vraie guerre des tranchées, âpre et physique. Cette série a atteint des sommets d’intensité avec ce Game 7. Dès les premières minutes, marquées par une maladresse générale qu’on peine à croire (moins de 25% de réussite à la fin du premier quart-temps…), on comprend le thème de la soirée : défendre le plus dur possible. Toronto semble évoluer un ton au-dessus dans ce secteur et dans le jeu en général. Le « traitement de faveur » réservé à Joel Embiid est toujours d’actualité : des prises à deux agressives au poste pour éloigner au maximum du cercle le pivot. Et des rotations qui tiennent la route derrière. Lire la suite »