Tokyo
2020
Tokyo
2020
SLO94
GER70
ESP81
USA95
ITA75
FRA84
AUS97
ARG59
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le 29 juin 1982, les Celtics draftent un joueur paraplégique

NBA – Devenu paraplégique suite à un accident de voiture, Landon Turner a tout de même été choisi par les Celtics lors de la Draft 1982. Un geste symbolique pour rendre hommage à un joueur qui était promis à un bel avenir.

« La NBA était mon rêve ». C’était la volonté de Landon Turner. Joueur talentueux mais peu efficace chez les Hoosiers en NCAA, il avait manqué ses deux premières saisons. Au point que son coach, le légendaire Bobby Knight, n’en pouvait plus en 1980.

« Va jouer en pro », lui avait lancé le bouillant coach d’Indiana. « Je ne suis pas prêt pour ça et vous le savez », lui répond le jeune joueur. « Tu n’es pas prêt pour ici non plus », conclut le coach.

Tout s’est décidé lors d’une rencontre contre Northwestern, en février 1981. Mauvais pendant les premières minutes et finalement relancé par son coach, Landon Turner termine très fort et montre enfin son meilleur niveau.

Avec ses 2m08, sa mobilité et sa puissance, souvent comparé à James Worthy, il compile 9.5 points et 3.7 rebonds de moyenne lors de cette saison 1980/81 aux côtés d’Isiah Thomas et Ray Tolbert. Durant le tournoi final, il est à son sommet et Indiana devient champion NCAA en 1981.

« Je l’ai vu branché à toutes ces machines »

Dans la foulée, ses deux coéquipiers rejoignent la NBA. Landon Turner, lui, va disputer sa dernière saison universitaire, avant de faire le grand saut. Puis survient le terrible 25 juillet 1981.

Ce matin-là, le joueur est dans sa voiture, accompagné, en route pour un parc d’attractions dans l’Ohio afin de rejoindre ses trois amis. Il perd malheureusement le contrôle de son véhicule. Il est gravement blessé. Il survit, mais il restera malheureusement paralysé du torse aux jambes.

« J’ai eu de la chance : ma moelle épinière n’a pas été sectionnée, seulement abîmée. Je peux toujours utiliser mes bras et mes mains », expliquera-t-il plus tard, après avoir passé cinq jours dans le coma, puis cinq mois à l’hôpital. « Je n’oublierai jamais ma venue à l’hôpital. Je l’ai vu branché à toutes ces machines », racontera de son côté Isiah Thomas.

À peine commencée, sa carrière sportive est déjà terminée et sa nouvelle vie en fauteuil roulant démarre. Pour lui rendre hommage, pendant un camp avant la Draft, Bobby Knight et Red Auerbach (lequel a vraiment eu l’idée ?), en compagnie notamment de Bill Fitch le coach des Celtics, évoquent l’idée de le drafter.

« C’est vraiment regrettable que Landon Turner ne soit pas là. Il a eu l’opportunité d’être le meilleur joueur du pays la saison passée », se lamentait Bobby Knight. « Il aurait été le meilleur senior en NBA cette saison, c’est certain », poursuit Red Auerbach. « Et il aurait été dans les cinq premiers choix de la Draft, selon les besoins des équipes. »

« Où dois-je me présenter pour les essais ? »

Comme « ce serait bien » qu’il soit drafté pour son ancien coach, Red Auerbach, alors GM des Celtics, affirme que la franchise « va le drafter ». « C’est comme si c’était fait », confirme Bill Fitch.

Le 29 juin 1982, en 225e place, soit la dernière du dernier tour (10 à l’époque), Boston a effectivement bien sélectionné Landon Turner. Bien évidemment, l’ancien joueur d’Indiana ne s’y attendait pas du tout.

« As-tu entendu la nouvelle ? », lui demande un journaliste radio, en l’appelant chez lui. « Non, laquelle ? », réplique-il. « Les Celtics t’ont drafté au 10e tour », conclut le journaliste.

Pour remercier la franchise au trèfle à trois feuilles, Landon Turner envoie dès le lendemain un télégramme à Red Auebach : « Vous avez égayé ma journée, merci mille fois. Où dois-je me présenter pour les essais ? »

Les Celtics ne s’arrêteront pas au simple symbole de la Draft et du 29 juin 1982. Ils lui enverront des montres pour célébrer les titres de 1984 et 1986, que Landon Turner conservera précieusement.

Tags →
A lire aussi