Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.58MIL1.51Pariez
  • IND2.04CHA1.78Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

À Brooklyn, Phoenix impressionne encore et décroche une 16e victoire d’affilée

NBA – En tête d’une dizaine d’unités pendant presque tout le match, grâce aux 30 points de Devin Booker, les Suns l’emportent avec la manière (113-107) sur le parquet des Nets. Malgré le carton de Kevin Durant (39 points, 9 rebonds, 7 passes).

Plus les jours passent, plus Phoenix s’impose comme le nouvel épouvantail de la ligue, au même titre que Golden State. À trois jours de leur affrontement tant attendu avec les Warriors, justement, les Suns ont effectivement dominé sans trembler les Nets (113-107), au Barclays Center.

Guidés par Devin Booker (30 points) et Chris Paul (22 points, 8 rebonds, 5 passes), chefs de file de ce superbe collectif issu de l’Arizona, les joueurs de Phoenix, imperturbables et toujours invaincus en novembre, ont fait la course en tête de bout en bout. Parvenant, ainsi, à conserver une dizaine de points d’avance jusqu’à la fin face au leader de l’Est, en dépit des exploits de Kevin Durant (39 points, 9 rebonds, 7 passes, 4 interceptions) pour réveiller Brooklyn.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Et de 16 pour Phoenix. Mais où s’arrêteront ces Suns, qui ne pointent désormais plus qu’à une petite longueur de leur record historique de victoires consécutives ? Déjà impériaux chez les Knicks hier soir, les hommes de Monty Williams ont remis ça cette nuit, chez les Nets. Jamais véritablement inquiétés par les joueurs de Steve Nash, justement encore présent sur le parquet quand la franchise de l’Arizona enchaînait 17 succès de rang en 2006/07, les coéquipiers de Devin Booker et Chris Paul (52 points à deux) montent clairement en puissance et il nous tarde déjà ce choc chez les Warriors de mardi soir. Pour égaler leur record.

Le magnifique duel Durant/Booker. Coéquipiers (et médaillés d’or) à Tokyo cet été, Kevin Durant (39 points, 9 rebonds, 7 passes, 4 interceptions en 45 minutes !) et Devin Booker (30 points en 32 minutes) sont redevenus adversaires. Et il vaut mieux pour les défenses car, au vu de leurs prestations respectives de cette nuit, on n’ose imaginer les dégâts d’un tel duo. Inarrêtables en attaque, ils ont porté Brooklyn et Phoenix, dans leurs styles si agréables à observer. Certes gêné par les fautes, à cause de « KD », c’est d’abord Booker qui a lancé les Suns dans le premier quart-temps (16 points), avant de remettre un coup de collier dans le troisième (10 points). Quant à Durant, il s’est surtout démené pour ramener les Nets au contact, plus précisément en seconde mi-temps (27 points, 5 rebonds, 5 passes). Total régal, avec du « trash-talking » en prime entre eux !

Brooklyn a trop gâché. Cueillis à froid d’entrée par les Suns, qui ont démarré avec un 21-8, les Nets n’ont ensuite jamais pu réellement revenir. La faute, notamment à de trop nombreux ballons perdus (20 au total, contre seulement 12 en face), et à Mikal Bridges (7 interceptions !), qui les ont fait terriblement souffrir en contre-attaque avant la pause. En réalité, seules ces six minutes dans le second quart-temps, durant lesquelles les joueurs de l’Arizona ont pataugé en attaque (zéro point !), ont laissé espérer les coéquipiers de Kevin Durant, auteurs d’un 15-0 pour revenir de -20 à -5. En dehors de cet incendie, vite éteint par Chris Paul, Phoenix a une fois de plus maîtrisé son sujet, pour signer une nouvelle victoire autoritaire à l’extérieur. Permettant à la franchise new-yorkaise de prendre conscience, comme face à Golden State, de ce qui lui manque pour rivaliser avec les meilleurs.

TOPS/FLOPS

LaMarcus Aldridge. Même s’il s’est souvent fait cibler en défense par Chris Paul et Devin Booker, ce qui lui a valu d’être cloué sur le banc dans le dernier quart-temps, « LMA » (18 points, à 8/12 aux tirs) a malgré tout longtemps tenu la baraque en attaque, pour compenser la discrétion au scoring de James Harden. Une fois de plus royal à mi-distance, l’intérieur vétéran a apporté les points dont avaient besoin les Nets, sans gâcher, pour ne pas trop se faire distancer au tableau d’affichage. Il en a, certes, coûté quelques-uns de l’autre côté, mais le septuple All-Star a été essentiel pour relayer Kevin Durant offensivement.

DeAndre’ Bembry. Présent dans le cinq de départ des Nets pour la quatrième fois d’affilée, l’ailier de 27 ans s’est permis de signer son meilleur match de la saison (18 points, 9 rebonds). Régulier et ultra propre (9/11 aux tirs) sur ses 35 minutes de temps de jeu, l’ancien joueur des Hawks a fait beaucoup de bien à son équipe dans son rôle de poste 5 hybride, avec son énergie en attaque, son activité en défense et son agressivité vers le panier. Une performance solide qui lui vaudra, sans aucun doute, et malgré ses limites offensives évidentes, de continuer de démarrer les rencontres de Brooklyn.

JaVale McGee. Symbole de ce banc des Suns une nouvelle fois performant et déterminant (33 points en cumulé, contre seulement 11 en face), comme contre les Knicks la veille, le pivot vétéran (10 points, 10 rebonds) a fait des dégâts à chacune de ses entrées en jeu. Incontrôlable sous le cercle (5 rebonds offensifs), où il s’est fait violence, le triple champion NBA a longtemps fait souffrir la raquette new-yorkaise, dans l’incapacité de résister à son activité sous les panneaux, couplée à sa mobilité et sa longueur de bras. Un apport bénéfique pour Phoenix, d’autant plus avec le petit match de Deandre Ayton (10 points, 6 rebonds).

⛔ James Harden. S’il a, certes, noirci la feuille de stats au rebond (13) et à la passe (14), au point de terminer avec son quatrième triple-double de la saison, le MVP 2018 (12 points) a également beaucoup gâché cette nuit. En témoigne, notamment, son affreux 4/15 aux tirs (dont 0/6 à 3-points), ainsi que ses 7 pertes de balle (qui lui ont carrément valu des sifflets du public, à force !). Bien trop discret au scoring et peu agressif derrière Kevin Durant, le meneur new-yorkais a compensé sa maladresse en apportant dans les autres secteurs. Sauf que sa vingtaine de points habituelle a manqué, tandis que son côté dispendieux a plombé les siens, en souffrance pour se replier défensivement.

LA SUITE

Brooklyn (14-6) : réception de New York, pour le derby, dans la nuit de mardi à mercredi (01h30).

Phoenix (17-3) : réception des Warriors, pour un nouveau choc au sommet, dans la nuit de mardi à mercredi (04h00).

Nets / 107 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
K. Durant 45 13/28 4/7 9/11 0 9 9 7 0 4 5 1 -1 39 38
L. Aldridge 28 8/12 0/1 2/2 0 6 6 0 0 0 1 0 -11 18 19
P. Mills 38 3/7 3/7 0/0 0 3 3 2 2 0 2 1 -3 9 9
J. Harden 40 4/15 0/6 4/4 2 11 13 14 3 1 7 2 -8 12 24
D. Bembry 35 9/11 0/0 0/2 3 6 9 1 2 2 0 0 +8 18 26
P. Millsap 8 1/2 0/1 0/0 1 0 1 1 2 0 0 0 -7 2 3
J. Johnson 27 3/7 0/0 0/0 4 2 6 0 4 0 1 1 +14 6 8
B. Brown 5 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 2 0 -6 0 -2
J. Carter 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 1 0 -5 0 -1
C. Thomas 12 1/2 0/1 1/2 0 0 0 0 1 0 1 0 -11 3 0
Total 42/84 7/23 16/21 10 37 47 25 15 7 20 5 107
Suns / 113 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Crowder 30 2/9 1/7 0/0 2 3 5 3 2 2 0 0 -7 5 8
M. Bridges 41 5/10 0/2 3/3 3 3 6 1 2 7 1 0 +9 13 21
D. Ayton 31 5/8 0/0 0/0 0 6 6 0 2 0 2 0 +4 10 11
C. Paul 36 9/19 3/8 1/2 0 8 8 5 1 0 2 0 -1 22 22
D. Booker 32 9/18 4/6 8/8 0 1 1 4 5 1 3 0 +7 30 24
C. Johnson 19 3/6 2/5 0/0 0 1 1 0 3 0 1 0 +11 8 5
J. McGee 16 3/7 0/0 4/6 5 5 10 0 1 0 2 1 +4 10 13
C. Payne 20 2/8 1/5 2/2 0 2 2 3 1 1 0 0 -4 7 7
L. Shamet 15 3/7 2/5 0/0 1 1 2 1 0 0 1 0 +7 8 6
Total 41/92 13/38 18/21 11 30 41 17 17 11 12 1 113

A lire aussi