Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA113
MIN106
WAS108
DEN113
ATL117
UTH114
PHO31
DET27
SAC23
DAL25
GSW
IND3:30

Jimmy Butler

Jimmy Butler Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2011-12 CHI 42 9 40.5 18.2 76.8 0.6 0.8 1.3 0.3 0.5 0.3 0.3 0.1 2.6
2012-13 CHI 82 26 46.7 38.1 80.3 1.7 2.3 4.0 1.4 1.2 1.0 0.8 0.4 8.6
2013-14 CHI 67 39 39.7 28.3 76.9 1.3 3.6 4.9 2.6 1.6 1.9 1.5 0.5 13.1
2014-15 CHI 65 39 46.2 37.8 83.4 1.8 4.1 5.8 3.3 1.7 1.8 1.4 0.6 20.0
2015-16 CHI 67 37 45.5 31.1 83.2 1.2 4.2 5.3 4.8 1.9 1.6 2.0 0.6 20.9
2016-17 CHI 76 37 45.5 36.7 86.5 1.7 4.5 6.2 5.5 1.5 1.9 2.1 0.4 23.9
2017-18 MIN 59 37 47.4 35.0 85.4 1.3 4.0 5.3 4.9 1.3 2.0 1.8 0.4 22.2
2018-19 * All Teams 57 34 47.3 35.3 85.0 1.8 3.4 5.2 4.0 1.7 2.0 1.5 0.6 19.1
2018-19 * PHL 47 33 47.3 34.4 86.5 1.9 3.3 5.2 4.0 1.7 1.9 1.5 0.5 18.7
2018-19 * MIN 10 36 47.1 37.8 78.7 1.6 3.6 5.2 4.3 1.8 2.4 1.4 1.0 21.3
Total   515 33 45.5 34.1 83.4 1.5 3.5 4.9 3.4 1.4 1.6 1.5 0.5 16.7

Les actualités sur Jimmy Butler

Le Top 10 de la nuit : clutch attitude à Philadelphie

Les Sixers prennent deux des quatre premières places de ce Top 10 avec deux actions décisives dans le money time.

La première est pour Joel Embiid qui contre Kyrie Irving. La seconde, dans la foulée, est l’œuvre de Jimmy Butler avec son panier à mi-distance et la posture qui va avec ensuite.

Pour le reste, Jusuf Nurkic et Donovan Mitchell n’ont pas épargné les cercles quand Kyrie Irving et Chandler Parsons sont davantage dans la finesse du shoot extérieur. Lire la suite »

Quand Jimmy Butler retrouve Chicago

L’arrière révélé chez les Bulls revient pour la deuxième fois à l’United Center depuis son trade au soir de la Draft 2017.

L’atmosphère avait été électrique lors de son premier comeback sous le maillot de Minnesota en février 2018. Menés de 17 points, les Bulls avaient arraché la victoire grâce aux 35 points de Zach LaVine (114-113). Pour le deuxième retour à Chicago de Jimmy Butler ce soir, sous les couleurs de Philadelphie cette fois, le climat ambiant sera moins bouillant car de l’eau a coulé sous les ponts… et Jimmy Butler a déjà changé de crémerie. Lire la suite »

La NBA souhaite que les demandes de transfert restent privées

La traditionnelle conférence de presse d’Adam Silver était riche en sujets abordés, avec notamment le feuilleton Anthony Davis qui anime les coulisses depuis près de trois semaines, et qui plombe les Pelicans pour le reste de la saison.

L’échange entre les Knicks et les Mavericks l’a prouvé, il est possible de réaliser un gros échange sans que la moindre rumeur ne filtre. Kristaps Porzingis et son camp souhaitaient quitter les Knicks, et le deal avec Dallas s’est conclu avant même que les rumeurs ne circulent. Pour Adam Silver, c’est la situation idéale, et il aimerait que les récentes envies de départ, comme celles de Paul George, Jimmy Butler ou Anthony Davis, restent confidentielles. Lire la suite »

All-Star Game 2019 : qui pour remplacer Victor Oladipo ?

Victor Oladipo, opéré du genou et indisponible jusqu’à la fin de saison, laisse une place vacante à l’Est pour le All-Star Game. Un prétendant se dégage pour le remplacer : D’Angelo Russell.

Même s’il ne pourra honorer sa sélection, Victor Oladipo a été récompensé de sa saison (18.8 points, 5.6 rebonds, 5.2 passes et 1.7 interceptions par match) en étant tout de même choisi parmi les réservistes. « Je suis sans voix, juste de savoir que j’ai le soutien de mes pairs, des gens que j’admire et aussi des fans », a-t-il déclaré après cette nouvelle distinction.

D’Angelo Russell en « pole position »

Trois joueurs se détachent aujourd’hui pour le remplacer : Jimmy Butler, Eric Bledsoe et D’Angelo Russell.

Grand artisan du parcours remarquable des Nets, sixièmes à l’Est malgré de nombreux blessés, ce dernier semble avoir l’avantage. Après le match face aux Spurs, son coach Kenny Atkinson a martelé à quel point son meneur, tournant à 19.6 points, 6.4 passes décisives, 3.8 rebonds par match, jouait à un niveau All-Star.

« Je dois rester concentré sur mon jeu, ça ne dépend pas de moi, honnêtement », a réagi D’Angelo Russell après la rencontre perdue à San Antonio. « Je suis dans une position où mon jeu individuel est soumis à ce genre d’exposition. C’est un honneur qu’on veut vraiment pouvoir assumer. Mais c’est comme ça ».

Quoiqu’il arrive, Kenny Atkinson ne s’inquiète pas de la capacité qu’aura D’Angelo Russell à rebondir et à poursuivre sa montée en puissance, All-Star Game ou pas.

« Il continuera à bien jouer, il a été incroyable jusque-là. En revoyant le match face aux Bulls mardi, il est vraiment une pièce maîtresse, en particulier sur le jeu de pick-and-roll en attaque et les lectures de jeu. C’était presque un match parfait. Je pense au chemin parcouru depuis le premier jour, sa progression a été au-delà de nos attentes. C’est une super nouvelle pour les Nets ».

Sa présence serait non seulement une belle récompense pour l’ensemble de l’œuvre des Nets (qui auront également Rodions Kurucs et Jarrett Allen au Rising Stars Challenge) et le mois de janvier quasi-parfait de D’Angelo Russell : 23.8 points et 7.3 passes décisives, deux matchs à 30 points et plus sans perdre un ballon, un match à 40 points, 52 paniers à 3-points inscrits, soit le record de l’histoire de la franchise sur un mois, le tout à 41% d’adresse.

Une infime chance pour Jimmy Butler ou Eric Bledsoe ?

Arrivé à Philly mi-novembre, Jimmy Butler a également une petite chance, même si ses stats personnelles sont en dessous de sa production des cinq saisons précédentes avec 18.6 points par match, 5 rebonds et 3.6 passes décisives. À l’image de la rencontre de la nuit remportée sur le parquet du champion en titre (7 points à 3/12 au tir, 9 rebonds, 6 passes), l’ex-joueur des Bulls et des Wolves cherche encore sa place aux côtés de Ben Simmons et Joel Embiid.

Enfin, Eric Bledsoe peut lui aussi prétendre à remplacer Victor Oladipo. Sa présence serait surtout une façon de valoriser le super exercice des Bucks, leaders à l’Est, avec un troisième joueur pour accompagner Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton. Contrairement à Jimmy Butler, Eric Bledsoe connaît désormais très bien son rôle de lieutenant du Greek Freak.

Un job qu’il assume avec brio, même si cela lui demande de moins briller individuellement (15.8 points, 4.5 rebonds, 5.5 passes en moyenne), ce qu’il compense par un meilleur investissement défensif.


Jimmy Butler bientôt de retour

Opéré de la main droite cet été, Jimmy Butler est actuellement indisponible depuis deux matchs, victime d’une entorse au poignet. Après avoir vu un spécialiste à Los Angeles, l’arrière a reçu de bonnes nouvelles et va rejoindre son équipe, attendue à Denver ce samedi, même s’il ne sera pas encore autorisé à jouer. Lire la suite »