Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS23:00
WAS
MIA0:00
ATL
PHI0:30
CHI
UTH1:00
MEM
MIN1:00
GSW
DAL1:30
POR
DET3:00
SAC
PHO3:00

Les articles sur "milwaukee bucks"

Les Bucks veulent retrouver de l’élan avant que les playoffs ne débutent

Les Bucks n’ont gagné que cinq de leurs dix derniers matchs, et ils veulent donc retrouver une dynamique à l’approche des playoffs.

Les Bucks connaissent un coup de moins bien, avec cinq défaites en dix sorties. Mais la défaite à Phoenix est la seule vraie anomalie car les autres ont eu lieu à Utah, à San Antonio, contre Philadelphie, ainsi qu’à Cleveland, mais Milwaukee faisait sans Giannis Antetokounmpo. Néanmoins, ça fait quatre défaites contre des équipes hors du Top 4 de leur conférence respective, qui font tache pour la meilleure équipe de la ligue à l’approche des playoffs. Un problème que Mike Budenholzer veut résoudre. Lire la suite »

Giannis Antetokounmpo prêt à être le visage de la NBA, mais pas à n’importe quel prix

La star des Bucks a évoqué son irrésistible ascension. Prêt à devenir « le visage de la NBA » pour la génération à venir, Giannis Antetokounmpo ne reniera pas pour autant ses racines.

Le duel de la nuit dernière entre les Lakers et les Bucks auraient pu ressembler à une passation de pouvoir. Avec d’un côté un LeBron James qui a marqué la NBA de son empreinte pendant 15 ans et qui va regarder les playoffs à la télé pour la première fois depuis 2004. Et de l’autre, un Giannis Antetokounmpo au sommet de sa forme, prêt à rafler le titre de MVP de la saison régulière et à dévorer la future campagne de playoffs. Mais les deux joueurs, blessés, n’ont pas pu s’affronter. Lire la suite »

Khris Middleton et Brook Lopez font des misères aux Lakers

En l’absence de Giannis Antetokounmpo d’un côté et de LeBron James de l’autre, le tandem des Bucks a mené son équipe à la victoire (115-101) avec respectivement 30 et 28 points. Kentavious Caldwell-Pope a signé 35 points (son record cette saison) côté californien.

Le duel entre l’ancien et l’actuel patron de la conférence Est n’a pas eu lieu. Touché à la cheville après un contact avec Joel Embiid lors du dernier match de Milwaukee, Giannis Antetokounmpo n’a pas été en mesure de tenir sa place, tout comme LeBron James, apparemment blessé aux adducteurs, comme en décembre-janvier. Lire la suite »

Bucks – Sixers : le duel Embiid-Antetokounmpo atteint des sommets

Le Grec devient le onzième joueur à atteindre les 50 points cette saison, un record dans l’histoire de la NBA, mais ça ne suffit pas pour empêcher les Sixers de faire leur loi à Milwaukee.

Les deux équipes veulent absolument tirer à 3-points en début de partie, mais l’adresse n’est au rendez-vous. C’est au dunk que Giannis Antetokounmpo et Ben Simmons tentent de réveiller leurs troupes après quatre minutes, mais ça ne marche que pour les Sixers : Milwaukee prend le premier temps-mort à 15-8, après un 8-0. Temps-mort payant, puisque Brett Brown en prend un quelques instants plus tard. Qu’il soit seul ou sur ses matchups avec Boban Marjanovic, Khris Middleton rate tout et heureusement qu’Ilyasova, Connaughton et Wilson plantent de loin en sortie de banc. Les trois lancers offerts à Giannis au buzzer ? Milwaukee prend aussi (31-28). Lire la suite »

Touché au pied, Malcolm Brogdon va rater la fin de saison régulière… et le début des playoffs

Victime d’une déchirure du fascia plantaire, Malcolm Brogdon doit rejoindre l’infirmerie des Bucks pour six à huit semaines. Un vrai coup dur pour Milwaukee, tant l’arrière est efficace dans son rôle.

Alors qu’il fait partie des hommes de base de Mike Budenholzer, avec ses 15.6 points et 3.2 passes de moyenne, Malcolm Brogdon doit rejoindre l’infirmerie des Bucks à cause d’une déchirure du fascia plantaire. Lire la suite »

Première place, 60 victoires, potentiel MVP et meilleur défenseur : l’appétit dévorant du « Greek Freak »

Le « Greek Freak » a frôlé le triple double pour son 28e match de la saison à 30 points et plus dans la victoire renversante des Bucks à Miami cette nuit.

L’autre MVP de la nuit a encore régalé. Sur le parquet du Heat, Giannis Antetokounmpo a été l’un des déclencheurs du comeback historique réalisé par Milwaukee avec une ligne de stats encore bien garnie : 33 points à 12/19 au tir, 16 rebonds, 9 passes décisives, 2 interceptions et 3 contres, le tout en 35 minutes ! À l’approche de la fin de la saison régulière, tous les voyants sont au vert dans le Wisconsin et l’ailier grec pourrait bien symboliser le brillant exercice des Bucks en raflant deux distinctions individuelles majeures : le titre de MVP et de meilleur défenseur de l’année. Lire la suite »

Les Bucks veulent envoyer un message à Miami

Les deux équipes pourraient se retrouver au premier tour des playoffs. Raison de plus pour que les Bucks finissent bien leur roadtrip XXL.

Milwaukee disputera ce soir à Miami son sixième match à l’extérieur en huit sorties, mais l’équipe a pris l’habitude : elle a ainsi joué loin de ses terres 18 fois sur ses 26 derniers matchs, pour 21 victoires. Enfin presque l’habitude. Lire la suite »

Le rouleau compresseur des Bucks fait son œuvre à La Nouvelle-Orléans

Les Bucks ont signé leur 51e succès de la saison (130-113) face aux Pelicans. Giannis Antetokounmpo (24 points, 9 rebonds, 5 passes) et Khris Middleton (23 points, 5 rebonds, 7 passes) ont permis à Milwaukee de faire la différence après le repos. Auteur de 21 points et 12 rebonds en 12 minutes, Anthony Davis a rejoint le banc en fin de troisième quart, comme prévu.

Les Pelicans ont tenu un peu plus d’un quart-temps face au rouleau compresseur venu du Wisconsin. Après un premier acte équilibré, Darius Miller offre même l’avantage aux siens d’un tir à 3-points avec la planche en fin de possession (35-33). Eric Bledsoe et Giannis Antetokounmpo font alors parler leur vitesse d’exécution sur transition pour ramener leur équipe en tête. Khris Middleton et Donte DiVincenzo font ensuite l’étalage de leur adresse extérieure pour lancer un 10-2 (44-52). La paire Jackson-Randle reste active en face, mais après un dunk de Tony Snell, New Orleans rentre aux vestiaires à -8 (48-56).

Milwaukee passe 45 points en 12 minutes

Les Bucks s’apprêtent à frapper fort dans le troisième quart-temps pour prendre définitivement leurs distances. Malgré quelques exploits d’Anthony Davis, au rebond offensif ou sur un alley-oop en contre-attaque, Milwaukee creuse vite l’écart.

Khris Middleton fait encore des siennes avec un 3-points, une passe décisive pour le missile de Malcolm Brogdon et un tir à mi-distance qui porte la marque à 51-64. Giannis Antetokounmpo prend alors le relais en servant Brook Lopez derrière l’arc puis en chaînant un lay-up et un dunk.

ncore en transition, Malcolm Brogdon conclut un 11-0 qui fait passer les Pelicans au dessus des 20 points d’écart (58-79). Anthony Davis aligne quatre paniers de suite dont un avec la faute et un à 3-points pour essayer de combler le retard des Pels. Après un nouveau alley-oop d’AD, le bon passage de Cheick Diallo, qui enfile 9 points dans les trois dernières minutes du troisième quart-temps, redonne un peu d’espoir aux fans de New Orleans (89-101).

Giannis Antetokounmpo assure le coup

Reste que ce sera de courte durée. Revenu à 95-103 sur un floater d’Elfrid Payton, New Orleans subit le retour de flamme de Giannis Antetokounmpo. Le « Greek Freak » fait une démonstration de puissance, terminant soit au lancer soit près du cercle comme il sait si bien le faire. Si bien qu’après son coup de chaud et le 10-3 qui a suivi, les locaux sont de retour à -15 (98-113).

Le dunk de Khris Middelton et le 3 points de Pat Connaughton valident définitivement la victoire de Milwaukee à trois minutes de la fin (105-124). Les deux missiles tardifs de Ian Clark n’y changeront rien, les Bucks repartent de la Nouvelle Orléans avec leur 51e succès de la saison.

Les Pelicans devront éviter un 5e revers de suite face à Portland, à la maison, vendredi. Dans le même temps, les Bucks seront à Miami. Pour un avant-goût du premier tour des playoffs ?

Pelicans / 113 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
A. Davis 21 9/16 1/4 2/4 6 6 12 2 2 0 2 2 21 26
J. Randle 36 10/19 1/6 2/4 3 3 6 4 4 1 4 0 23 19
E. Payton 34 6/15 2/7 0/0 1 14 15 11 2 1 3 1 14 30
F. Jackson 34 7/18 0/6 0/0 0 1 1 3 4 0 3 0 14 4
K. Williams 24 2/6 1/4 0/0 1 1 2 0 4 0 1 0 5 2
J. Smith 6 0/4 0/3 0/0 1 2 3 0 0 0 0 0 0 -1
C. Diallo 14 5/7 0/0 1/1 0 6 6 1 1 0 0 1 11 17
S. Johnson 4 1/1 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 0 0 2 3
D. Miller 29 3/6 3/5 4/4 0 2 2 2 1 0 1 0 13 13
S. Hill 7 0/0 0/0 0/0 0 1 1 0 1 1 1 0 0 1
D. Bertans 8 0/2 0/2 0/0 1 0 1 0 1 0 0 0 0 -1
I. Clark 22 3/13 2/10 2/3 0 1 1 3 3 0 0 0 10 3
Total 46/107 10/47 11/16 13 37 50 27 23 3 15 4 113
Bucks / 130 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
G. Antetokounmpo 26 7/13 0/4 10/10 2 7 9 5 4 0 6 0 24 26
K. Middleton 30 9/18 2/6 3/3 0 5 5 7 1 0 2 0 23 24
B. Lopez 30 5/10 1/5 2/2 0 8 8 2 3 0 0 2 13 20
E. Bledsoe 29 6/15 1/3 1/2 1 5 6 5 4 2 2 0 14 15
M. Brogdon 20 7/10 2/4 2/2 0 1 1 2 2 2 2 0 18 18
N. Mirotic 24 4/10 1/5 5/6 1 3 4 2 3 0 1 0 14 12
E. Ilyasova 17 1/4 0/2 1/2 0 2 2 1 1 0 0 1 3 3
D. DiVincenzo 13 1/1 1/1 0/0 0 2 2 0 1 0 0 0 3 5
P. Connaughton 24 4/8 1/3 0/0 1 10 11 1 1 0 0 0 9 17
T. Snell 27 4/8 1/3 0/1 0 4 4 2 0 1 0 1 9 12
Total 48/97 10/36 24/28 5 47 52 27 20 5 13 4 130

Les Bucks impuissants face au tandem Aldridge – DeRozan

Derrière les 29 points et 15 rebonds de LaMarcus Aldridge et les 28 points de DeMar DeRozan, les Spurs repoussent les Bucks (121-114) et s’offrent une cinquième victoire de suite.

« C’était probablement l’un de nos meilleurs matches de la saison en terme de défense collective », saluait Patty Mills après la victoire. Non pas en référence aux 114 points encaissés tout de même, mais aux stops défensifs clés des Texans en seconde période, en particulier à l’approche du « money time ». Face à la meilleure équipe de la ligue et l’une de ses meilleures attaques, les Spurs ne manquaient pas de travail dans ce secteur. Et cette défense est rapidement mise à mal dans les premières minutes de la partie. Lire la suite »

Face aux Hornets, les Bucks atteignent la belle cinquantaine

Portée par Giannis Antetokounmpo (26 points, 13 rebonds et 6 passes), la meilleure équipe de la ligue n’a pas eu de souci pour repousser les Hornets (131-114).

La dernière fois que Milwaukee a atteint la barre des 50 victoires dans une saison, c’était en 2000-2001. Les Bucks de Ray Allen, Glenn Robinson et Sam Cassell étaient alors parvenus à se hisser en finale de conférence avant de buter sur les Sixers d’un certain Allen Iverson. Plutôt un bon présage pour ce groupe à la réception de Hornets plus à la peine dans cette conférence, qui ont de moins en moins le droit à l’erreur pour espérer une place dans le Top 8. Lire la suite »