Matchs
hier
Matchs
hier

Les articles sur "Mike Budenholzer"

Malcolm Brogdon a pris son mal en patience

De retour pour le Game 5 face à Boston après pratiquement deux mois d’absence, le « combo guard » des Bucks a brillé dans le premier match de la série face à Toronto.

Victime d’une déchirure du fascia plantaire mi-mars, Malcolm Brogdon a dû prendre son mal en patience. Il faut dire que le joueur a déjà manqué une saison à cause d’une blessure au pied il y a six ans à Virginia et que ça lui a servi de leçon. Lire la suite »

À chaque tir à 3-points des Bucks, il fait un don pour la lutte contre le cancer

Avec l’explosion du nombre de tirs à 3-points rentrés par les Bucks sous l’impulsion de Mike Budenholzer, l’avocat David Gruber a dû signer un plus gros chèque cette saison.

Dans l’Utah, chaque dunk d’un joueur du Jazz donne lieu à une donation pour les œuvres de charité.

À Milwaukee, c’est le tir à 3-points qui est « récompensé ». Un partenariat existe depuis plusieurs années entre la franchise du Wisconsin et l’avocat David Gruber, basé à Milwaukee. L’engagement de ce dernier, un mordu de basket et donc de l’équipe locale, est simple : chaque tir primé rentré par les Bucks, à domicile, est synonyme de donation pour un centre de lutte contre le cancer (Midwest Athletes Against Childhood Cancer Fund). Lire la suite »

Les Bucks ou la force de l’habitude

Les hommes de Mike Budenholzer ont passé la saison à prendre des bonnes habitudes. Même après la défaite contre Boston, lors du Game 1, ils ont continué d’appliquer la même recette et ils sont maintenant en finale de conférence pour la première fois depuis 2001.

Après le premier match de cette demi-finale de conférence, et la large victoire des Celtics, peu imaginaient que cette série se terminerait en cinq manches. Et encore moins l’imaginer en faveur de Milwaukee. Lire la suite »

Coach Of The Year : le choix de la rédaction

Qui succédera à Dwane Casey pour le trophée de meilleur entraîneur de l’année ? S’il faudra attendre la fin des Finals, et la cérémonie des NBA Awards pour connaître les lauréats des trophées individuels, Basket USA vous propose déjà ses choix avec le vote de la rédaction.

Meilleur coach de l’année en 2015 avec Atlanta, et déjà récompensé par ses pairs après la superbe saison régulière des Bucks, Mike Budenholzer est le grand favori pour succéder à Dwane Casey. Lire la suite »

Mike Budenholzer, l’alchimiste des Bucks

Arrivé il y a un an seulement, l’ex-coach des Hawks a révolutionné le jeu des Bucks. Contrairement aux apparences, il a aussi su faire preuve de souplesse pour cimenter un groupe désormais uni comme les cinq doigts de la main, entre sérieux et décontraction …

« Coach Bud » n’a pas volé son titre d’entraîneur de l’année auprès de ses pairs. En l’espace d’une saison, il fait de ses Bucks une machine de guerre, faisant de Milwaukee la meilleure défense du pays et de Giannis Antetokounmpo le nouveau patron de la conférence Est, le tout entouré de shooteurs patentés. Lire la suite »

Mike Budenholzer élu Coach de l’année par le syndicat des entraîneurs

Après avoir propulsé Milwaukee en tête de la ligue dès sa première année au club, Mike Budenholzer a été désigné Coach de l’année par le syndicat des entraîneurs.

Si on ne connaîtra les vainqueurs des trophées officiels qu’après les Finals, le syndicat des entraîneurs a déjà voté pour élire son meilleur représentant cette saison. Et d’après ESPN, c’est Mike Budenholzer, l’entraîneur des Bucks, qui a été choisi ! Lire la suite »

Pour le titre de coach de l’année, Kenny Atkinson et Mike Budenholzer militent l’un pour l’autre

Les deux amis, qui ont travaillé ensemble à Atlanta, n’ont que du bien à dire l’un de l’autre.

Il y a quatre ans, Mike Budenholzer était nommé entraîneur de l’année à Atlanta, avec Kenny Atkinson comme premier assistant. Aujourd’hui, les deux hommes sont en course pour ce trophée chacun de leur côté, le premier à Milwaukee, qu’il a mené au meilleur bilan de NBA pour sa première année, le second à Brooklyn, qui se bat pour une place en playoffs. Lire la suite »

Mike Budenholzer voit du Tim Duncan chez Giannis Antetokounmpo

Selon son coach, ancien assistant de Gregg Popovich aux Spurs, Gianni Antetokounmpo partage plusieurs traits de caractère avec la légende de San Antonio.

Avant d’arriver à Milwaukee, Mike Budenholzer a passé cinq ans à Atlanta, et surtout dix-neuf à San Antonio, participant activement à la dynastie Spurs aux côtés de Gregg Popovich. Le technicien connaît donc très bien Tim Duncan et il constate, dans le Wisconsin, un certain nombre de similitudes entre la légende texane et Giannis Antetokounmpo. Lire la suite »

Petit à petit, Giannis Antetokounmpo corrige le tir

Père du « finger roll », George Gervin est admiratif de la saison réalisée par le franchise player des Bucks, surtout au vu de sa marge de progression au niveau du tir.

La bataille pour le MVP va faire rage jusqu’à la fin entre Paul George, James Harden et Giannis Antetokounmpo. Face à la concurrence, le « Greek Freak » a pour atout la première place de son équipe au sommet de la Conférence Est et sa ligne de stats impressionnante 27 points, 12.6 rebonds et 6 passes décisives par match. Interrogé sur la question, l’ancienne star des Spurs George Gervin a reconnu tout le talent du joueur des Bucks même s’il estime qu’il peut devenir encore meilleur à l’avenir à condition d’améliorer son shoot. Lire la suite »

Malgré un passage à vide, Ersan Ilyasova conserve la confiance de Mike Budenholzer

Même s’il n’a pas inscrit le moindre point depuis six matchs et que son temps de jeu est en chute libre, l’intérieur fuyant des Bucks est toujours dans la rotation. La prime à l’ancienneté.

Plutôt intéressant en début de saison avec son shoot extérieur, Ersan Ilyasova a été écarté des parquets suite à une fracture du nez en décembre dernier. Depuis son retour, l’intérieur des Bucks est en souffrance pour retrouver ses sensations.

Ces derniers jours, c’est encore pire avec six matchs de rang avec aucun point inscrit et logiquement un temps de jeu qui diminue (huit minutes de moyenne sur cette même période). Malgré son activité au rebond, le Turc ne peut pas totalement compenser sa maladresse et ses soucis défensifs. Lire la suite »