Matchs
hier
Matchs
hier

Les articles sur "golden state warriors"

Très malade, Al Attles veut revoir une dernière fois l’Oracle Arena

C’est une des légendes de la franchise et malgré un état de santé fragile, le Hall of Famer aimerait venir soutenir les Warriors pendant les Finals.

Depuis 59 ans, Al Attles fait partie des Warriors. Il a tout connu avec cette franchise : joueur, coach (il a remporté le titre en 1975), General Manager, vice-président et enfin consultant et ambassadeur. Lire la suite »

Finals 2019 : optimisme pour Andre Iguodala et DeMarcus Cousins

Si Kevin Durant devrait rater le début des Finals, les Warriors pourront compter sur le MVP des Finals 2015, et peut-être même sur leur pivot.

Maintenant que le calendrier des Finals est connu, les docteurs de Golden State et leurs petits blessés peuvent y voir plus clair. Mais pas tout à fait clair quand même : Kevin Durant devrait manquer le début de la série, tandis que DeMarcus Cousins pourrait revenir plus tôt que lui. Le pivot All-Star s’est même entraîné normalement jeudi. Lire la suite »

Steve Kerr n’a plus de mots pour décrire Draymond Green

Alors que son coach manque de termes pour évoquer les performances de l’ancien défenseur de l’année durant ces playoffs, Draymond Green a une réponse à lui proposer.

Excellent depuis le début des playoffs, Draymond Green a été absolument grandiose en finale de conférence face aux Blazers, compilant 16.5 points à 54% de réussite au shoot, 11.8 rebonds, 8.8 passes, 2.8 contres et 2.3 interceptions par match ! Lire la suite »

Présence en finale NBA : cinq Warriors se rapprochent de LeBron James

Ils sont cinq joueurs de Golden State à participer à leurs cinquièmes Finals de suite. Ils dépassent donc certaines légendes des Celtics et se rapprochent notamment de LeBron James et ses huit participations consécutives.

Andre Iguodala, Shaun Livingston, Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green sont les seuls survivants (avec Andrew Bogut, mais ce dernier est parti en 2016) des premières Finals des Warriors version Steve Kerr, en 2015. Ils vont donc, à partir du 30 mai, faire partie d’un cercle très fermé de joueurs ayant participé à cinq Finals de suite.
Lire la suite »

Triple double : Steph Curry et Draymond Green dans l’histoire des playoffs

Les deux joueurs des Warriors deviennent les premiers coéquipiers à compiler un triple double dans une même rencontre de playoffs. Un sacré exploit quand on rappelle qu’en saison régulière, ce n’est arrivé qu’à dix reprises.

Absolument géants pendant cette finale de conférence Ouest, Draymond Green et Stephen Curry ont ponctué cette série avec une performance XXL dans le Game 4 à Portland. Lire la suite »

Les Blazers balayés par Golden State

Stephen Curry (37 points, 13 rebonds, 11 passes) et Draymond Green (18 points, 14 rebonds, 11 passes) ont à nouveau fait très mal aux Blazers. Il aura certes fallu une prolongation mais Golden State (119-117) passe le balai et file bel et bien vers une cinquième finale NBA de suite.

Les Warriors démarrent avec un nouveau cinq majeur, Jordan Bell et Alfonzo McKinnie rejoignant le « Big Three » traditionnel alors qu’Andre Iguodala a rejoint Kevin Durant et DeMarcus Cousins à l’infirmerie. Ce choix s’avère rapidement payant avec McKinnie qui frappe de loin et file pour un gros dunk en transition. Avec Stephen Curry et Klay Thompson qui cumulent 16 des 28 premiers points de leur équipe dont 10 points en 8 minutes pour Thompson, les Blazers sont mis à rude épreuve dès le premier quart. Et bien qu’ils scorent à 65% de réussite, ils sont tout de même forcés à courir après le score après un insensé 11/13 aux tirs dont 4/6 à trois points de la Dub Nation.

Un premier quart de folie

L’adresse retombe un peu en fin de période mais Curry dépasse Klay avec 12 points à 4/5 aux tirs dont 3/4 à trois points. En face, Meyers Leonard fait encore mieux à 14 points à 6/8. Ce premier quart est offensif à fond les ballons et, à ce petit jeu, les visiteurs mènent d’une courte tête (36-35). Sans Lillard ni McCollum pour reprendre le deuxième quart, Portland parvient à rester dans la course et le retour de CJ et Dame équivaut à un 8-0 stoppé par deux dunks consécutifs de Bogut.

Mais Portland continue sur sa lancée avec Meyers Leonard qui ne redescend pas de son nuage, à 25 points à la pause (nouveau record en carrière) dont un énorme 5/6 de loin. Stephen Curry lui rend coup pour coup avec 25 unités à la pause également, inscrivant notamment un 3-points très longue distance. Un temps à +11, les Blazers ne comptent plus que 4 points d’avance à la mi-temps, à cause d’une faute intentionnelle de Damian Lillard qui coûte cher (69-65).

Draymond Green sort le gros tir

Mais le meneur reprend fort en troisième quart. Il rentre d’abord un layup, puis il met carrément McKinnie au sol sur un dribble croisé avant de taper dans le mille du logo ! CJ McCollum lui emboîte le pas avec trois tirs de loin et les Blazers infligent le traitement qu’ils ont subi en troisième quart ces trois derniers matchs. Ils prennent jusqu’à 17 points d’avance dans la période mais Golden State ne panique pas. Stephen Curry rentre à nouveau un 3-points qui fait très mal.

De fait, il lance un 9-0 qui permet aux Warriors de revenir à huit longueurs à la fin du troisième quart (95-87). Comme depuis le début de la série, les Blazers n’arrivent pas à enchaîner les temps forts, et se font cueillir avec des mauvaises décisions, comme cette passe de Meyers Leonard piquée facilement par Draymond Green.

À 12 minutes de leur possible fin de saison, les Blazers sont devant au score mais clairement en sursis. Steph Curry leur met un coup de pression immédiat avec un 3-points, puis il provoque la faute pour obtenir trois lancers… Il en rate un pour le coup, son premier échec en playoffs dans le quatrième quart-temps depuis le 16 juin 2015. Zach Collins choisit alors le meilleur moment pour inscrire 6 points de suite, avec un panier plus la faute et un 3-points dans le coin. Portland reste devant mais Golden State se rapproche avec Looney et Green. Curry vient même égaliser à 104 partout sous les cinq minutes alors que l’attaque de Rip City est immobile.

C’est le « méga money time » pour les Blazers qui servent d’abord Rodney Hood à l’aile. Mais Kevon Looney, qui fait très mal à Portland au rebond offensif, puis Draymond Green remettent les Warriors devant au score. Pas pour longtemps car Damian Lillard rentre un 3-points veinard bien servi par Meyers Leonard. Qui place lui un gros dunk sur Green !

Pas de miracle

Qu’importe, Golden State égalise par l’intermédiaire de Klay Thompson. À 111 partout dans la dernière minute, ça va se jouer à rien. Stephen Curry a une première occasion, ratée dans le coin, mais Damian Lillard n’y arrive pas non plus avec un ballon qui ressort. Les deux hommes y retournent mais Stephen Curry est pris par la patrouille avec un marcher évident tandis que Damian Lillard se casse encore les dents au layup. Prolongation (111-111).

Golden State frappe en premier dans la période supplémentaire. Evan Turner réplique mais c’est bien compliqué pour Portland. Draymond Green se rattrape d’un lancer raté avec un 3-points qui fait mal, très mal même. À -4 à 39 secondes de la fin, Damian Lillard file rapidement au layup et Portland arrive à faire un stop alors que Stephen Curry rate un layup. À 3 secondes et à -2, les Blazers filent encore le cuir à Damian Lillard pour un tir à la Kawhi Leonard au bout du corner… mais pas de miracle cette fois-ci (119-117).

Pour la troisième fois sur les trois derniers matchs, les Blazers ont mené de 17 points dans ce match. Pour la troisième fois, ils ont perdu. Et Golden State va pouvoir se reposer avant de vivre ses cinquièmes Finals de suite.

Trail Blazers / 117 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Leonard 40 12/16 5/8 1/2 0 12 12 3 3 1 2 1 30 40
A. Aminu 11 0/2 0/1 0/0 0 1 1 0 0 0 0 1 0 0
M. Harkless 16 2/3 0/1 1/3 2 2 4 2 0 0 1 0 5 7
D. Lillard 44 11/24 4/12 2/2 1 3 4 12 2 0 4 0 28 27
C. McCollum 44 10/22 5/9 1/1 0 2 2 7 2 1 1 2 26 25
Z. Collins 11 4/7 1/3 1/1 0 2 2 0 1 0 1 1 10 9
E. Kanter 13 3/4 0/0 0/0 1 1 2 0 0 1 0 0 6 8
E. Turner 31 2/8 0/0 0/0 1 6 7 3 2 0 2 1 4 7
R. Hood 40 3/11 1/6 0/0 1 1 2 2 4 2 0 0 7 5
S. Curry 15 0/1 0/1 1/1 0 2 2 2 1 0 1 0 1 3
Total 47/98 16/41 7/10 6 32 38 31 15 5 12 6 117
Warriors / 119 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 43 7/13 1/3 3/4 0 14 14 11 4 3 6 2 18 35
J. Bell 14 3/5 0/0 1/2 0 0 0 2 0 1 0 0 7 7
A. McKinnie 26 5/12 1/5 1/2 2 0 2 0 2 0 0 0 12 6
S. Curry 47 11/25 7/16 8/9 4 9 13 11 0 1 2 0 37 45
K. Thompson 46 7/21 3/10 0/0 0 6 6 2 4 2 4 1 17 10
J. Jerebko 10 0/4 0/2 0/0 2 0 2 1 0 1 1 0 0 -1
K. Looney 29 5/7 0/0 2/2 6 8 14 0 2 1 0 1 12 26
A. Bogut 9 2/3 0/0 0/0 1 2 3 1 4 0 0 0 4 7
Q. Cook 14 2/5 0/3 0/0 0 1 1 1 0 0 2 0 4 1
S. Livingston 22 4/4 0/0 0/0 0 1 1 1 1 1 0 1 8 12
J. Evans 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 46/99 12/39 15/19 15 41 56 30 17 10 15 5 119

Draymond Green veut sortir le balai pour mieux se reposer

Les Warriors auront, dès la nuit prochaine, l’occasion de se qualifier en « sweepant » les Blazers et s’offrir près de dix jours de repos. Idéal pour soigner les bobos.

Finir le travail et rapidement. Voilà l’état d’esprit des Warriors, décrit par Draymond Green. Au lendemain de son énorme performance sur le parquet des Blazers, pour une troisième victoire, l’intérieur estime que son équipe a tout intérêt à terminer la série dès ce soir, à Portland. Dans la perspective, évidemment, de pouvoir se reposer en attendant le démarrage de la finale, programmée le 30 mai. Pas une mauvaise idée quand on connait l’état de l’infirmerie chez les Warriors. Lire la suite »

Rien de grave pour Andre Iguodala

L’IRM passée par Andre Iguodala n’a rien révélé de sérieux, mais il est incertain pour le Game 4.

Obligé de quitter les Warriors lors du Game 3 face aux Blazers à cause de douleurs au mollet, Andre Iguodala a passé des examens dans la journée, et Golden State annonce que l’IRM n’a rien révélé de sérieux. Lire la suite »

[Coaching] Petites erreurs et grandes conséquences

Depuis l’arrivée de Steve Kerr, les Warriors obligent leurs adversaires à faire beaucoup de choix défensifs, et donc à faire des erreurs potentielles. Dernier exemple face aux Blazers.

Golden State vient de remporter cinq matchs de suite sans Kevin Durant et la question est donc sur toutes les lèvres : et si les Warriors étaient meilleurs sans le MVP 2014, que beaucoup considèrent pourtant comme le meilleur basketteur actuel ? Lire la suite »

Les Warriors voyagent toujours aussi bien…

Pour la 22e série de suite, les Warriors ont gagné un match à l’extérieur. Ils améliorent ainsi encore leur record NBA.

Même si elle semble logique puisque les Warriors ont déjà disputé quatre Finals de suite et filent vers la cinquième, cette performance demeure remarquable et historique. Lire la suite »