Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
WAS
TOR1:00
IND
BRO1:00
NYK
BOS1:30
PHI
ORL1:30
MIA
CHA2:00
CHI
DET2:00
DAL
MIN2:30
DEN
PHO3:00
POR
SAS4:00
LAL
HOU4:30

Utah Jazz

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Donovan Mitchell 1 36.2 38.1 30.0 83.3 0.0 3.0 3.0 2.0 4.0 2.0 0.0 5.0 24.0
Joe Ingles 1 35.2 75.0 66.7 0.0 0.0 1.0 1.0 6.0 5.0 4.0 0.0 3.0 22.0
Rudy Gobert 1 37.3 77.8 0.0 100.0 3.0 12.0 15.0 0.0 2.0 0.0 3.0 3.0 19.0
Derrick Favors 1 23.6 87.5 0.0 50.0 1.0 8.0 9.0 1.0 2.0 0.0 1.0 1.0 18.0
Alec Burks 1 18.0 57.1 100.0 100.0 0.0 3.0 3.0 4.0 1.0 1.0 0.0 1.0 13.0
Dante Exum 1 26.1 44.4 33.3 57.1 1.0 3.0 4.0 4.0 1.0 0.0 0.0 1.0 13.0
Jae Crowder 1 33.2 40.0 50.0 77.8 0.0 5.0 5.0 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 13.0
Ricky Rubio 1 21.9 0.0 0.0 100.0 0.0 2.0 2.0 4.0 2.0 1.0 0.0 3.0 1.0
Georges Niang 1 2.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
Royce O'neale 1 6.6 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0

Lien rapide vers les équipes NBA

Actualités des Utah Jazz

Sacramento digère mal la crème Ingles

Pour cette première de la saison, l’ambiance était bel et bien là au Golden 1 Center de Sacramento et si les jeunes pousses des Kings ont montré de très belles choses, particulièrement Willie Cauley-Stein (23 pts) et l’inconstant De’Aaron Fox (21 pts, 7 pds), bien aidés par Nemanja Bjelica (18 pts, 8 rbds), c’est bien le Jazz qui prend le premier match de la saison (123-117). La solidité de Joe Ingles (22 pts à 4/6 de loin, 6 pds, 4 ints) et son comparse Derrick Favors (18 pts, 9 rbds) ont fait du bien, tandis que Rudy Gobert (19 pts, 15 rbds, 3 cts) et Donovan Mitchell (24 pts à 8/21) ont attendu la fin de match pour se montrer. Lire la suite »

Interview Rudy Gobert : « Je sens que mon statut change »

Pour sa sixième rentrée NBA, Rudy Gobert arrive avec un CV un peu plus ronflant, mais l’intérieur tricolore garde le cap. Les projections optimistes qui le voyaient exploiter son immense potentiel se sont matérialisées avec une récompense prestigieuse de meilleur défenseur de la NBA, mais le pivot voit encore plus loin.

Il veut continuer à polir son jeu et apporter plus en attaque. À l’échauffement, il a enchaîné les mouvements classiques près du cercle, ou en sortie d’écran avec plusieurs exercices de tirs plus extérieurs. Face à Portland, dimanche soir, il a surtout dominé par sa présence aérienne, avec deux gros dunks et une autre claquette violente sur Meyers Leonard, terminant à 10 points et 6 rebonds en 26 minutes.

Avec le Jazz qui fait partie des équipes projetées dans le Top 4 de la conférence Ouest, Rudy Gobert va encore jouer le haut de tableau dans le costume d’un leader établi, et il a un oeil averti sur les prestations défensives de son équipe. Le pivot est toujours aussi intransigeant sur ce point-là… La preuve ! Lire la suite »

Présaison : des Blazers très séduisants dans la défaite

C’était la rentrée à Portland ! Pour le premier match de la présaison NBA au Moda Center, les Blazers recevaient le Jazz, et si tout avait bien commencé avec ses titulaires, Portland a dû s’incliner (123-112) au terme d’un dernier quart catastrophique avec ses jeunes remplaçants (39-20). Plus solide sur la longueur, le Jazz reste donc invaincu en présaison, avec un 4e succès en 4 rencontres, et 10 points – 6 rebonds pour Rudy Gobert. Lire la suite »

[Previews 2018/19] 8e – Le Jazz joue la même partition

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA.

On reste à l’Ouest aujourd’hui avec le Jazz. Après une saison passée remarquable et un second tour de playoffs perdu contre les Rockets, la franchise a misé sur la continuité. Une seule arrivée, via la Draft, et un seul départ à constater : l’objectif est clairement de surfer sur l’exercice précédent.

Mais l’effet de surprise ne fonctionnera plus et l’Ouest s’est renforcé. Le Jazz prend donc un risque mais, pour le moment, la méthode tient et offre des résultats. Mais est-ce suffisant pour faire mieux ?

Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Comme le Jazz reste sur deux éliminations au second tour des playoffs, il serait aisé mais injuste de parler de stagnation. En effet, la saison passée, la franchise a enregistré le départ de Gordon Hayward et peu estimaient qu’elle pourrait rester compétitive sans son ailier parti à Boston. Jusqu’au 22 janvier, ils avaient clairement raison. Après une défaite contre Atlanta, les hommes de Quin Snyder affichaient un bilan de 19 succès pour 28 revers. Impensable alors de les imaginer remporter 29 des 35 matches suivants.

Les explications sont simples : Ricky Rubio a réalisé la meilleure saison de sa carrière, Rudy Gobert s’est libéré de ses blessures, Joe Ingles est une perle dans un tel groupe, et le rookie Donovan Mitchell a explosé au visage de toute la NBA. Toujours équipée d’une énorme défense, cette formation a trouvé un équilibre solide et opéré une remontée spectaculaire. En éliminant le Thunder, elle avait déjà réussi sa saison. L’obstacle Houston était sans doute trop haut, surtout sans Rubio blessé.

Dès lors, il est tentant de vouloir repartir au combat avec un tel groupe – ce qui a été fait puisque les free agent ont été prolongés (Derrick Favors, Dante Exum et Raul Neto). Avec quelques mois de plus ensemble, les joueurs se connaissent mieux, les affinités seront plus profondes et tout devrait se bonifier. Les victoires et le scénario de la saison passée demeurent un ciment robuste pour les mois à venir. Aussi robuste que la défense et la solidarité d’un groupe où des joueurs comme Jae Crowder et Thabo Sefolosha sont là pour faire le sale boulot.

Le spectre des blessures

La seule mission de Snyder est désormais d’intégrer Grayson Allen. L’ancien arrière de Duke a le sang chaud, ce qui ne va sûrement pas déplaire à son coach et sa complicité avec Mitchell peut faire des étincelles. Sans occulter, voire en les mettant en avant, ses qualités de shooteur, précieuses pour une équipe qui manquait d’un tireur d’élite en sortie de banc.

Au sein de ce tableau qui semble appétissant, il demeure une zone d’ombre : les blessures. Cet effectif est composé de joueurs fragiles, comme Rubio ou Gobert. Soit deux des postes les plus fondamentaux et quasiment irremplaçables du Jazz. Pour dépanner sur de courtes périodes, Exum et Neto peuvent faire oublier le meneur espagnol quand Favors peut rendre service si le Français est à l’infirmerie, mais sur le long terme, le déséquilibre et le manque de talent se feront sentir. C’est un élément incontrôlable pour le Jazz et il concerne toute les équipes, mais les blessures pourraient véritablement pourrir leurs résultats.

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : Grayson Allen (Draft)

Départs : Jonas Jerebko (Warriors)

LE JOUEUR À SUIVRE : Donovan Mitchell

Si c’est Ben Simmons qui a finalement remporté le titre de rookie de l’année en 2017-18, Donovan Mitchell aurait clairement pu lui subtiliser ce trophée. Avec 20.5 points de moyenne, l’arrière a été remarquable. Son talent offensif, combiné à son culot, ses qualités athlétiques et surtout sa clutch attitude ont enchanté les fans du Jazz – et pas que. L’ancien de Louisville nous a rappelé un jeune Allen Iverson ou le rookie Dwyane Wade. C’est-à-dire un « petit » modèle qui n’a pas peur des grands, ni des instants chauds.

Maintenant, le plus dur commence : confirmer. Il sait qu’il sera attendu par les défenses et il doit montrer des progrès pour ne pas rejoindre les Michael Carter-Williams, Tyreke Evans et autre O.J. Mayo qui n’ont jamais répondu aux promesses de la première saison. Comment ? Déjà en défense, où il reconnaît avoir été « nul ». Ensuite dans ses choix offensifs. Contre les Rockets, il a souvent été orienté sur sa main gauche et n’a jamais été en mesure de s’adapter au système de Mike D’Antoni.

Quelques coups de pinceaux et Mitchell s’imposera comme l’un des meilleurs arrières de la ligue. Mais attention à ne pas faire de ratures…

MOYENNE D’ÂGE : 26.1 ans
MASSE SALARIALE : 117.3 millions (15e sur 30)

SI TOUT VA BIEN

L’identité et le style imposés par Quin Snyder sont affirmés et si forts que le Jazz entame la saison sur la dynamique de la saison passée. Il n’y a pas de semaines d’adaptation et ils sont d’entrée performants. L’électron libre Grayson Allen s’incorpore parfaitement et ses tirs de loin font beaucoup de bien. Chacun connait son rôle et la partition est jouée à merveille.

Les blessures épargnent Gobert et Rubio, Mitchell confirme sa progression, notamment en défense, et le Jazz est toujours aussi difficile à attaquer. Les meilleures attaques se cassent les dents et Utah arrive à aller chercher l’avantage du terrain pour le premier tour des playoffs.

SI TOUT VA MAL

La continuité a du bon mais l’Ouest est devenue beaucoup trop compétitive pour simplement s’appuyer sur un collectif sans superstar. Mitchell est toujours tranchant, mais il n’affiche pas de progrès visibles et parfois, il a tendance à forcer, donc à pénaliser son équipe.

Rubio fait des allers-retours à cause des blessures, Gobert, en plus d’être lui aussi embêté physiquement, n’est pas assez impliqué en attaque et le banc souffre par manque d’impact. Les fondamentaux sauvent les apparences en saison régulière, mais en playoffs, ça ne pardonne plus.

CONFERENCE EST
15 – Hawks 14 – Magic 13 – Bulls 12 – Knicks 11 – Nets
10 – Cavaliers 9 – Hornets 8 – Pistons 7 – Heat 6 – Wizards
5 – Pacers 4 – Bucks 3 – ? 2 – ? 1 – ?
CONFERENCE OUEST
15 – Kings 14 – Suns 13 – Grizzlies 12 – Mavericks 11 – Clippers
10 – Blazers 9 – Wolves 8 – Nuggets 7 – Spurs 6 – Pelicans
5 – Utah 4 – ? 3 – ? 2 – ? 1 – ?

Donovan Mitchell veut défendre davantage

« J’étais nul l’an passé. »

Donovan Mitchell est particulièrement dur envers lui même quand on évoque sa défense. Loin d’être un cancre dans ce domaine, le rookie a en effet surtout dû mettre ses qualités au service de l’attaque du Jazz l’année dernière. Chose que son entraîneur comprend parfaitement : l’équipe avait davantage besoin de lui de ce côté-là du terrain. Lire la suite »

Quin Snyder veut un Joe Ingles agressif

Joe Ingles ne s’est pas trop posé de question avant-hier, dans la victoire du Jazz face aux Raptors, l’Australien prenant onze fois sa chance de loin pour sa première sortie de l’année. Résultat ? Cinq ficelles malgré trois ratés pour commencer. Lire la suite »

Le Jazz sans pitié avec Perth

+31 ! C’était l’écart après un quart-temps entre le Jazz et le Perth, et la punition a duré pendant 48 minutes puisque les coéquipiers de Rudy Gobert (14 points et 9 rebonds en 15 minutes) s’imposent finalement de 58 points (130-72) face à des Australiens privés de deux titulaires. Lire la suite »

Quin Snyder : « Même groupe, nouvelle aventure »

Convaincue par la super fin de saison de ses hommes, la direction du Jazz a choisi de repartir à l’assaut de la conférence Ouest avec un groupe quasiment inchangé. À quelques heures du début du training camp, c’est finalement Grayson Allen, sélectionné en 21e position à la Draft, qui fait figure de principal renfort. Lire la suite »

Retrouvez sur cette page toutes les actualités sur Utah, l'effectif complet et les statistiques pour chaque joueur des Utah Jazz. Retrouvez les dernières rumeurs, les résultats des matchs, les photos des Utah Jazz... Si vous êtes fan des Utah Jazz, n'hésitez pas à ajouter cette page à vos favoris !