Matchs
du soir
Matchs
du soir

"Coaching"

Andrew Bogut sur Tony Allen ? L’ajustement défensif qui a plombé les Grizzlies

andrew-bogut

« C’était un énorme risque ».

Chargé de Tony Allen (!) par Steve Kerr et son assistant défensif en chef, Ron Adams, Andrew Bogut admettait après la rencontre que la tactique avait de quoi surprendre. Mais comme nous le disions après le Game 3, Memphis faisait dérailler Golden State en appuyant sous les panneaux tandis que Tony Allen harassait inlassablement les « Splash Brothers ».

Andrew Bogut sur Tony Allen… pour aider à l’intérieur

Les Warriors ont donc décidé de changer de système. Harrison Barnes se chargeait cette nuit de Zach Randolph, Draymond Green s’occupait de Marc Gasol et Andrew Bogut, placé sur Tony Allen, venait aider dès qu’il le pouvait.

Golden State a donc décidé de faire l’impasse sur Tony Allen, le shooteur faible des Grizzlies, afin de solidifier la peinture. En début de rencontre, ils ont donc souvent laissé l’ancien Celtic complètement seul, préférant couper la relation poste haut / poste bas du duo Randolph – Gasol. Une tactique payante car Tony Allen a raté ses tirs extérieurs et n’a pas puni la défense.

« Il s’agissait d’un duel excentrique en début de match », reconnaissait Andrew Bogut. « Mais ils m’ont fait confiance en tant que défenseur chargé de l’aide ».

Memphis se prive de Tony Allen et les « Splash Brothers » retrouvent un peu de liberté

En verrouillant ainsi la peinture, les Warriors ont privé Memphis de sa meilleure arme et l’attaque des Grizzlies s’est vite enrayée. Dave Joerger a donc dû faire sortir Tony Allen pour retrouver un peu de rythme en attaque. Problème : il se privait de son meilleur défenseur extérieur, permettant à Klay Thompson et Stephen Curry de se balader plus librement face à Vince Carter ou Jeff Green. Et donc de retrouver les shoots qu’ils affectionnent.

« C’est ce qu’on voulait faire : forcer Tony Allen à rentrer des shoots à mi-distance pour nous battre », confessait le pivot. « S’il avait marqué 20 points en rentrant ses trois points et ses tirs extérieurs, on lui aurait ouvert la porte du tour suivant ».

Au lieu de cela, la tactique défensive originale des Warriors a parfaitement fonctionné pour Golden State en bloquant Marc Gasol (19 points à 7/19) et Zach Randolph (12 points à 5/10), gênés par les prises à deux dès qu’ils s’approchaient du cercle. Elle a aussi forcé Dave Joerger à se priver de son meilleur défenseur, libérant les « Splash Brothers » en attaque.

Il sera donc intéressant de voir comment les Grizzlies vont répondre lors du Game 5.

« Ça n’a rien changé du tout », réagissait (avec mauvaise foi) Tony Allen. « J’adore ce matchup et j’espère qu’ils le referont ».

Comment les Rockets ont-ils réussi à freiner Blake Griffin lors du Game 2 ?

May 6, 2015; Houston, TX, USA; Los Angeles Clippers forward Blake Griffin (32) dribbles the ball as Houston Rockets forward Josh Smith (5) defends during the first quarter in game two of the second round of the NBA Playoffs at Toyota Center. Mandatory Credit: Troy Taormina-USA TODAY Sports

Avec 26 points à 11/14 en première mi-temps, Blake Griffin était en train de détruire les Rockets à lui seul. Trop puissant et trop technique, il attaquait sans relâche Josh Smith ou Terrence Jones, qui n’arrivaient pas à résister. Lire la suite »

[Coaching] Comment les Clippers parviennent-ils à se libérer de la défense des Spurs ?

griffin-paul

La nuit prochaine, un Game 7 d’anthologie se dessine entre les Clippers et les Spurs. Si Gregg Popovich a secoué ses troupes en leur reprochant leur attitude lors du Game 6, son équipe paraît surtout fatiguée face à des Californiens plus athlétiques et plus rapides. Diminué par les blessures, Tony Parker est au ralenti tandis que Manu Ginobili (8 points à 34% de réussite) est fantomatique. Embêtant puisque les deux hommes sont la rampe de lancement du jeu offensif texan… Lire la suite »

[Coaching] Klay Thompson punit les anticipations de New Orleans

warriors

Très intéressante séquence de jeu, au début du deuxième quart-temps, lors du Game 1 entre Golden State et New Orleans. Alors que les Pelicans viennent de passer un 8-0 à leurs hôtes pour revenir dans la partie, les remplaçants des Warriors mettent en place un de leurs plus jolis systèmes : le « Weave ». Lire la suite »

Face à des défenses plus élaborées, les systèmes NBA multiplient les leurres et les options

NBA: JAN 19 Celtics at Clippers

Grand joueur d’échecs, Aaron Nimzowitsch expliquait que « la menace est plus forte que l’exécution ». Utiliser la peur ou l’attention de l’adversaire est en effet un excellent moyen de le surprendre et c’est ce qu’appliquent les nouveaux entraîneurs NBA. Les Celtics de Brad Stevens en ont fait une nouvelle démonstration cette nuit. Lire la suite »

NCAA : le joli système de Michigan State face à la zone de Louisville

michiganstate

La zone 2-3 est sans doute la défense la plus utilisée au basket, en particulier dans les championnats amateurs. En NBA, on ne la trouve pas à cause de la règle des trois secondes secondes défensives qui empêche le pivot de rester dans la raquette. En NCAA, elle est néanmoins toujours d’actualité. Lire la suite »

Quand Kyle Korver n’est pas là, l’attaque des Hawks danse beaucoup moins bien

Les Warriors ont pris leur revanche face aux Hawks, l’emportant dans les grandes largeurs sur leur terrain. La principale différence avec la victoire d’Atlanta, le 6 février dernier ? L’adresse aux tirs. Lire la suite »

Les écrans dans le dos, toujours un bon moyen de libérer les shooteurs

hammer

Le système « Hammer » est un classique des Spurs. Il permet de libérer un shooteur dans le corner grâce à un écran dans le dos, le joueur étant servi par un coéquipier qui a pris la ligne de fond. Lire la suite »

Les Spurs au ralenti… derrière Tony Parker et Manu Ginobili

NBA: Playoffs-San Antonio Spurs at Portland Trail Blazers

En NBA, la règle veut qu’on ne s’inquiète jamais vraiment pour les Spurs, les hommes de Gregg Popovich trouvant toujours un moyen de rebondir ou d’attaquer les playoffs en bonne forme. Néanmoins, les Texans viennent de perdre 4 matches consécutifs et pour la première fois depuis la création du « Rodeo Trip », en 2003, ils vont finir cette série de rencontres à l’extérieur en négatif… Lire la suite »

Comment les Hawks parviennent-ils à exploiter leurs duels favorables ?

hawks2

Cette nuit, les Hawks ont battu les Warriors dans le duel des leaders. Avec leurs joueurs polyvalents et leur mouvement du ballon incessant, les hommes de Mike Budenholzer ont ainsi pris l’avantage face à la meilleure défense de NBA, inscrivant même 68% de leurs tirs en seconde mi-temps.

Il y a beaucoup de choses très intéressantes dans cette équipe d’Atlanta. La mobilité défensive des joueurs, la présence sur les lignes de passe, les systèmes rapides pour libérer les shooteurs…

On pourrait tout analyser mais il y a un point qui nous intrigue en premier lieu, c’est la manière dont les Hawks parviennent à se créer de bons « matchups », c’est-à-dire des duels favorables. Lire la suite »