NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | Devin Booker, le confort de lectures

NBA – En délivrant trois passes décisives dans les 70 dernières secondes du match face aux Warriors, Devin Booker a montré qu’il avait bien retenu les leçons de Chris Paul.

Devin BookerAvec 15 points dès le premier quart-temps, Devin Booker a sonné la charge pour les Suns lors de l’Opening Night face aux Warriors. Mais le All-Star a surtout impressionné comme organisateur dans le « money-time ».

Alors qu’il a admis que la fatigue commençait à le gagner, « Point Book » a ainsi délivré trois passes décisives essentielles dans les 70 dernières secondes de la rencontre. Pour un 3-points de Josh Okogie, un 3-points d’Eric Gordon et un layup de Jusuf Nurkic qui ont permis à Phoenix de sceller sa victoire.

Le pick-and-roll avec Jusuf Nurkic comme base

Trois passes décisives qui découlent de ses lectures sur le pick-and-roll joué avec Jusuf Nurkic. Trois passes décisives particulièrement intéressantes car elles montrent toute la patience et l’intelligence de l’arrière de l’Arizona.

Sur la première séquence, Devin Booker cherche ainsi à profiter du « tagger », en l’occurrence Chris Paul, le joueur qui doit aider sur l’intérieur qui coupe vers le cercle. Dès que Jusuf Nurkic va ainsi au cercle et que le meneur adverse vient en aide, « Book » peut ainsi servir Josh Okogie, qui a un peu de temps pour dégainer.

C’est notamment ce que fait particulièrement bien Luka Doncic par exemple, afin de libérer ses shooteurs à Dallas.

Sur la deuxième séquence, Devin Booker profite du fait que Stephen Curry doit venir arrêter son dribble, grâce à un deuxième écran d’Eric Gordon sur Kevon Looney, et que le double MVP doit ensuite reprendre l’ancien 6e homme des Rockets et des Clippers, pour servir son coéquipier avec là encore un peu d’espace et de temps pour shooter.

Patience et longueur de temps…

Là encore, Devin Booker est impressionnant de lecture et de patience, pour trouver Eric Gordon dans le bon timing.

Enfin, sur la troisième et dernière séquence, Devin Booker profite de la montée plus agressive de Kevon Looney sur son shoot pour servir Jusuf Nurkic dans sa coupe vers le cercle.

C’est qu’avec le pivot des Warriors qui conteste son tir, et Jonathan Kuminga sur Kevin Durant en tête de raquette, la ligne défensive ligne de fond est constituée de Chris Paul et Klay Thompson. La « Bosnian Beast » a donc clairement l’avantage physique et il peut donc assez facilement boucler la rencontre au layup.

Trois séquences, trois lectures différentes sur le pick-and-roll. Si on pouvait s’inquiéter du manque de meneur pur dans l’effectif de Phoenix, Devin Booker a dû rassurer du monde sur ce match tant il a été capable de faire les bons choix dans les moments importants, comme organisateur. En conférence de presse, Chris Paul ne pouvait que se dire « fier » de voir son « frère » dicter le jeu de cette façon, les leçons de CP3 ayant été bien assimilées.

Par ailleurs, on notera aussi le travail de Jusuf Nurkic, qui pose de vrais bons écrans (Deandre Ayton avait trop tendance à « glisser » sur les siens) avec des intentions claires qui ouvrent le jeu. D’autant que l’ancien Blazer ne boude pas s’il ne reçoit pas le ballon sur ces séquences, conscient que son rôle est d’abord de faire réagir la défense.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →