Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL2:30

Les articles sur "toronto raptors"

La « Kawhi-mania » s’empare de Toronto avec l’espoir d’une resignature

Si DeMar DeRozan n’est pas oublié à Toronto, les fans des Raptors sont aujourd’hui comblés par Kawhi Leonard. Grâce à ses playoffs exceptionnels, il voit sa popularité exploser. Et avec elle, l’espoir de le voir prolonger son aventure canadienne cet été.

Tous les fans des Raptors aimeraient être dans sa tête. Ils veulent déjà tous savoir si Kawhi Leonard va prolonger son aventure à Toronto cet été. Depuis son arrivée en juillet dernier, sa situation au Canada fait grimper les spéculations. « Il va rester si… » les Raptors s’invitent à tel ou tel stade des playoffs. À chacun son pronostic devant cet avenir encore très incertain. Une chose est certaine : pas un fan local ne semble aujourd’hui regretter l’échange grâce auquel l’ex-Spur a fait ses valises pour Toronto. Lire la suite »

Quand les vétérans des Raptors font pencher la balance

L’expérience des cadres du vestiaire de Toronto a fait la différence cette nuit, sur le parquet de Milwaukee, dans le Game 5.

La pression a changé de camp depuis les deux derniers matchs remportés par Toronto sur ses terres. Elle est même montée d’un cran lorsque les Raptors étaient toujours dans le coup à l’approche du « money time » dans le Game 5 cette nuit, menant de sept points à cinq minutes de la fin pour finalement l’emporter. Lire la suite »

Papa s’appelle VanVleet

Tombé dans des records de maladresse durant ces playoffs, Fred VanVleet s’est montré exceptionnel dans un Game 5 ô combien décisif pour les Raptors. Avec son 7/9 de loin, il a signé sa meilleure performance dans sa carrière en playoffs.

Le sport peut offrir des situations totalement rocambolesques. Menés 2-0 il y a quelques jours, les Raptors en sont la preuve. Leur meneur remplaçant, Fred VanVleet, en est une preuve encore plus éloquente. Au fond du trou avec son adresse depuis dix matches, il a gardé, contre vents et marées, la confiance de son coach Nick Nurse.

Une confiance déjà récompensée dans le Game 4 où « FVV » s’est retrouvé avec 13 points. Mais dans cette cinquième manche, il a fait encore plus fort. Lire la suite »

Kyle Lowry devient le meilleur marqueur de l’histoire des Raptors en playoffs

Le meneur dépasse ainsi son pote DeMar DeRozan et dans ce même classement, Kawhi Leonard devrait, dès le prochain le match, déjà monter sur le podium !

Avec 17 points dans ce Game 5 à Milwaukee, Kyle Lowry pointe désormais à 1 126 points marqués en 66 matchs de playoffs. Il dépasse donc DeMar DeRozan (1 117 unités) au sommet des meilleurs marqueurs de l’histoire des playoffs à Toronto. Lire la suite »

Vainqueur à Milwaukee, Toronto est à une marche des Finals !

Tremblement de terre à Milwaukee où les Raptors s’imposent à l’arraché (105-99) dans la cinquième manche et prennent une option pour les Finals ! Kawhi Leonard a été immense avec Fred VanVleet comme Facteur X.

Giannis Antetokounmpo lance le coup d’envoi du Game 5 avec un 0/2 aux lancers mais Drake n’est pas là pour chambrer et les Bucks ont prouvé qu’ils pouvaient enflammer un match à domicile. Ce soir c’est avec un 3-points de Malcolm Brogdon, de retour dans le cinq, ou encore la deuxième faute en deux minutes de Pascal Siakam, et finalement un 11-3 en trois minutes. Nick Nurse prend temps-mort mais la réponse est cinglante : 3-points en transition pour Eric Bledsoe suivi d’un énorme alley-oop pour le Grec. Lire la suite »

Kawhi Leonard va mieux, pas Kyle Lowry

Sa blessure n’avait pas empêché le meneur des Raptors de signer une grosse performance dans le Game 4. Mais, à l’approche d’une cinquième manche décisive, la douleur est toujours présente.

Kyle Lowry a beau tenter de le cacher durant ses interventions devant la presse, tous les journalistes remarquent qu’il porte un gant de protection sur sa main gauche. Le meneur s’est luxé le pouce il y a tout juste un mois, c’est-à-dire lors du dernier affrontement avec le Magic. Aujourd’hui encore, il en ressent la douleur. Lire la suite »

Les soldats Powell, Ibaka et VanVleet ont gagné leur bataille

À la peine chacun leur tour durant ces playoffs, les trois principaux remplaçants canadiens ont cette fois-ci répondu présent en même temps.

17, 18 et 13. C’est dans ce même ordre que Kyle Lowry et Mike Budenholzer ont tous les deux mis en évidence les prestations des trois principaux hommes du banc des Raptors : Serge Ibaka (17 points et 13 rebonds), Norman Powell (18 points) et Fred VanVleet (13 points et 6 passes). Alors que le banc des Bucks les dominait jusqu’ici, ils ont cette fois inversé la vapeur. Lire la suite »

Les Raptors mettent une claque aux Bucks pour égaliser !

Dans un quasi-remake du Game 2, cette fois, ce sont les Raptors qui s’imposent face aux Bucks (120-102) pour remettre les compteurs à zéro (2-2). Une fois n’est pas coutume, six Raptors terminent avec 13 points ou plus.

Ces deux derniers jours, les deux équipes ne cessaient de répéter qu’elles avaient manqué d’afficher leur meilleur visage lors de la troisième manche. Sur les premières minutes, on sent bien que ce sont les Bucks, Giannis Antetokounmpo en tête, qui entendent corriger le tir. Déterminé et hyper agressif, le Grec est inarrêtable d’entrée de jeu avec ses « eurostep » en transition, qu’il termine au dunk. Cette démonstration de force, qui impose à Nick Nurse un temps-mort prématuré, ne dure pas. Lire la suite »

Danny Green, le contrat de confiance

Danny Green sait garder confiance en lui malgré les échecs. Nick Nurse aussi.

Danny Green tourne à 40.4% à 3-points en carrière, et il a même atteint les 45.4% en saison régulière avec Toronto cette année, mais le sniper est déréglé depuis quelques jours. Il compile ainsi un 4/20 en finale de conférence face aux Bucks, avec un 1/9 sur le Game 3, pourtant gagné par les Raptors – une bonne nouvelle pour ces derniers. Mais quand on a une mentalité de shooteur, on ne s’inquiète pas de ce genre de trou d’air. Lire la suite »

Les Raptors doivent repartir au combat malgré la fatigue qui s’accumule

La troisième manche terminée en double prolongation a laissé des traces chez des Canadiens déjà très mobilisés depuis le début de ces playoffs.

Fa-ti-gué. Tel était le maître mot de cette journée de repos, ce lundi, chez les Raptors. Ils ont été plusieurs à l’employer au lendemain du marathon face aux Bucks, lors du Game 3. « Ouais fatigué », confirme Pascal Siakam. « Je pense que vous pouvez le sentir. J’ai déjà joué beaucoup de minutes par le passé mais l’intensité était différente ici. Mais ouais… fatigué. » Lire la suite »