Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CLE
MIL0:00
ORL
NOR0:00
PHI
BOS0:00
NYK
UTH0:30
CHI
WAS1:00
MEM
HOU1:00
SAS
MIA1:30
OKC
TOR2:30
POR
DAL3:00

Andrew Wiggins

Andrew Wiggins Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2014-15 MIN 82 36 43.7 31.0 76.0 1.6 2.9 4.6 2.1 2.3 1.1 2.2 0.6 16.9
2015-16 MIN 81 35 45.9 30.0 76.1 1.3 2.3 3.6 2.0 2.0 1.0 2.3 0.6 20.7
2016-17 MIN 82 37 45.2 35.6 76.0 1.2 2.8 4.0 2.3 2.2 1.0 2.3 0.4 23.6
2017-18 MIN 82 36 43.8 33.1 64.3 1.0 3.4 4.4 2.0 2.0 1.1 1.7 0.6 17.7
2018-19 MIN 61 35 39.8 33.4 69.6 1.1 3.7 4.8 2.3 2.0 1.0 1.8 0.7 17.5
Total   388 36 43.9 33.1 73.6 1.3 3.0 4.2 2.1 2.1 1.0 2.0 0.6 19.4

Les actualités sur Andrew Wiggins

Le Jazz fait parler son collectif dans le Minnesota

Avec sept joueurs à plus de 10 points et 30 passes décisives, Utah a attendu le dernier quart-temps pour faire la différence et s’imposer 125-111 face aux Wolves. Donovan Mitchell termine la rencontre avec 29 points tandis que Karl Anthony Towns (22 points, 7 passes décisives et 6 rebonds) et Andrew Wiggins (35 points) ont tout tenté.


A l’image du contre de Rudy Gobert ou du dunk de Derrick Favors, Utah commence parfaitement cette rencontre face à des Wolves très diminués. Plus collectifs, les coéquipiers de Ricky Rubio montrent de belles choses des deux côtés du terrain (16-7). Mais, le temps mort de Ryan Saunders porte ses fruits. Son équipe est nettement plus agressive.

En forçant Rudy Gobert à défendre loin du cercle, Karl-Anthony Towns ouvre des brèches. Le pivot dominicain domine le Français dans ce 1er quart temps et à lui tout seul il ramène Minnesota dans ce match (20-19). Son dunk sur Gobert à la suite d’un départ en dribble enflamme le Target Center. Malgré la démonstration offensive de KAT, Utah toujours porté par son collectif tient bon. Favors continue de briller sur de situations de pick-and-roll et Jae Crowder décalé par Kyle Korver score à 3-points. Utah mène après 12 minutes (25-22)

Le récital de Ricky Rubio

Utah garde la même envie de se partager la balle dans ce début de second acte. Face à ses anciens coéquipiers, Ricky Rubio gère à la perfection le tempo de son équipe. Le meneur espagnol s’occupe de tout. Dans un premier temps, il trouve d’une passe lumineuse Crowder dans le corner ou Favors dans la raquette. Puis il prend aussi ses responsabilités au niveau du scoring afin de répondre à l’entreprenant Luol Deng. Le Catalan est en grande forme (41-34).

Les Wolves sont dans le dur, mais ils peuvent compter sur Andrew Wiggins pour tenter de stopper l’hémorragie. On peut parfois reprocher au jeune canadien sa nonchalance mais personne ne peut nier que quand il est motivé il reste un attaquant hors pair. Néanmoins son équipe est toujours menée à quelques minutes de la mi-temps (49-42). Jerryd Bayless, auteur de deux tirs à 3-points de suite, permet à son équipe de ne compter que 3 points de retard à la pause (53-50).

Au retour des vestiaires, les deux équipes produisent un basket assez séduisant. Utah peut compter sur un Gobert de plus en plus présent en attaque pour faire la course en tête. Ses coéquipiers jouent de plus en plus avec lui et le Français brille sur pick and roll. Malgré tout, les Timberwolves profitent de la bonne soirée de Bayless ou du talent de Towns pour rester au contact de son adversaire (69-66).

Assez neutre pour l’instant dans cette rencontre, Donovan Mitchell semble monter en puissance. Fort heureusement pour Utah car Wiggins de l’autre côté à la main chaude et les deux hommes se rendent coup pour coup. Le spectacle est au rendez-vous. D’un drive à travers la défense, Wiggins permet à son équipe de prendre les devants (81-80) mais son retour sur le banc complique la fin de quart-temps des Wolves. Mitchell score un panier primé assez chanceux puis Ingles dans son style si particulier se faufile à travers la défense adverse pour conclure le bon 3e quart temps de son équipe (90-85).

Donovan Mitchell assomme les Wolves

Par deux fois, Korver trouve la mire à 3-points et punit le mauvais repli défensif des hommes de Saunders. La match est en train de tourner en faveur des joueurs de Salt Lake City, malgré toute l’envie de Luol Deng. D’un tir à mi-distance puis d’un lay-up, Rubio donne 11 points d’avance à son équipe (103-92). Il a surtout mis KO son ancienne équipe qui n’arrive pas malgré le talent de Wiggins à rattraper son retard.

A chaque fois que Towns et Wiggins scorent, Utah a la capacité de répondre sans s’affoler. Crowder à 3-points, Mitchell à mi-distance et Gobert dans la raquette terminent les actions et mettent sous silence les fans adverses (120-111). Utah remporte une rencontre importante face à un adversaire coriace, mais trop diminué pour pouvoir tenir sur la longueur (125-111). C’est la 10e victoire en douze matches du Jazz !

Timberwolves / 111 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
T. Gibson 18 2/4 0/0 0/0 0 3 3 1 5 0 1 1 4 6
A. Wiggins 38 13/23 3/8 6/7 0 3 3 4 2 3 4 0 35 30
K. Towns 36 6/10 3/4 7/8 1 5 6 7 2 0 2 3 22 31
J. Bayless 37 6/13 4/6 3/4 0 3 3 6 5 0 4 0 19 16
J. Okogie 30 1/10 1/6 0/0 0 2 2 1 2 1 2 0 3 -4
D. Saric 30 1/4 1/4 0/0 1 10 11 0 1 0 1 0 3 10
L. Deng 26 5/6 3/4 2/2 1 3 4 0 1 2 1 0 15 19
G. Dieng 12 2/3 2/2 2/2 2 1 3 1 1 0 1 0 8 10
J. Terrell 13 1/4 0/2 0/0 0 0 0 2 3 1 0 0 2 2
Total 37/77 17/36 20/23 5 30 35 22 22 7 16 4 111
Jazz / 125 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Favors 27 5/8 1/2 0/1 2 9 11 1 1 1 1 1 11 20
J. Ingles 36 5/11 2/6 3/3 0 2 2 6 3 2 4 0 15 15
R. Gobert 32 7/8 0/0 3/6 2 2 4 4 3 2 2 3 17 24
R. Rubio 30 8/14 1/5 1/1 0 4 4 8 3 2 0 0 18 26
D. Mitchell 36 10/22 2/6 7/10 1 3 4 5 1 0 1 0 29 22
T. Cavanaugh 1 0/1 0/1 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0
J. Crowder 27 5/10 5/10 0/0 1 2 3 2 3 0 1 0 15 14
G. Niang 9 2/2 1/1 0/0 0 1 1 2 0 0 0 0 5 8
R. O'Neale 21 1/4 0/3 0/0 0 3 3 1 1 0 0 1 2 4
K. Korver 20 3/6 3/5 4/4 0 2 2 1 2 1 0 0 13 14
G. Allen 1 0/0 0/0 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1
N. Mitrou-Long 1 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 46/86 15/39 18/25 6 30 36 30 17 8 9 5 125

Jazz – Wolves : dans une ambiance électrique, Rudy Gobert arrache la décision

Thriller à la Vivint Smart Home Arena. Alors qu’ils menaient d’une vingtaine de points à l’entame de l’ultime période, les hommes de Salt Lake City ont dû s’employer pour repousser le gros comeback des Wolves et finalement s’imposer de justesse (106-102). De cette rencontre, durant laquelle les arbitres ont été particulièrement contestés (cf. expulsion de Taj Gibson), on retient surtout le duel au sommet entre les géants Karl-Anthony Towns (33 pts, 10 rbds et 3 cts) et Rudy Gobert (18 pts, 16 rbds et 4 cts), auteur d’un geste défensif clé dans les dernières secondes.  Lire la suite »

Le duo Towns-Wiggins enfonce les Lakers

C’était le genre de match à ne pas perdre pour rester au contact de la 8e place à l’Ouest. Dans cette optique, les Wolves réalisent ainsi une bonne opération en s’imposant avec autorité au Staples Center (120-105). Malgré sa maladresse globale, Andrew Wiggins (23 pts à 9/23 et 8 rbds) a été décisif dans un « run » fatal aux Lakers, en complément d’un Karl-Anthony Towns encore performant (27 pts, 12 rbds et 5 pds). Côté Lakers, qui enregistraient le retour de Rajon Rondo, Brandon Ingram a terminé meilleur marqueur mais il n’a pu empêcher son équipe de subir dans l’ultime période. Lire la suite »

Le MVP de la nuit : Andrew Wiggins hyper confiant

Andrew Wiggins a tout donné pour offrir la première victoire en carrière à son nouveau coach, Ryan Saunders. Lire la suite »

Hué sur la ligne des lancers, Andrew Wiggins s’en prend à certains fans des Wolves

Un conseil pour les fans des Timberwolves : pour ne pas vous faire du mal, évitez de regarder la fin de match hallucinante face aux Hawks, soldée par une défaite en prolongation. Avance gâchée de quatre points à 20 secondes de la fin du temps réglementaire, remise en jeu de Dario Saric qui « tombe » dans les mains de Kent Bazemore, dunk grand ouvert manqué de Robert Covington en prolongation… On en viendrait presque à se demander si les locaux voulaient vraiment ce match. Lire la suite »