Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
NYK28
TOR23
PHI31
GSW37
CLE27
MIL25
BOS4
ATL2
DAL
MIA2:30
HOU
IND3:30
SAC
MIN4:30

"Histoire"

Son enfance, ses débuts au basket, son arrivée en NBA… Kevin Garnett se raconte en longueur

À l’occasion du All Star Weekend de La Nouvelle-Orléans, la NBA a révélé une longue et passionnante interview entre deux Kevin qui se connaissent très bien : McHale et Garnett. Les deux anciens du Minnesota ont eu carte blanche pour évoquer l’incroyable carrière de KG.  Lire la suite »

Julius Erving, le premier virtuose du dunk

L’idole de Michael Jordan, c’est lui, Julius Erving (67 ans ce 22 février). L’homme qui inventa le dunk une main, plus connu sous le surnom de « Doctor J ». Un chirurgien du basket avant-gardiste qui ne sera sacré qu’une seule fois MVP. La NBA en général et les nouvelles générations lui doivent beaucoup. Lire la suite »

Le Jazz va rendre hommage à l’équipe de 1997

Le 22 mars prochain, le Jazz rendra un hommage appuyé à l’équipe de 1997 qui a atteint les finales NBA, perdues face à Michael Jordan et les Bulls. L’événement s’appelle : « Réunis : les champions de la conférence Ouest ’97 ».  Lire la suite »

Les Sixers 1966-1967 ne veulent pas être les oubliés de l’histoire en NBA

Quand on évoque les meilleures équipes de l’histoire de la NBA, ce sont souvent les mêmes qui reviennent depuis plusieurs décennies : les Bulls de 1995-1996, les Lakers de 1986-1987, les Celtics de 1985-1986, les Lakers de 1971-1972 ou encore, parfois, les Bucks de 1970-1971.

Une équipe est oubliée : les Sixers de 1966-1967. Pourquoi ? Probablement parce que cette formation est trop lointaine dans l’histoire, puisqu’elle célèbre son 50e anniversaire cette saison, et elle demeure coincée dans la dynastie des Celtics de Bill Russell, dominante entre 1956 et 1969 avec 11 trophées de champion. Lire la suite »

14 février 1986, le jour où Larry Bird a voulu tout marquer de la main gauche

Pourquoi Larry Bird était-il surnommé « Legend » ? Peut-être parce qu’il était capable des défis les plus fous, comme d’annoncer avant un match, aux médias et aux adversaires, qu’il allait shooter uniquement avec la main gauche…

Nous sommes le 14 févier 1986 et Boston se déplace à Portland. Lire la suite »

[Throwback Thursday] Dell Curry, l’Original Gangster

Chaque jeudi, Basket USA vous propose son « Throwback Thursday », votre moment détente et nostalgie de la semaine. Après Tim HardawayVitaly Potapenko ou encore Hersey Hawkins, on poursuit aujourd’hui avec Dell Curry, le shooteur patenté des Hornets et paternel pas peu fier de Steph et Seth, tous deux porteurs du flambeau familial en NBA sur une deuxième génération.

Gamin de Virginie, « d’un tout petit village » comme il nous l’a confié, Dell Curry a longtemps hésité entre ses deux amours d’enfance : le baseball et le basket. Visiblement plus doué pour le premier que pour le second, c’est finalement le second qu’il choisira à sa sortie de l’université de Virginia Tech.

La suite, on la connaît : Dell Curry va se faire sa place dans la NBA des années 90 au sein de la franchise toute neuve de Charlotte. Avec les Hornets de Mugsy Bogues et Larry Johnson, Curry se construit une solide réputation de « serial shooteur », le joker idéal en sortie de banc pour toute équipe en quête de points rapides.

Précisément élu meilleur sixième homme en 1994, Curry sera également un monstre de régularité tout au long de ses seize campagnes en NBA. Modèle de professionnalisme, le tireur d’élite finira sa carrière au nord de la frontière, chez les Raptors de Toronto, avec quasiment 12 points de moyenne en 1083 matchs disputés en carrière. Quand on vous dit que Dell est l’OG, l’Original Gangster…

Lire la suite »

Il y a 20 ans, Michael Jordan réalisait le premier triple double de l’histoire du All-Star Game

Dans une rencontre marquée par la mi-temps la plus folle de l’histoire et la présentation des 50 plus grands joueurs de tous les temps, Michael Jordan avait réalisé un All-Star Game 1997 à Cleveland qui restera dans les annales.

Pas pour une orgie offensive puisqu’il termine avec 14 points à 5/14 au shoot, mais pour avoir compilé 14 points donc, 11 rebonds et 11 passes, soit le premier triple double de l’histoire du All-Star Game. Lire la suite »

Il y a 25 ans, Magic Johnson bouleversait la NBA en devenant MVP du All-Star Game

C’est l’une des plus belles et émouvantes pages de l’histoire de la NBA. Le 9 février 1992, Magic Johnson, séropositif, revient sur les parquets trois mois après avoir annoncé sa retraite, le 7 novembre 1991, dans une conférence de presse historique.

Même s’il ne dispute pas la saison régulière, les fans l’ont tout de même plébiscité dans les votes pour le All-Star Game, et la ligue a donc autorisé sa participation au match des étoiles à Orlando. Le All-Star Week-End dépasse alors le cadre du rendez-vous des meilleurs joueurs NBA, pour se transformer en un immense hommage et un véritable jubilé du meneur des Lakers, sourire aux lèvres comme toujours.
Lire la suite »

[Throwback Thursday] Hersey Hawkins, un All-Star très discret

Chaque jeudi, Basket USA vous propose son « Throwback Thursday », votre moment détente et nostalgie de la semaine. Après Metta World PeaceTim Hardaway, ou encore Vitaly Potapenko, on poursuit aujourd’hui avec Hersey Hawkins. Et pour notre dixième interview rétro, on a mis le paquet. Plus d’une demi-heure d’entretien avec l’ancien All Star des Sixers ! Lire la suite »

[Throwback Thursday] Vitaly Potapenko, le train ukrainien

Chaque jeudi, Basket USA vous propose son « Throwback Thursday », votre moment détente et nostalgie de la semaine. Après David Wesley, Metta World Peace ou encore Tim Hardaway, on poursuit aujourd’hui avec Vitaly Potapenko, l’intérieur ukrainien qui a réussi à se faire une place en NBA dans les années 1990 tout en naissant dans la République Socialiste d’Ukraine… et qui faisait également partie de la légendaire draft 1996 !

Il a été choisi juste avant Kobe Bryant lors de la draft 1996. Lui, c’est Vitaly Potapenko, l’imposant intérieur né à Kiev, dans l’ancienne république socialiste d’Ukraine. Désormais assistant coach chez les Cavaliers, Potapenko a justement débuté sa carrière NBA sous la tunique des Cavs avant de connaître un petit tour des Etats-Unis avec une étape à Boston, une autre à Seattle et enfin une dernière à Sacramento avant une ultime pige à Madrid, à l’Estudiantes.

Pivot dur au mal, mais plutôt doté de bonnes mains pour sa taille, Vitaly Potapenko est revenu avec nous sur son parcours peu commun, lui qui est passé de Kiev à l’Ohio pour deux ans à la fac de Wright State avant de devenir un lottery pick dans la draft mythique de 1996.
Lire la suite »