Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews] Les Cavaliers en quête du back-to-back

lebron-mvp-g7-2Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA.

Les champions en titre ne peuvent occuper que la deuxième marche de notre podium tant l’armada des Warriors semble inarrêtable sur le papier. Bien que libérés par le trophée Larry O’Brien obtenu en juin, LeBron James et les Cavaliers devront s’en contenter : la première place de la conférence Est leur est une nouvelle fois promise, mais il ne sera pas simple de remettre le couvercle en juin prochain si tout fonctionne en Californie…

Une septième finale d’affilée pour LeBron James ?

Les Indians peuvent aborder tranquillement les World Series : leurs cousins Cavaliers ont brisé la malédiction qui pesait sur la ville de Cleveland depuis 1964 ! Après une finale en apothéose, LeBron James a libéré tout un peuple presque à lui tout seul, montant au passage sur le toit de la NBA.

De quoi entamer ce nouvelle exercice avec moins de pression, un constat valable pour le héros d’Akron, mais aussi pour un Tyronn Lue arrivé dans des conditions discutables, ou encore un Kevin Love vilipendé puis pardonné. Le « Big Three », devenu « Big Two » en fin de playoffs, est de nouveau reconstitué, avec un Kyrie Irving qui aura lui, à l’inverse, le devoir de confirmer son formidable été.

jonesSurtout qu’il n’aura plus le précieux soutien de Matthew Dellavedova, remplacé dans la rotation par un Kay Felder dont on dit beaucoup de bien dans l’Ohio mais qui doit encore faire ses preuves. Autre perte, celle d’un Timofey Mozgov utile en saison régulière mais complètement délaissé par Tyronn Lue une fois les playoffs venus. Le compagnon du « King », Chris Andersen, arrive pour apporter un peu de taille, mais très peu de points viendront de la raquette cette année, alors que Cleveland était avant-dernier l’an passé en terme de tentative à 2-pts.

La franchise était par contre 3e au nombre de tentative derrière l’arc, une zone que Tyronn Lue va continuer de privilégier en laissant le feu vert à son armée de pistoleros, de J.R. Smith à Channing Frye en passant par le petit nouveau, Mike Dunleavy Jr. Sans compter l’apport du trio de vedettes dans ce domaine.

La NBA a beau faire la part belle au « small ball », l’équipe est toujours assez déséquilibrée avec un secteur intérieur bien léger pour espérer dominer au rebond. Un bémol à coupler avec celui du remplaçant à la mène, Mo Williams ayant décidé de prendre sa retraite à la dernière minute et le club n’ayant recruté personne pour le remplacer. Néanmoins, ce schéma a fait ses preuves l’an passé et devrait suffire à occuper la tête de la conférence Est en fin de saison et permettre à LeBron James et James Jones de participer à leur 7e finale consécutive !

Arrivées : Kay Felder, DeAndre Liggins, Chris Andersen (Memphis), Mike Dunleavy Jr. (Chicago)

Départs : Matthew Dellavedova (Milwaukee), Timofey Mozgov (LA Lakers), Sasha Kaun, Mo Williams

LE JOUEUR À SUIVRE : Kyrie Irving

Etant donné que LeBron James devrait une nouvelle fois faire du LeBron James, le joueur déterminant de la saison des Cavs pourrait bien être Kyrie Irving.

Avec 27 points, 4 rebonds, 4 passes et 2 interceptions de moyenne en finale, des actions plus décisives les unes que les autres et une médaille d’or à la tête de Team USA à Rio, le jeune meneur de jeu a pris une nouvelle dimension cet été. Dans une conférence Est qui manque cruellement de superstars, il ne lui reste qu’à confirmer cette superbe période estivale et cette régularité (notamment physique) pour s’installer définitivement parmi les meilleurs meneurs de la ligue.

Voir plus si affinités : « Uncle Drew » n’a que 24 ans…

LE CINQ MAJEUR DU DÉBUT DE SAISON

cinq-majeur-cavaliers

LE BANC

Meneurs : Kay Felder
Arrières : Iman Shumpert, Jordan McRae, DeAndre Liggins
Ailiers : Richard Jefferson, Danthay Jones, Mike Dunleavy Jr, James Jones
Ailiers forts : Channing Frye
Pivots : Chris Andersen

MOYENNE D’AGE : 30.7 ans
MASSE SALARIALE : 132.2 millions de dollars (1er sur 30)
SI TOUT VA BIEN

Bien décidés à réaliser le back-to-back, les Cavaliers continuent sur la lancée de leur finale et présentent un très bon jeu collectif sous l’impulsion d’un « Big Three » plus menaçant que jamais : LeBron James est toujours aussi impressionnant sur le terrain et important dans le vestiaire, Kyrie Irving est flamboyant et Kevin Love s’affirme à coups de double-double comme un membre à part entière du trio.

Derrière, ça arrose de loin avec réussite et les adversaires ont bien du mal à tenir le rythme offensif. Cleveland marche sur la conférence Est et Tyronn Lue parvient à emmener cette équipe taillée pour le titre jusqu’en finale. Même scénario et même résultat que l’an passé avec un back-to-back dans la poche au bout du compte.

SI TOUT VA MAL

Kyrie Irving est bien esseulé à la mène et ses allers-retours à l’infirmerie ralentissent énormément la mise en route des Cavaliers. Kevin Love a lui toujours du mal à trouver sa place et LeBron James se retrouve de nouveau à devoir tout faire à Cleveland. Après tant d’années dans la ligue, le King s’épuise derrière le meilleur bilan à l’Est alors que le jeu basé sur le tir extérieur est stéréotypé et moins efficace.

Toronto mais aussi Boston et Indiana n’en demandaient pas tant pour bousculer sérieusement les Cavs à l’Est.

PREVIEWS : les équipes déjà présentées
30 – Brooklyn Nets
29 – Los Angeles Lakers
28 – Philadelphia Sixers
27 – Phoenix Suns
26 – Sacramento Kings
25 – Denver Nuggets
24 – New Orleans Pelicans
23 – Miami Heat
22 – Milwaukee Bucks
21 – Orlando Magic
20 – Washington Wizards
19 – Charlotte Hornets
18 – Chicago Bulls
9 – Utah Jazz
2 – Cleveland Cavaliers

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés