NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
IND1:00
CLE
DET1:00
ORL
SAC1:00
ATL
BRO1:30
MIA
DEN1:30
PHI
LAL1:30
TOR
MIL1:30
MEM0
CHI0
SAS
BOS2:30
NOR
WAS3:00
PHO
OKC3:00
UTH
DAL3:00
GSW
MIN4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.13IND1.79Pariez
  • CLE1.75DET2.18Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews] Un vent nouveau souffle à Chicago

wade-bullsComme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA.

Après les Nets et les Lakersles Sixersles Suns, les Kingsles Nuggetsles Pelicansle Heatles Bucksle Magic, les Wizards et les Hornets, direction Chicago, et c’est un vent nouveau qui souffle sur la « Windy City ».

Si la révolution avait déjà débuté l’an dernier avec l’arrivée de Fred Hoiberg, elle a pris un tournant décisif cet été. Derrick Rose, Joakim Noah et Pau Gasol sont partis, dites bonjour à Dwyane Wade, le régional de l’étape, et Rajon Rondo. En se séparant de ses cadres historiques, sans rajeunir l’effectif, difficile de comprendre où veulent aller ces Bulls.

De nouvelles têtes, un projet flou

Après l’épisode austère, défensif mais efficace de Tom Thibodeau, le front office de Chicago avait décidé de totalement changer de fusil d’épaule l’été dernier. Gar Forman et sa troupe recrutent alors Fred Hoiberg, jeune coach universitaire qui base son système sur le mouvement du ballon.

On pensait donc voir un mix entre les restes de la défense de fer des dernières années et une fraicheur offensive… On n’a eu ni l’un ni l’autre. Chicago rate les playoffs, une première depuis 2008, et l’été s’annonce mouvementé.

Derrick Rose, Joakim Noah et Pau Gasol sont priés de quitter l’Illinois… Le message est clair : on repart de zéro, ou presque. De l’équipe qui avait atteint la finale de conférence en 2011, il ne reste que Taj Gibson. Avec Jimmy Butler, il fait donc office de dernier Mohican. C’est sur le double All-Star que la franchise va maintenant s’appuyer. Mais s’il est un leader sur plan statistique, JImmy « Buckets » n’est pas le plus vocal. Pour l’épauler, la franchise a donc décidé de ramener deux renforts de poids : Rajon Rondo et Dwyane Wade, tous deux champions NBA. Mais l’un comme l’autre arrivent alors que leur carrière décline. Le meneur s’est un peu retrouvé l’an dernier avec les Kings, mais il est encore loin de ses saisons avec Boston. Même constat pour Dwyane Wade (34 ans) qui sort de sa plus faible saison statistique depuis son année rookie.

Avec ce nouveau duo, les Bulls ont également récupéré Robin Lopez pour les besognes intérieures. Au poste d’ailier fort, Taj Gibson semble tenir la corde comme titulaire, mais Fred Hoiberg peut également compter sur Nikola Mirotic, 38 fois titulaire l’an dernier. Avec le jeune Bobby Portis, cette escouade de quatre va tourner dans la peinture.

Si on sort du cinq majeur, les rotations sont toutefois faibles et limitées. Jerian Grant et Isaiah Caanan viennent gonfler le poste un, sans réelle plus-value. Doug McDermott et le drafté Denzel Valentine risquent d’avoir rapidement des responsabilités en sortie de banc.

Le banc est d’ailleurs une grande interrogation, mais le fond de jeu aussi. Avec des joueurs comme Rajon Rondo ou Dwyane Wade qui aiment avoir le ballon et poser leur rythme, Fred Hoiberg devra s’adapter. La question de la menace extérieure se pose aussi : ni Rondo, ni Wade, ni Butler ne sont fiables à longue distance. Seul Doug McDermott est un shooteur pur dans l’effectif des Bulls. Quand on sait à quel point le trois points est important en NBA ces derniers temps, c’est un autre casse-tête que va devoir résoudre le staff des Bulls.

Arrivées : Isaiah Canaan (Philadelphia), Jerian Grant (New York), Robin Lopez (New York), Rajon Rondo (Sacramento), Denzel Valentine, Dwyane Wade (Miami), Paul Zipser

Départs : Cameron Bairstow (Brisbane Bullets), Aaron Brooks (Indiana), Mike Dunleavy (Cleveland), Pau Gasol (San Antonio), Justin Holiday (New York), E’Twaun Moore (New Orleans), Joakim Noah (New York), Derrick Rose (New York)

LE JOUEUR À SUIVRE : Dwyane Wade

Le retour de l’enfant prodigue. Quinze ans après avoir quitté Chicago pour rejoindre la fac de Marquette, Dwyane Wade va jouer pour sa franchise de coeur : les Bulls. Après douze saisons du côté de Miami, le triple champion NBA a ainsi décidé de se lancer un ultime défi dans sa ville natale.

À bientôt 35 ans, il va apporter son calme, son expérience et son leadership dans une équipe qui en manque cruellement. Autre ancien pensionnaire de Marquette, Jimmy Butler manque d’impact dans le vestiaire, et Dwyane Wade peut prendre le relais. Mais c’est sur le terrain qu’il est également attendu. Deuxième option offensive, il devra au moins maintenir ses statistiques des dernières saisons pour aider les Bulls à retrouver les playoffs.

Mais les années passent et n’épargnent pas le meilleur marqueur de l’histoire du Heat. Dwyane Wade a les genoux qui grincent depuis plusieurs saisons, et doit régulièrement prendre du repos (28 matches ratés en 2014, 20 en 2015, 8 l’an dernier). À Chicago, il arrive au crépuscule d’une carrière déjà très bien remplie, aura-t-il alors la motivation nécessaire, surtout si tout ne se passe pas comme prévu ? Mais l’intéressé aurait encore des choses à prouver

LE CINQ MAJEUR DU DÉBUT DE SAISON

cinq-majeur-bulls

LE BANC

Meneurs : Isaiah Caanan, Jerian Grant, Spencer Dinwiddie
Arrières : Tony Snell
Ailiers : Doug McDermott, Denzel Valentine, Paul Zipser
Ailiers forts : Nikola Mirotic, Bobby Portis
Pivots  : Cristiano Felicio

MOYENNE D’AGE : 25.7 ans
MASSE SALARIALE : 96.4 millions de dollars (22e sur 30)
SI TOUT VA BIEN

Fred Hoiberg lâche du lest sur son système alors que Rajon Rondo, Dwyane Wade et Jimmy Butler alternent les prises d’initiative et ses trouvent bien sur le terrain. Même si le trio manque d’impact de loin, le « Big Three » met une grosse pression sur les défenses et les raquettes adverses, Wade et Butler récoltant énormément de lancers francs.

À côté, c’est solide avec Taj Gibson et Robin Lopez qui font le travail à l’intérieur, en vétérans expérimentés.

Derrière le cinq majeur, Nikola Mirotic et Doug McDermott se révèlent pleinement en snipers du banc tandis que Bobby Portis et Cristiano Felicio poursuivent leur progression, Jerian Grant se révélant être une bonne surprise. Le groupe retrouve le sourire et les playoffs, d’autant que le spectre des blessures semble s’être envolé avec Derrick Rose…

SI TOUT VA MAL

Comme l’an dernier, Fred Hoiberg s’entête avec un système très « NCAA » qui ne satisfait personne. Rajon Rondo, Dwyane Wade et Jimmy Butler se marchent sur les pieds et les tensions se font sentir alors que les victoires sont rares.

Dans une NBA de plus en plus au large, le trio extérieur de Chicago semble archaïque. Sans compter que « Flash » passe la plupart de son temps à l’infirmerie. Pas de quoi redonner le sourire aux fans des Bulls, de moins en moins patients face au front office et ses promesses oubliées de rebondir en faisant venir des « joueurs jeunes et athlétiques ».

PREVIEWS : les équipes déjà présentées
30 – Brooklyn Nets
29 – Los Angeles Lakers
28 – Philadelphia Sixers
27 – Phoenix Suns
26 – Sacramento Kings
25 – Denver Nuggets
24 – New Orleans Pelicans
23 – Miami Heat
22 – Milwaukee Bucks
21 – Orlando Magic
20 – Washington Wizards
19 – Charlotte Hornets
18 – Chicago Bulls

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi