Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS23:00
WAS
MIA0:00
ATL
PHI0:30
CHI
UTH1:00
MEM
MIN1:00
GSW
DAL1:30
POR
DET3:00
SAC
PHO3:00

Caris Levert

Caris LeVert Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 BRK 57 22 45.0 32.1 72.0 0.4 2.9 3.3 1.9 1.6 0.9 1.0 0.1 8.2
2017-18 BRK 71 26 43.5 34.7 71.1 0.8 2.9 3.7 4.2 2.2 1.2 2.2 0.3 12.1
2018-19 BRK 31 27 42.1 28.3 70.9 0.8 3.2 4.0 3.8 2.0 1.0 1.9 0.4 13.5
Total   159 25 43.5 32.4 71.3 0.6 3.0 3.6 3.3 2.0 1.0 1.7 0.3 11.0

Les actualités sur Caris Levert

Course aux playoffs : les Nets ne veulent pas rater la dernière ligne droite

Les jours qui rallongent, le printemps qui arrive, les oiseaux qui chantent et des gros matchs qui se profilent… Pas de doute, les playoffs et son atmosphère unique sont bientôt de retour. Et Brooklyn a toutes les raisons de vouloir en être…

« Si à 50 ans, tu n’as pas vécu les playoffs, tu as raté ta vie » aurait pu lâcher un Jacques Séguéla plus inspiré. Une fois arrivés en NBA, participer aux playoffs, vivre ces matchs à haute intensité où une saison peut se résumer à un tir, représente le rêve ultime pour tous les joueurs. La franchise de Brooklyn n’a plus humé ce parfum inimitable depuis quatre ans déjà. Lire la suite »

Malgré un effectif au complet, les Nets sont dans le dur en attaque

L’effet de surprise a fait son temps. Les adversaires sont désormais mieux préparés pour affronter Brooklyn, qui reste sur 10 revers en 15 matchs, malgré les retours de blessure de plusieurs joueurs.

Après avoir dû composer avec les pépins physiques de plusieurs de ses joueurs majeurs comme Caris LeVert, Spencer Dinwiddie ou encore Allen Crabbe, Brooklyn devait casser la baraque une fois au complet.

Or, depuis un peu plus d’un mois, les hommes de Kenny Atkinson ont perdu de leur superbe. Les trois dernières sorties des Nets face à des concurrents « prenables » de la conférence Est se sont soldées par trois défaites (Washington et Charlotte à domicile, puis à Miami en back-to-back). Lire la suite »

Caris LeVert en quête d’équilibre

De retour d’une lourde blessure, l’arrière/ailier des Nets cherche encore son jeu. Contre les Wizards, il n’a pas pesé et son coach doit trouver un moyen de le remettre dans le rythme.

Alors qu’il sortait probablement de son meilleur match depuis son retour de blessure contre San Antonio (15 points), Caris LeVert a complètement manqué sa partie contre les Wizards.

L’arrière/ailier de Brooklyn a terminé sans aucun point inscrit et un vilain 0/5 au shoot dans la défaite face aux Wizards. Un coup de mou logique pour un joueur qui n’a pas joué pendant trois mois, mais son coach en assume la responsabilité. Lire la suite »

Les Hornets digèrent mal la dernière action face aux Nets

Battus à domicile 117-115, les coéquipiers de Nicolas Batum s’estiment lésés par l’absence de coup de sifflet sur l’ultime tentative à 3-points de Kemba Walker, contrée par Caris LeVert.

Les sifflets du Spectrum et les protestations de James Borrego n’y ont rien changé. Avec deux points de retard et cinq secondes à jouer, les Hornets ont eu une dernière occasion d’égaliser ou de remporter la rencontre face à Brooklyn. Mais sur son ultime tentative à 3-points, Kemba Walker s’est cassé les dents sur Caris LeVert, les arbitres ayant estimé que le « contre » du revenant des Nets était parfaitement valable.

Un contre du coude ?

Si le geste de Caris LeVert laisse place à la suspicion, la faute n’a pas été assez flagrante pour que les arbitres envoient Kemba Walker décider du sort de la rencontre depuis la ligne des lancer-francs. Au ralenti, il semble que le geste du joueur de Brooklyn ressemble à un parfait contre… du coude !

Sonnés par ce fait de jeu, les Hornets sont apparus terriblement frustrés par ce « no-call » après la rencontre.

« Je ne comprends pas comment il peut ne pas avoir de lancers-francs sur cette action, a déclaré Marvin Williams. « Pardonnez mon langage, mais c’est une connerie complètement folle selon moi. C’était une faute. De mon point de vue, c’était une faute ».

Pour le coach, James Borrego, la pilule passe d’autant plus mal du fait que cette défaite à la maison face à un concurrent direct pour les trois derniers spots à l’Est en vue des playoffs fait pour l’instant perdre le tie-breaker à son équipe.

« Je l’ai vu en direct et je l’ai revu après le match. Je sais ce que j’ai vu ! La ligue peut sortir son « two-minute report » demain, on en profitera tous », a-t-il lancé. « Il y a des moments où tes gars se battent, se mettent en position de remporter le match… Ce n’est pas un jeu facile à arbitrer, mais c’est extrêmement frustrant pour notre équipe, pas seulement ce soir, mais plusieurs autres soirs cette saison ».

Si Kemba Walker s’est montré moins catégorique dans ses propos, sans doute dans le but d’éviter une amende sous le coup de la frustration, Caris LeVert a quant à lui donné sa version des faits.

« Je touche le ballon en premier, après ça je ne sais pas ce qu’il a fait. Il a peut-être essayé de se jeter sur moi en tirant. Sur des actions comme ça, les arbitres sont attentifs à toutes les petites choses, notamment les mains. La meilleur chose est de montrer ses mains et s’ils sifflent, ils sifflent. Mais comme je l’ai dit, j’ai eu l’impression que c’était propre ».

Il semble en effet que Kemba Walker monte le ballon sur le coude de Cairs LeVert. Improbable, mais peut-être bien légal…

Pour son retour, Caris LeVert a rassuré

Agressif et tranchant, l’arrière des Nets a rassuré pour son retour à la compétition. En seulement quinze minutes, il a même égalé un de ses records en carrière.

Au terme d’une performance qualifiée de « pauvre » par Kenny Atkinson face aux Bulls, les Nets ne pouvaient vraiment se réjouir que du retour de Caris LeVert.

L’arrière a retrouvé les parquets, quasiment trois mois après sa terrible blessure, et il n’a pas déçu avec 11 points, 5 interceptions (record en carrière égalé) et 4 passes en quinze minutes seulement. Lire la suite »