Matchs
du soir
Matchs
du soir
IND
PHO1h00
ORL
MIA1h00
CLE
TOR1h30
NYK
PHI1h30
HOU
DAL2h00
MIN
SAC2h00
MIL
WAS2h30
SAS
BRO2h30
UTH
NOR3h00

Les articles sur "lakers"

Les Warriors humilient les Lakers d’un Kobe Bryant à… 44 points en 31 minutes !

kobe-bryant-warriors

44 points en 31 minutes. C’est évidemment impressionnant. Surtout lorsqu’on a 36 ans, et qu’on se remet à peine d’une infection virale. Mais voilà, Kobe Bryant a beau scorer et se comporter comme un Warrior, les Lakers sont d’une faiblesse insigne, et lorsqu’il rejoint le banc au début du 4e quart-temps, ses Lakers sont menés de 36 points ! Byron Scott préfère le ménager dans un dernier quart-temps qui ne ressemble à rien, et les Warriors quittent le Staples Center avec leur plus large victoire dans cette salle : 136-115. Stephen Curry nous a gratifiés d’un récital avec 30 pts et 15 pds, épaulé de Marreese Speights (24 pts) et d’Andrew Bogut (15 pts, 10 rbds en 21 minutes !). Lire la suite »

Los Angeles Lakers : Nick Young de retour mardi contre les Hawks

Blessé au pouce droit lors de la présaison, Nick Young va enfin faire son retour au sein des Lakers et selon l’arrière, le grand soir aura lieu mardi. C’est sur le ton de la plaisanterie que le sixième homme a annoncé la nouvelle. Lire la suite »

Infection virale pour Kobe Bryant

Si Kobe Bryant n’était pas dans son assiette face aux Spurs, c’est tout simplement qu’il était malade, victime d’une infection virale. C’est ce qu’a révélé le staff médical après le match. Lire la suite »

Kobe Bryant et Byron Scott promettent un titre aux Lakers

kobe-bryant-titre

Récemment, les Celtics 2008 ont prouvé que d’une année à l’autre, il était possible de passer du statut de « lottery team » à celui de champion NBA. Aux Lakers, on y croit aussi et Byron Scott annonce que sa franchise gagnera un titre sous ses ordres… Lire la suite »

Duncan qui rit, Kobe qui pleure

duncan-lakers-parker

1/14 et 25 000. Ce sont les chiffres de la soirée pour ce 78e affrontement entre Kobe Bryant et Tim Duncan. 1/14, c’est malheureusement pour les Lakers, l’adresse aux tirs de Kobe Bryant. Semble-t-il fatigué et malade, la star des Lakers vit tout simplement sa pire soirée aux tirs en carrière, et il lui faudra carrément attendre le dernier quart-temps pour planter son seul shoot de la soirée. Lire la suite »

Pas question de tanker pour les Lakers

ts_140630randle_presser-e1411826923809

Bonnets d’âne de la conférence Ouest, les Lakers s’apprêtent à affronter les Spurs dans quelques heures et peu les voient en mesure de gagner. Quoi qu’il en soit, même une victoire ne résoudrait pas tous les problèmes évoqués depuis le début de saison. Défensivement mauvais, limités en attaque, Los Angeles n’y arrive pas, au point que beaucoup conseillent au club de perdre afin de mieux se reconstruire par la Draft. Une solution refusée en bloc par le General Manager du club, Mitch Kupchak. Lire la suite »

Les Lakers vont jouer à 9 face aux Spurs

Les Lakers n’avaient évidemment pas besoin de ça, mais c’est mérité : Ronnie Price a écopé d’un match de suspension pour sa vilaine faute sur Austin Rivers. C’était mercredi soir, au début du 4e quart-temps. Lire la suite »

Le fiasco des « disciples » de Phil Jackson

jackson-blog

La saison passée, j’avais expliqué que l’arrivée de Phil Jackson aux Knicks était selon moi une fausse bonne idée. Non pas que je remette en cause le palmarès et les qualités de coach de l’ancien entraîneur des Bulls et des Lakers, mais je lui reprochais essentiellement d’être davantage un meneur d’hommes qu’un technicien, et un formateur.

Par « formateur », je ne parlais pas forcément des joueurs mais des assistants qui l’ont entouré pendant une vingtaine d’années. Si les « enfants » de Gregg Popovich sont pour beaucoup devenus de bons entraîneurs (ou dirigeants), en revanche, les disciples de « Jackson » cumulent les échecs. Lire la suite »

Nostalgique et un brin jaloux, Kobe Bryant admire les Spurs

fisher-2004

Alors que Gregg Popovich a récemment confié sa joie, sincère, de retrouver l’arrière des Lakers sur un parquet NBA à l’occasion de leur futur affrontement samedi, Kobe Bryant a répondu avec autant d’éloges pour ses homologues texans. Entre les deux clubs, la rivalité est ancienne, datant d’un temps désormais lointain : les années 2000. Kobe Bryant n’a pas perdu la mémoire et ses souvenirs lui sont savoureux. Lire la suite »

#FreeKobe

kobe-bryant-free

J’ai longtemps hésité sur le sujet de ma chronique hebdomadaire. Ma première intention était de revenir sur celui de la semaine dernière consacré à LeBron James. Pas pour m’étendre à nouveau sur les raisons qui font que LBJ n’est pas mon type de joueur, ni pourquoi, pétrifié par le poids des espoirs de l’Ohio en crise, je l’ai enfin trouvé humain lors de son retour à Cleveland.

Non, tout cela je l’ai déjà écrit et je suis même passé dans la section commentaires du blog pour préciser deux ou trois petites choses (comme le fait, par exemple, qu’il s’agit d’une tribune dont la fonction est différente de celle d’un article de fond basé sur d’indigestes statistiques et autres savantes comparaisons).

C’est en vous lisant que j’ai failli revenir sur le sujet, révélateur de l’impossibilité d’exprimer une opinion sur internet. Je sais, c’est un phénomène qui dépasse la NBA en général et LeBron en particulier. Mais c’est triste. L’insulte a remplacé l’échange, l’explication a laissé place à l’agression. C’est d’autant plus troublant, que fan ou pas, tout cela est tellement loin des valeurs de partage, de générosité et d’effort commun véhiculées par notre sport.

J’ai finalement pensé qu’il était inutile de souffler à nouveau sur ses braises. Que même si nous nous trouvons sous le panier, là où cela secoue souvent pas mal, il fallait jouer la carte de l’apaisement. Et traiter d’un sujet plus consensuel, moins enclin à créer la polémique et attiser les passions.
Aussi, j’ai décidé de vous parler cette semaine de Kobe Bryant, actuel meilleur marqueur de la NBA. Lire la suite »