Matchs
hier
Matchs
hier
HOU98
GSW94
Magazine News

La course au MVP : et si Kevin Durant entrait dans l’histoire ?

Chaque mardi, Basket USA vous propose son Top 5 des candidats au titre de Most Valuable Player 2018, et cette semaine est marquée par la possible prise de pouvoir de Kevin Durant.

Les planètes s’alignent : LeBron James et Russell Westbrook n’ont pas un bilan collectif assez puissant pour résister à Golden State quand James Harden va manquer plusieurs rencontres, ce qui est dommageable. A propos de blessures, Chris Paul et Stephen Curry n’ont pas joué assez de matches concurrencer Durant. Comme le MVP des Finals 2017 coche toutes les cases, il s’impose comme un favori pour la seconde partie de l’année.

Son apport en défense est un plus

D’abord, Durant a des statistiques dignes d’un MVP – 25.9 points, 7 rebonds, 5.3 passes, 2.2 contres – même si de prime abord, ça semble un cran en-dessous de ce que produisent chaque soir LeBron, Harden ou Westbrook, toujours aussi monstrueux. Mais ce qui permet à l’ailier des Warriors d’être dans la même catégorie que ces gloutons, c’est son apport défensif.

Draymond Green en fait même un favori pour le titre de défenseur de l’année, et ce n’est pas pour rien. Ses 2.2 contres de moyenne le rapprochent de la première place de ce classement, ce qui serait une rareté. Un ailier meilleur contreur de la ligue ? Il faut remonter à Andrei Kirilenko, en 2005, pour en trouver trace.

Sans oublier ses pourcentages, toujours aussi propres : 50 % de réussite, 39.5 % à 3-pts, 89 % aux lancers-francs, et proches du fameux 50/40/90. Avec Durant, on est donc en présence de l’un des attaquants les plus efficaces et productifs de la ligue, meilleur marqueur du leader de la NBA, mais aussi de l’un des meilleurs défenseurs de la saison : n’est-ce pas suffisant pour en faire un MVP ?

Deux trophées avec deux franchises différentes ?

Déjà sacré en 2014 sous les couleurs du Thunder, Durant pourrait du même coup entrer dans l’histoire de la NBA avec un second trophée, désormais soulevé sous les couleurs des Warriors. Les joueurs qui ont remporté au moins deux titres de MVP avec deux franchises différentes ne sont pas monnaie courante.

Dans l’histoire récente, plusieurs ont échoué de peu. Shaquille O’Neal n’était pas passé loin en 2005 avec Miami – finissant deuxième derrière Steve Nash -, après avoir été élu MVP en 2000 avec les Lakers ; Kevin Garnett également, qui aurait pu être MVP en 2008 avec Boston – l’intérieur avait fini troisième du vote – après avoir gravé son nom au palmarès en 2004 avec Minnesota.

Un club très fermé

Alors qui sont ceux qui ont réussi cet exploit ? Ils ne sont que quatre. Le plus récent, c’est LeBron James, avec les trophées 2009 et 2010, pour Cleveland, puis 2012 et 2013 avec le Heat. Ensuite, il faut remonter très loin en arrière. Plus précisément au début des années 1980 quand Moses Malone était passé de Houston à Philadelphie. L’exploit est alors encore plus remarquable puisque le regretté pivot All-Star avait réalisé le doublé en deux ans : en 1982 avec Houston, puis 1983 avec Philadelphie !

Enfin, deux géants pour terminer : Wilt Chamberlain, sacré en 1959 avec les Warriors, puis un triplé (1966, 67, 68) avec les Sixers ; Kareem Abdul-Jabbar, avec Milwaukee en 1971 et 1972, puis sous les couleurs californiennes des Lakers en 1974, 1976, 1977 et 1980.

La marche est donc très haute pour Durant, mais elle lui assurera une place encore plus importante dans l’histoire de la NBA s’il parvenait à réaliser le doublé avec deux franchises différentes. Et s’il finissait aussi meilleur défenseur de l’année, il rejoindrait un autre club très fermé où l’on retrouve Hakeem Olajuwon, Michael Jordan, Kevin Garnett et David Robinson.

NOTRE TOP 5 AU 2 JANVIER

1 – James Harden
Bilan : Rockets – 26v-9d – 2e à l’Ouest
Stats : 36 min, 32.3 pts, 9.1 pds, 5 rbds, 1.8 int, 0.5 ct, 4.4 bps, 45.1% tirs, 39% 3-pts, 86.7% LF

2 – Kevin Durant
Bilan : Warriors – 29v-8d – 1er à l’Ouest
Stats : 35 min, 25.9 pts, 7 rbds, 5.3 pds, 0.8 int, 2.2 ct, 3.3 bps, 50.2% tirs, 39.5% 3-pts, 89.1% LF

3 – LeBron James
Bilan : Cavaliers – 24v-12d – 3e à l’Est
Stats : 37 min, 27.8 pts, 9.2 pds, 8.2 rbds, 1.6 int, 1 ct, 4.4 bps, 55.9% tirs, 39.1% 3-pts, 77.8% LF

4 – Giannis Antetokounmpo
Bilan : Bucks – 19v-16d – 6e à l’Est
Stats : 38 min, 29 pts, 10.4 rbds, 4.7 pds, 1.7 int, 1.3 ct, 2.8 bps, 54.5% tirs, 27.1% 3-pts, 77.7% LF

5 – Russell Westbrook
Bilan : Thunder – 20v-17d – 5e à l’Ouest
Stats : 36 min, 24.8 pts, 9.6 rbds, 10 pds, 2 int, 0.2 ct, 4.5 bps, 42.7% tirs, 30.3% 3-pts, 71.5% LF

Mentions : Kyrie Irving, Anthony Davis, DeMar DeRozan, LaMarcus Aldridge, DeMarcus Cousins…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *