Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BOS123
WAS111
LAC91
UTH104

"News"

Opéré de l’épaule, Joakim Noah devrait être de retour pour le training camp des Knicks

Opéré hier à New York pour réparer sa déchirure au niveau de la coiffe des rotateurs de l’épaule, Joakim Noah devrait être absent cinq mois, selon une estimation de son entraîneur et relayée par ESPN. Le Français devrait donc revenir juste à temps pour le début du training camp, fin septembre. Lire la suite »

Nike : la Kobe A.D. a aussi droit à une version playoffs

Le 5 mai, Nike va mettre en vente une collection baptisée « Flip the switch », qui doit symboliser l’énergie avec laquelle les ambassadeurs de la marque vont tenter d’aller chercher le titre.

À la base, la marque avait présenté ce coloris pour les LeBron 14, KD9 Elite, Kyrie 3 et PG1. La Kobe A.D. manquait sur la photo. Finalement, elle sera aussi de la partie. Elle offre également une base noire, mais avec des accents rouge et violet. Une association de couleurs qui a probablement été pensée pour DeMar DeRozan, principal adapte de cette chaussure avec les Raptors. Lire la suite »

Kobe Bryant commente les rapports entre Phil Jackson et Carmelo Anthony

Organisé à New York depuis 2002, le Tribeca Film Festival est le théâtre de tous les cinémas, et dimanche, Phil Jackson était dans la salle pour assister à la première de « Dear Basketball », le poème de Kobe Bryant, mis en images par Glen Keane, le réalisateur d’Aladdin. Lire la suite »

Avery Bradley, l’autre bourreau des Bulls

Avant de s’appuyer sur Isaiah Thomas et Al Horford en fin de rencontre, les Celtics ont sans doute remercié Kelly Olynyk et Avery Bradley à la pause. Le premier a réussi « le plus grand match de sa carrière » selon ses propres mots avec 14 points, dont 11 en première mi-temps. Le deuxième a fait mieux avec 17 de ses 24 points sur la période à 8/13 aux tirs pour une adresse qui détonnait avec la prestation d’ensemble des C’s (6/25 de loin notamment après 24 minutes). Lire la suite »

La défense, l’autre facette de Bradley Beal

Avant l’ultime tir de John Wall à 47 secondes du buzzer qui a mis Washington à l’abri la nuit dernière, il y avait eu un contre décisif sur un Paul Millsap jusqu’ici inarrêtable. L’auteur du stop ? Ni Markieff Morris, ni Marcin Gortat… mais Bradley Beal. Lire la suite »

Le difficile apprentissage des playoffs pour les jeunes Bucks

En playoffs, chaque match impose une nouvelle vérité dans une série. Après le Game 3, Milwaukee surfait sur une confiance énorme après avoir récupéré l’avantage du terrain à Toronto puis écrasé les Raptors dans la troisième manche.

Mais depuis, Toronto s’est réveillé et a pris les deux rencontres suivantes pour désormais être à une victoire de la qualification. Le Game 6 est donc synonyme de victoire obligatoire pour Milwaukee mais également un défi lancé à cette jeunesse, qui se doit de réagir physiquement et mentalement. Lire la suite »

Le Jazz remporte la bataille des bancs

Outre le retour décisif de Rudy Gobert, le Jazz enregistre une seconde bonne nouvelle dans cette série contre les Clippers : l’impact de son banc.

On pense bien évidemment à Joe Johnson, qui domine dans le money-time cette série avec son expérience et ses shoots assassins. Mais comment passer sous silence les performances de Derrick Favors ou Rodney Hood ? Les trois joueurs nommés ci-dessus compilent 40 points de moyenne face aux Clippers. Lire la suite »

Mais pourquoi John Wall dunke-t-il toujours main gauche ?

Avec Russell Westbrook et le Derrick Rose d’il y a quelques années, John Wall fait partie des meneurs dunkeurs les plus explosifs de sa génération. Cette nuit encore, le Top 5 l’a mis à l’honneur avec un gros pétard sur la défense des Hawks. Même si on remarque que sur cette action, le meneur, droitier, termine sur sa main gauche. Lire la suite »

Interview Livio Jean-Charles : « La NBA est toujours dans un coin de ma tête »

Coupé par San Antonio en début de saison et envoyé dans la franchise affiliée, les Austin Spurs, Livio Jean-Charles (2m06, 23 ans) a vécu une saison contrastée en D-League (10 points et 5,6 rebonds de moyenne). Revenu au bercail pour retrouver du temps de jeu dans un milieu plus professionnel, il reste lucide quant à sa saison pour le moins atypique. Lire la suite »

Une soirée record pour Dennis Schröder

Il y a quelques semaines, les Hawks retiraient le maillot du regretté Pete Maravich, véritable génie du basket des années 1970 et joueur en avance sur son temps.

Avec sa performance du Game 5 contre les Wizards et trois nouveaux records personnels en carrière en playoffs, soit 29 points, 11 passes et 5 paniers primés, Dennis Schröder a égalé cette légende dans l’histoire de la franchise. Lire la suite »