Pariez en ligne avec Unibet
  • UTA1.55MEM2.6Pariez
  • SAN2.65DEN1.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews 2018/19] 16e – Portland condamné à surprendre puis décevoir ?

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA. Après les Hawks, les Kings, le Magic, les Bulls, les Knicks, les Suns, les Nets, les Cavs, les Grizzlies, les Mavericks, les Clippers, les Hornets, les Pistons et enfin le Heat, direction Portland qui mise sur la continuité… faute de mieux.

Plombée par les finances, la franchise limite la casse

En 2016, les Blazers avaient profité de l’explosion du salary cap pour faire chauffer la planche à billet. Malheureusement, les millions dépensés n’ont rien rapporté à la franchise. Les joueurs signés ont globalement déçu et les contrats ont plombé l’avenir de la franchise, encore cet été. Certes, et heureusement pour eux, ils ont réussi à conserver Jusuf Nurkic (48 millions de dollars sur quatre ans) mais aucun renfort de poids ne vient accompagner cette signature.

Les Blazers ont reconnu avoir été « pris au dépourvu » et ils ont bricolé quelques échanges pour soulager les finances. Conservé à prix d’or, le shooteur Allen Crabbe a ainsi fait ses valises l’été dernier, quand le précieux Ed Davis est lui aussi parti vers Brooklyn, alors même que les Nets ne lui ont offert qu’un contrat de 4.4 millions de dollars sur un an…

Mais dans l’Oregon, on cherche du shoot et la franchise a donc récupéré quatre arrières cet été (les free agents Seth Curry et Nik Stauskas et les rookies Gary Trent Jr et Anfernee Simons) pour tenter d’en trouver un ou deux capables d’aider le duo Damian Lillard – CJ McCollum, toujours aussi capital dans le succès de Portland. Pas de révolution donc, et c’est toujours sur son « Big Three » (Lillard – McCollum – Nurkic) que les Blazers vont s’appuyer pour tenter de rééditer la belle saison régulière 2017-2018 : 49 victoires et une jolie 3e place à l’Ouest en saison régulière.

Suffisant pour cette saison ?

Malgré le départ de LaMarcus Aldridge en 2015, les Blazers n’ont plus connu de saison avec un bilan négatif depuis cinq campagnes. Une prouesse pour ce groupe en manque de talent. Chaque année, l’effectif semble un peu court mais, chaque année, les Blazers se qualifient pour les playoffs. Le potentiel de l’équipe est ainsi très bien exploité par Terry Stotts.

Seulement, ces deux dernières saisons, en playoffs, ça s’est gâté avec deux coups de balai dès le premier tour. Le premier contre les Warriors, en 2017, n’était pas trop gênant tant les Californiens, renforcés par l’arrivée de Kevin Durant, semblaient hors d’attente. Celui de la saison passée, contre les Pelicans, est par contre plus problématique. La ritournelle est désormais connue : Portland surprend en saison et déçoit en playoffs, affichant des manques trop conséquents pour les batailles d’avril.

Même histoire cette année ? Pas sûr. Car derrière, chez les équipes non qualifiées en 2018, ça pousse : les Lakers se sont renforcés avec LeBron James quand les Mavericks et les Grizzlies semblent plus dangereux et qu’une équipe comme Denver, en pleine forme, est un vrai client. Surtout : aucun cador n’a réellement perdu en qualité. L’Ouest est encore plus puissant et Portland, avec sa continuité mais aussi ses faiblesses, semble en décalage avec le mouvement.

Si le tandem Damian Lillard – CJ McCollum tient toujours l’équipe, il faudra l’émergence d’autres joueurs pour permettre aux Blazers de passer un cap. Portland compte beaucoup sur le jeune Zach Collins, mais ne peut pas attendre trop longtemps…

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : Seth Curry, Nik Stauskas, Anfernee Simons, Gary Trent Jr.

Départs : Ed Davis (Nets), Georgios Papagiannis, Shabazz Napier (Nets), Pat Connaughton (Bucks)

LE JOUEUR À SUIVRE : Jusus Nurkic

L’arrivée de Nurkic à Portland en février 2017 a fait énormément de bien à cette équipe. Sa présence à l’intérieur offre davantage de variété dans le jeu, libère des espaces à Damian Lillard et CJ McCollum et son apport au rebond place les Blazers parmi les meilleures formations de la ligue dans ce domaine (3e à égalité la saison passée). Maintenant qu’il a signé son contrat, il doit confirmer que la franchise ne s’est pas trompée en misant sur lui.

Le recrutement doit permettre aux Blazers d’avoir plus de shooteurs de loin, donc d’écarter davantage le jeu. À lui d’en profiter, de dominer sous les panneaux et d’assurer un équilibre intérieur-extérieur encore plus marqué, puis surtout de limiter les phases de un-contre-un dans le jeu de Portland, pire équipe de la ligue dans les passes décisives…

MOYENNE D’ÂGE : 24.3 ans
MASSE SALARIALE : 131.6 millions (7e sur 30)

SI TOUT VA BIEN

La continuité a du bon et les Blazers, revanchards après la gifle d’avril dernier, repartent sur les mêmes bases que l’an passé. Damian Lillard est en mode MVP, CJ McCollum continue sa progression, Jusuf Nurkic confirme que son contrat le booste, les shooteurs mettent dedans et globalement l’équipe présente un visage semblable à l’an passé et toujours aussi solide.

La défense tient le coup, et comme les concurrents connaissent des soucis d’alchimie ou de blessures, Portland s’assure ses 45 victoires et une place en playoffs. Dès lors, c’est une autre histoire, mais au moins, l’essentiel est fait.

SI TOUT VA MAL

La concurrence a fait le plein et part pied au plancher. Les Blazers calent de leur côté rapidement et perdent des matches importants avec un contenu bancal, voire inquiétant. De plus, l’effectif est jeune et ne trouve pas les solutions. Damian Lillard et CJ McCollum tentent de compenser mais le « one-two punch » de l’Oregon finit par s’isoler du groupe.

L’effectif manque simplement de talent et à l’Ouest, ça ne pardonne pas. L’aventure s’arrête en avril et il faut clairement opérer un changement d’envergure pour une équipe en perte de vitesse, condamnée à faire du surplace.


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portland Trail Blazers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés