NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
TOR88
WAS71
IND96
MIN93
PHI77
CHI65
OKC36
MIA44
MEM29
CLE38
SAS4
ATL5
DAL
POR3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • DAL1.27POR3.85Pariez
  • BRO4.1MIL1.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews 2018/19] 18e – Les Pistons ont-ils remis de l’huile dans les rouages ?

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA. Après les Hawks, les Kings, le Magic, les Bulls, les Knicks, les Suns, les Nets, les Cavs, les Grizzlies, les Mavericks, les Clippers et les Hornets, on se penche sur la première équipe qu’on voit en playoffs : les Pistons, qui ont terminé 9e de la dernière campagne à l’Est.

Retrouver du positif

Comme pour les autres équipes qui ont imaginé imiter les Spurs et Gregg Popovich, en fournissant une double casquette à un coach/président, les Pistons ont finalement regretté leur choix, et décidé de se séparer de Stan Van Gundy.

Nommé dans le Michigan avec les pleins pouvoirs en 2014, l’ancien gourou du Magic était arrivé au chevet d’une franchise malade, la solidité des années 2000 ayant depuis laissé la place à une succession de coachs et de saisons décevantes. Armé d’un roster bancal, SVG avait réussi à récupérer Reggie Jackson pour former avec Andre Drummond un duo meneur/pivot capable de jouer le pick-and-roll, et ainsi mettre en place son plan de jeu général. De quoi faire progresser l’équipe.

Et ça a semblé fonctionner dans un premier temps, entre la fin de saison 2014-2015 et la saison 2015-2016, conclue par une qualification en playoffs et un coup de balai face aux Cavaliers qui laissait entrevoir quelques promesses.

Sauf que ces espoirs se sont envolés au fil des blessures de Reggie Jackson et d’un effectif finalement limité. Pour tenter de booster une attaque moribonde, Stan Van Gundy avait tenté l’an passé le pari Blake Griffin, plombant encore davantage les finances du club, sans parvenir à sauver sa saison et sa tête, par ricochet. Comme si le message du coach ne passait plus, lui dont les sorties médiatiques énervées étaient devenues tellement courantes qu’elles n’avaient plus tellement d’effet.

Le propriétaire Tom Gores a eu beau le remercier pour avoir « reconstruit la culture de notre équipe, avoir réinstallé une attitude de la gagne et une éthique de travail », un changement d’atmosphère semblait de plus en plus nécessaire à Detroit.

Un « Big Three » interne qui doit s’accorder

Coach de l’année en titre, Dwane Casey arrive donc avec l’objectif de relancer l’effectif. En poste à Toronto pendant sept ans, il avait récupéré une équipe à 22 victoires pour la faire progresser année après année, jusqu’à atteindre le sommet de l’Est, avec 59 victoires, lors de la dernière saison. Une jolie progression en saison régulière…

En playoffs, le bilan du coach a par contre été beaucoup moins flatteur avec énormément de difficultés à gagner des séries et une incapacité chronique à poser des problèmes à LeBron James et sa bande. La bonne nouvelle, c’est qu’à Detroit, on veut avant tout atteindre les playoffs, et que réussir à y aller loin ne serait finalement que du bonus.

Pour ramener de l’enthousiasme chez les Pistons, Dwane Casey mise sur du jeu rapide, du « Drive & Kick » et davantage de shoot extérieur. Bloqués financièrement par les contrats de leur effectif, les Pistons n’ont toutefois pas fait de folies et leur progression devra donc se jouer en interne. Evidemment, les yeux se tourneront avant tout vers le « Big Three » local, en espérant que Reggie Jackson soit enfin apte à être la locomotive du jeu et que la paire Blake Griffin – Andre Drummond fonctionne sous le cercle. Les deux compères ont des atouts mais ils doivent se faire violence, notamment en défense…

Globalement, cet effectif a donc ce qu’il faut pour viser les places d’accession aux playoffs, surtout dans une conférence Est affaiblie, mais sans doute pas plus. Reste à vaincre la spirale négative des blessures et à trouver une cohérence dans le jeu.

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : Glenn Robinson III (Pacers), Jose Calderon (Cavaliers), Zaza Pachulia (Warriors)

Départs : Anthony Tolliver (Wolves), James Ennis (Rockets), Jameer Nelson, Dwight Buycks

LE JOUEUR À SUIVRE : Reggie Jackson

Si Blake Griffin retrouve la hargne de ses débuts, il peut faire passer un cap à Detroit et leur permettre de viser plus haut qu’attendu. Mais le joueur déterminant, comme on a pu le voir ces deux dernières saisons, c’est Reggie Jackson.

Sans l’ancien sixième homme du Thunder, le jeu des Pistons était très pauvre et surtout très prévisible. C’est lui qui peut amener de la vitesse et de la folie au sein de cette équipe, et ainsi libérer ses coéquipiers. Il y a donc plutôt intérêt à ce que ses chevilles soient opérationnelles, et surtout qu’elles tiennent sur la longueur de la campagne…

MOYENNE D’ÂGE : 26.7 ans
MASSE SALARIALE : 117.9 millions (14e sur 30)

SI TOUT VA BIEN

Reggie Jackson est de retour en forme et ça change tout pour Detroit. Les Pistons retrouvent de l’allant et de l’énergie dans le sillage de leur meneur, s’appliquant à mettre en place le plan de jeu efficace de Dwane Casey.

Dans ces conditions, le club retrouve assez facilement les playoffs, s’imposant comme une solide formation à l’Est avant d’entamer la postseason avec pas mal de confiance. Revanchard, Blake Griffin rappelle d’ailleurs qu’il est l’un des meilleurs ailiers forts du circuit quand il impose son physique près du cercle, et qu’il a aussi une solide vision du jeu.

SI TOUT VA MAL

Malheureusement, les chevilles et Reggie Jackson et les genoux de Blake Griffin grincent toujours et les Pistons subissent leurs allers-retours incessants à l’infirmerie. Andre Drummond a beau se débattre sous le cercle, l’effectif est trop limité, sans ses deux principales menaces offensives, pour espérer quelque chose.

Encore une fois, les Pistons se débattent dans le ventre mou de l’Est, le départ de Stan Van Gundy n’ayant rien changé…


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Detroit Pistons en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés