News

Jeff Teague milite pour du « small ball » aux Wolves

On attendait un arrière ou un ailier, et c’est finalement Derrick Rose qui est arrivé à Minnesota pour compenser, en partie, la perte pour quelques semaines de Jimmy Butler. Ce qui signifie que les Wolves possèdent désormais quatre meneurs de jeu dans leur effectif, alors même que Tom Thibodeau fait très peut tourner, et qu’il associe très, très, très rarement deux meneurs sur le terrain. Pour preuve, Jeff Teague et Tyus Jones ont joué moins de 10 minutes ensemble. Sur la saison…

« Je suis un énorme fan de Tyus. Je pense que tout le monde le sait » explique Jeff Teague dans le Pioneer Press. « Je pense qu’il joue comme il faut, il connaît le jeu et il crée des shoots pour les autres. Sa présence me permet d’être un peu plus agressif en attaque, et c’est un bon défenseur. J’ai toujours demandé à ce qu’on joue un peu plus ensemble, et j’espère qu’on pourra à l’avenir. »

Apparemment, Tom Thibodeau a entendu le message. Tout du moins, il explique qu’il n’y est pas opposé, alors qu’il l’a donc très peu fait cette saison.

« Jeff peut jouer sur les deux postes. Derrick aussi. Tyus aussi » affirme-t-il. « Je pense que c’est le jeu de la NBA en ce moment. On veut des joueurs qui puissent jouer à plusieurs postes. C’est vraiment un jeu sans positions. »

« On peut switcher en défense et être plus agressif »

Des propos qui ravissent Jeff Teague, mais qui demandent donc confirmation sur le terrain.

« Je vois que les autres équipes le font, elles jouent avec l’ensemble de leurs arrières » note l’ancien meneur des Pacers. « On a plusieurs joueurs qui peuvent créer et faire des choses sur le terrain, dribbler, pénétrer, et je pense que ça facilite le jeu de tout le monde. On peut switcher en défense et être plus agressif. »

Les Blazers avec le trio Lillard-McCollum-Napier ou les Celtics avec Irving-Smart-Rozier prouvent qu’on peut jouer avec plusieurs « arrières » sur le terrain, et Jeff Teague y voit beaucoup d’avantages. En attaque, un backcourt de petite taille apporte de la création, de l’agressivité et davantage de mouvements.

« C’est comme si on voulait « poster » des joueurs plus petits. Mais ça ralentit votre attaque, ça vous oblige à jouer en isolation, et il y a moins de mouvements et en tant que défense, vous savez d’où vient le danger » conclut-il. « Quand quelqu’un a un petit joueur face à lui, vous savez où il va aller et qu’il va essayer de scorer. C’est plus dur quand le ballon circule, et que vous ne savez pas d’où ça va venir. C’est plus difficile à défendre. »

On verra, face aux Warriors dimanche soir, si Tom Thibodeau est sensible au discours de son meneur de jeu.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *