Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
CHI1:30
OKC
NYK2:00
LAL
LAC4:30
News

Le GM des Warriors pense d’abord à long terme

GM des Warriors, Bob Myers est le principal architecte du projet actuel de la franchise, avec Jerry West, désormais aux Clippers. Mais avant de devenir assistant GM puis d’être promu, l’ancien champion universitaire avec UCLA était agent : une expérience qui lui permet de comprendre toutes les composantes de cette sphère de négociations et de stratégie.

« Steph Curry n’a jamais dit : Faites-moi partir »

Interrogé sur sa manière de traiter les exigences de transfert de ses joueurs lorsqu’il officiait pour SFX Sports puis Wasserman, Bob Myers en a profité pour rappeler l’importance de la vision à long terme, notamment en mentionnant les débuts de Stephen Curry avec les Warriors.

« Que votre équipe souffre ou que vous ayez besoin de changer un élément, ma conviction est qu’il est meilleur de penser au long terme », confie t-il au San Francisco Chronicle. « Vous vous souvenez quand Stephen Curry ne voulait pas faire d’essai avec les Warriors ? Vous vous souvenez quand il y avait des rumeurs signifiant qu’il ne voulait pas être un Warrior, qu’il ne viendrait potentiellement pas à une conférence de presse. Et bien, Steph Curry est comme il est donc il est venu. Ses premières années n’étaient pas une bonne expérience. Aussi loin que je me souvienne, je ne l’ai pourtant jamais entendu dire : ‘Faites-moi partir’. »

À partir de 2009, l’année d’arrivée de Stephen Curry aux Warriors, la franchise a en effet galéré trois saisons avant de retrouver les playoffs. Entre temps, les dirigeants ont longtemps hésité sur le joueur à privilégier entre le natif d’Akron et Monta Ellis. La troisième saison de Stephen Curry, gâchée par ses problèmes de chevilles, a de surcroit semé le trouble.

« Même le fan le plus ardent des Warriors ne pouvait dire que nous gagnerions le titre »

Bien des années plus tard, la franchise est désormais au sommet, en grande partie grâce à son meneur. Pour Bob Myers, c’est la preuve qu’une grande part de la réussite provient de la faculté à rester concentré sur l’objectif final.

« Quand il est arrivé dans la franchise, même le fan le plus ardent des Warriors ne pouvait dire que nous étions une équipe capable de gagner un titre. Les playoffs étaient notre titre », rappelle Bob Myers. « (…) Steph Curry a gardé le cap, il ne pensait pas que c’était un endroit où il pourrait prospérer, gagner un titre, devenir MVP. Si vous lui aviez posé une boule cristal en face de lui et dit qu’il deviendrait double MVP et qu’il gagnerait des titres, il ne l’aurait pas cru une seconde. Ce que je veux dire, c’est que dans la vie, je pense au long terme. Il faut garder le cap car on ne sait jamais ce qui peut se produire. »

Désormais auréolé du plus gros contrat de l’histoire de la NBA, de deux titres NBA et deux trophées de MVP de saison régulière, Stephen Curry peut savourer les paroles de son GM. Quant aux Warriors, l’heure des doutes vécues au moment du transfert de Monta Ellis est depuis bien longtemps oubliée.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *