News Résumé

Spurs – Rockets : le chef d’oeuvre de Kawhi Leonard

C’est l’un des plus beaux matches de la saison que nous ont offert les Rockets et les Spurs dans une vraie opposition de style. Tout était réuni pour un beau match : le derby texan, le duel de deux candidats au titre de MVP entre James Harden et Kawhi Leonard, deux des meilleures équipes de la ligue… et elles ont bien tenu parole ! Porté par un énorme James Harden la majeure partie du match (30 pts et 10 pds après 23 min de jeu, 39 pts et 12 pds au final), Houston a bien cru l’emporter mais c’était sans compter Kawhi Leonard, décidément de plus en plus grand. Avec 39 points à 12/18, 6 rebonds, 5 passes et 2 contres, l’ailier All-Star s’est encore révélé monstrueux et surtout décisif puisque son plus beau chapitre s’est tenu dans l’ultime période pour concrétiser cette victoire, à l’arraché, 112-110. Quand à Tony Parker, il ne fut pas pour rien dans ce succès avec 19 points à 50%, dont 3 tirs primés cruciaux, 6 rebonds et 3 passes, sans oublier David Lee, essentiel dans l’ombre (6 pts, 8 rbds, 2 ints). 

James Harden détruit des Spurs dans le dur

Depuis le All-Star Break, les Spurs sont coutumiers des débuts de match moyens : face à Houston, la sanction ne se fait pas attendre. Dépassé par le rythme imprimé de James Harden, San Antonio se fait très vite relégué au score devant son public. Le meneur des Rockets est inarrêtable et plante 18 points dans le seul premier quart-temps, bien aidé par un repli défensif pour le moins erratique et des oublis fréquents en périphérie ou dans la raquette. Il n’oublie pas ses coéquipiers et sert Ryan Anderson derrière la ligne pour prendre 15 longueurs d’avance. Avec le retour de Manu Ginobili, San Antonio retrouve un peu d’énergie et de mouvement mais en défense, le laxisme fait mal. Distancés de 16 longueurs au terme de ce premier quart-temps, les Spurs concèdent leur plus gros écart à domicile après la première période en… six ans, jour pour jour.

Remis sur pied comme il se doit par Gregg Popovich, San Antonio reprend des couleurs et retrouve sa défense dans le deuxième quart-temps. En attaque, Pau Gasol amène l’étincelle et le reste du banc tient très bien les Rockets. Même si Eric Gordon fait très mal, le retour de Kawhi Leonard et de Manu Ginobili ramènent de l’agressivité et du flair offensif pour les Spurs. Évidemment, Mike D’Antoni peut compter sur James Harden pour limiter les dégâts, que ce soit au scoring ou à la distribution pour Trevor Ariza. À la pause, Houston mène toujours 54-47 mais ce sont bien les Rockets qui ont dominé cette période.

Tony Parker relance le match !

La deuxième mi-temps commence de manière disputée avec des Spurs batailleurs à l’intérieur, avec LaMarcus Aldridge, Dewayne Dedmon et Kawhi Leonard. À ce stade, les Rockets ont cependant la réponse à tout, guidés par un magnifique James Harden, lequel trouve de l’aide offensive avec Trevor Ariza. Mais San Antonio trouve finalement un salut improbable : Tony Parker à trois-points ! D’ordinaire à contre-courant de l’évolution de la ligue vers le shoot de loin, le Français profite à trois reprises des oublis, volontaires ou non, des Rockets sur lui dans le corner. Servi par Kawhi Leonard ou Danny Green, il fait mouche et ponctue même sa séquence incroyable par une contre-attaque conclue sous le cercle après son spin move ! Relancée, galvanisée, son équipe profite ensuite du formidable abattage et opportunisme de David Lee dans la raquette. Les Rockets craquent et perdent un nombre incroyable de ballons. Le AT&T Center en a finalement pour son argent et si James Harden fait son possible pour calmer les ardeurs, les Spurs sont bel et bien là.

Deux équipes au coude à coude, un AT&T Center en pleine tension

Les Éperons prolongent leur bonne dynamique dans les premiers instants de l’ultime période, comme Patty Mills à trois-points, mais il y a un hic : Pau Gasol galère depuis plusieurs minutes maintenant et c’est bien en sa présence que San Antonio se fait bouffer au rebond et sur les rotations. Eric Gordon gobe son propre rebond offensif après un tir… à trois-points manqué et Gregg Popovich arrête finalement le jeu. Le retour de Tony Parker et LaMarcus Aldridge fait du bien : avec un déficit de sept points, le Français libère Kawhi Leonard avant d’entamer une contre-attaque et un passe-et-va à l’ancienne avec LaMarcus Aldridge (98-93). David Lee de retour, San Antonio reprend du rebond et Kawhi Leonard de l’adresse à trois-points. Dans la foulée, James Harden se manque au lay up et Tony Parker part agresser le cercle pour récolter deux lancers-francs et égaliser. La star des Rockets n’en reste pas là et sert Eric Gordon en sortie d’écran à trois-points face au cercle, avant de l’imiter lui-même lors de la possession suivante. En un éclair, les Rockets reprennent six longueurs d’avance (104-98) !

Et Kawhi Leonard décida du sort du match…

Comme souvent, Kawhi Leonard provoque la faute pour revenir. L’ailier est partout : de par sa pression et sans doute sa réputation, il provoque la perte de balle d’Eric Gordon. David Lee récupère le rebond offensif sur son tir extérieur manqué et l’ailier récolte de nouveau la faute sur son tir. Les Rockets commencent à accumuler les échecs à longue distance et Kawhi Leonard, encore lui, donne finalement l’avantage aux Spurs sur un panier à mi-distance (105-104). Néanmoins, San Antonio ne convertit pas ses opportunités sur le cercle grâce à une très bonne présence intérieure, notamment de Clint Capela. Très bon ce soir, Eric Gordon inscrit un tir primé pour égaliser, Tony Parker se fait contrer par Pat Beverley et en transition, James Harden récolte une faute à 40 secondes de la conclusion… Mais le meneur rate son premier lancer ! Là, l’incroyable se produit : Kawhi Leonard remonte la balle et, sans sourciller, déclenche son tir à trois-points et l’inscrit. Le AT&T Center exulte mais James Harden part comme une flèche au cercle pour égaliser sauf que… Kawhi Leonard surgit et le contre part derrière ! L’ailier des Spurs inscrira évidemment ses derniers lancers pour conclure cette victoire digne d’un match des playoffs.

Spurs / 112 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
L. Aldridge 37 4/10 0/0 7/8 1 3 4 4 0 0 1 1 15 16
K. Leonard 39 12/18 4/5 11/11 0 6 6 5 1 1 1 2 39 46
D. Dedmon 9 0/0 0/0 0/0 0 4 4 0 2 0 1 0 0 3
T. Parker 28 7/14 3/6 2/2 0 6 6 3 2 0 3 0 19 18
D. Green 33 2/7 1/5 0/0 0 4 4 5 1 2 0 0 5 11
D. Lee 23 3/6 0/0 0/0 5 3 8 0 4 2 1 1 6 13
P. Gasol 17 3/12 1/2 1/2 0 6 6 1 0 0 0 1 8 6
P. Mills 19 2/7 1/4 0/0 0 2 2 4 1 0 0 0 5 6
J. Simmons 14 3/4 0/1 0/0 1 1 2 0 1 0 1 1 6 7
M. Ginobili 20 4/9 1/4 0/0 2 1 3 2 1 1 1 0 9 9
Total
Rockets / 110 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
R. Anderson 25 3/6 1/4 0/0 1 1 2 0 1 0 0 0 7 6
T. Ariza 35 5/11 2/8 1/1 0 7 7 1 4 0 0 0 13 15
C. Capela 25 6/11 0/0 0/0 2 7 9 0 4 1 1 0 12 16
P. Beverley 33 4/9 3/5 0/0 0 10 10 1 1 1 1 1 11 18
J. Harden 36 13/20 6/9 7/8 1 2 3 12 2 0 7 0 39 39
S. Dekker 14 1/5 0/3 0/0 1 3 4 1 0 0 0 0 2 3
N. Hilario 19 4/6 0/0 1/3 1 2 3 0 4 0 0 1 9 9
E. Gordon 34 4/10 2/7 2/2 1 3 4 3 4 1 1 1 12 14
L. Williams 19 1/10 0/3 3/3 0 1 1 1 0 0 1 0 5 -3
Total ///// ///// ///// -- -- -- -- -- -- -- -- --
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *