Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BOS
PHI1:00
CLE
ORL1:00
HOU
MIN3:30
POR
IND4:00

Les articles sur "Julius Randle"

Le MVP de la nuit : Julius Randle (23 points, 15 rebonds) fait comme chez lui à Dallas

Dans sa 4e saison dans la ligue, Julius Randle n’avait jamais gagné le moindre match face aux Mavericks. Plutôt dommage pour un natif de Dallas… Ce drôle de « mauvais sort » est désormais de l’histoire ancienne après la victoire des Lakers sur le parquet des Mavs, ce samedi soir. Un match dans lequel l’intéressé a d’ailleurs particulièrement brillé. Lire la suite »

Les Lakers et les Mavs ont discuté d’un échange entre Julius Randle et Nerlens Noel

Jeunes, prometteurs, utilisés de manière irrégulière par leur entraîneur et free agents l’été prochain, Julius Randle et Nerlens Noel ont un profil similaire sur le papier. Sur le terrain, le premier est bien plus intéressant mais les Lakers ont aussi Larry Nance Jr. sur son poste, et surtout la pépite Kyle Kuzma. Le second attend lui la fin d’année pour tester le marché et quitter au plus vite Dallas. Lire la suite »

Le Top 5 de la nuit : Julius Randle postérizé !

Un seul match mais de jolies choses dans le Top 5 de la nuit. D’abord avec Kyle Kuzma qui réalise le doublé avec un dunk et un joli move. Brandon Ingram envoie de son côté Lonzo Ball au alley oop. Lire la suite »

Renversants face aux Bulls, les Lakers grimpent dans le Top 8 à l’Ouest

Que la victoire fut laborieuse, mais les Lakers s’en contenteront. Los Angeles a dominé Chicago 103-94, un petit hold-up tant la franchise californienne a couru au score, la faute à une prestation tout juste moyenne. Mais un run en fin de rencontre porté par Julius Randle puis Kentavious Caldwell-Pope a suffi à faire la différence et permet aux hommes de Luke Walton d’être provisoirement en playoffs aux abords de Thanksgiving. Le duel entre les deux rookies vedettes Lonzo Ball et Lauri Markkanen avait pourtant fait un bide pour la seule affiche de la soirée. Lire la suite »

Sur le courant alternatif, Julius Randle reste une énigme pour son coach

Parfois un peu absent des rencontres, peu concerné, Julius Randle est également capable de belles embellies comme il l’a fait cette nuit contre les Nuggets.

Denver a ainsi vu l’ailier fort des Lakers compiler 24 points, 7 rebonds et 5 passes. Le tout à 11/18 au shoot. On a alors observé le bon côté de Julius Randle : agressif, jouant systématiquement près du cercle, avec des attaques constantes. Pas le Julius Randle qui reste au large à essayer d’être un joueur qu’il n’est pas… Lire la suite »

L’avenir de Julius Randle s’assombrit à Los Angeles

C’est le bien informé Adrian Wojnarowski qui le dit sur ESPN : l’avenir de Julius Randle ne devrait pas s’écrire à Los Angeles. Lire la suite »

Julius Randle : « Je deviendrais fou si je pensais toute la journée à mon prochain contrat »

À 4/10 aux tirs face à Utah mardi, Julius Randle a subi de plein fouet l’effet Rudy Gobert. L’ailier fort des Lakers a été maladroit à la finition, mais il n’a pas laissé sa part au chien. Avec 5 interceptions, 4 rebonds et 1 passe, il a été actif.

Remisé sur le banc au profit de Larry Nance Jr., Julius Randle sait que la concurrence va être rude sur le poste 4 avec l’ascension fulgurante de Kyle Kuzma, sorti de nulle part. Lire la suite »

Julius Randle, Larry Nance Jr… Qui va démarrer au poste 4 chez les Lakers ?

Avec Julius Randle et Larry Nance Jr. devant lui, Kyle Kuzma et son statut de rookie, 27e choix de draft, était censé se contenter des miettes au poste 4 du côté de L.A. Sauf que le jeune homme a tout cassé cet été, y compris la hiérarchie sur son poste. Lire la suite »

Julius Randle a aussi bossé son tir à 3-points

Lonzo Ball et Brandon Ingram ne seront définitivement pas les deux seuls jeunes Lakers à surveiller l’an prochain. Il faudra également compter sur Julius Randle. S’il a beaucoup été question de sa perte de poids et sa transformation physique ces dernières semaines, l’intérieur fait également parler de lui pour son développement au niveau du jeu. Lire la suite »

Julius Randle enfin prêt à exploser ?

Chaque année, la Drew League prend place à Los Angeles et si un joueur y fait bonne impression, c’est bien Julius Randle, local de l’étape en sa qualité d’ailier-fort des Lakers. Certes, ce n’est qu’une ligue d’été semi-professionnelle mais elle donne généralement une bonne indication sur la condition des joueurs. Certains se laissent aller durant les vacances (la jurisprudence Shawn Kemp), d’autres les mettent à profit pour peaufiner leur jeu. Lire la suite »