Matchs
du soir
Matchs
du soir
IND63
MEM74
CHI33
CLE38
MIL8
PHI2
PHO
SAS3h00
SAC
POR3h00
LAL
LAC3h30
Histoire News

Bill Russell, le père de la défense

Véritable pionnier et modèle pour toutes les générations qui ont suivi, Bill Russell est le joueur le plus titré avec 11 bagues de champion NBA !

Considéré comme le meilleur défenseur de l’histoire, le pivot mythique des Celtics fut aussi le premier entraîneur noir. Preuve de son impact sur la NBA, le trophée de MVP des Finals porte son nom.

Né le 12 février 1934, Russell débarque en NBA en 1956 avec déjà deux titres NCAA à son actif sous les couleurs de San Francisco, et un titre de champion olympique. Mieux placés que les Celtics dans la draft, les Hawks de St Louis le sélectionnent. Mais Boston est prêt à tout pour le récupérer, et le légendaire Red Auerbach se sépare d’un sextuple All-Star (Ed Macauley) pour récupérer Russell. Il ne le regrettera jamais…

Avec Auerbach sur le banc, Russell va emmener Boston au sommet, en tant que joueur puis entraineur, avec notamment Sam Jones, Bob Cousy ou John Havlicek à ses côtés.

Un palmarès énorme

Dès lors, commence la dynastie la plus victorieuse du sport professionnel américain. 11 titres en 13 ans de carrière pour le pivot des Celtics. Le premier en 1957 pour une série de 8 titres consécutifs (!) entre 59 et 66. Il finira avec un doublé en 68-69.

Dans le même temps, Russell remporte 5 titres de MVP dont 3 consécutifs. 12 fois All-Star (MVP en 1963), il reste à ce jour le joueur le plus titré collectivement de l’histoire de la ligue et possède un palmarès qui le classe parmi les plus grands joueurs de la ligue.

Il fut d’ailleurs élu meilleur joueur de tous les temps en 1980 par un panel de journalistes spécialisés.

« Bill était plus qu’un joueur exceptionnel, témoigne Bob Cousy. Il n’avait pas les fondamentaux d’un Wilt Chamberlain ou d’un Kareem Abdul-Jabbar mais il jouait avec une telle intensité que c’en devenait contagieux. Cela vous donnait des ailes. »

Le défenseur ultime

Même si son palmarès est énorme, ce qu’on retient d’abord de Russell, c’est sa défense
Loin d’être un grand attaquant, environ 15 pts/match en carrière, Russell est toujours considéré comme le plus grand défenseur de tout les temps.
L’ancien Celtic est avec Chamberlain, le seul joueur à avoir gobé 50 rebonds ou plus dans un match (51 et aussi 2 fois 49 !). Russell, c’est aussi 22,5 rebonds de moyenne en carrière. Seuls les contres manquent à son livre d’or. Logique, ils n’était pas comptabilisé à cette époque ! Mais nul doute qu’il en a réalisé des milliers durant sa carrière.

Pourquoi le plus grand ? Car Russell a quasiment inventé une science pour la défense. Sa force : il jouait beaucoup sur l’aspect mental, et intimidait son adversaire. Il est le premier à avoir donné cette dimension au jeu et il a quasiment créé le contre ! Encore aujourd’hui, il influence les joueurs de la NBA.

Sa rivalité avec Wilt Chamberlain

Si Russell est aussi le plus grand défenseur de tous les temps, c’est parce que ses duels avec Chamberlain sont restés dans la légende. D’un côté, le plus grand attaquant de l’histoire, d’une puissance inimaginable. De l’autre, le défenseur ultime.

A l’arrivée, c’est Russell qui sortira vainqueur à l’issue de duels d’anthologies avec des statistiques démentielles.

Pour dominer Chamberlain, Russell possédait un timing fantastique malgré un physique d’ailier-fort : 2m06, 100 kg.
Son envie de gagner le poussait chaque jour à progresser et à se sacrifier pour les autres.

Le premier coach noir

Aujourd’hui, Russell reste très présent dans la ligue, et on le voit souvent au All Star Week-End. Preuve qu’il est une légende de ce sport, la NBA a donné son nom au trophée de MVP des Finals. Autre preuve : la ligue avait fêté ses 70 ans au cours d’un temps-mort du match des étoiles.

Chez les plus jeunes, Russell jouit d’un respect énorme et il n’est pas rare de le voir discuter avec les joueurs. Parmi les stars actuelles,  il a reconnu que Kevin Garnett était son joueur préféré. Leur rencontre en 2008 reste un grand moment d’émotion pour tout fan des Celtics.

Son respect est aussi dû à son statut de pionnier. Il fut le premier entraineur noir de l’histoire de la ligue, entraineur-joueur car il continuait de jouer pour les C’s, avant ensuite de rejoindre le banc des Sonics, puis des Kings.
Très élégant, cultivé et plein d’humour, Russell constitue un modèle en tant que basketteur et être humain. Cette année, la ville de Boston a prévu d’ériger une statue à sa gloire.

Vidéo en cours de chargement...

 

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>