NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Giannis Antetokounmpo éliminé sans combattre

NBA – Jusqu’au bout, Giannis Antetokounmpo a tenté de jouer dans la série face aux Pacers. Mais il a assisté, impuissant, à l’élimination de ses Bucks.

Giannis AntetokounmpoPendant des semaines, Giannis Antetokounmpo avait mis la pression sur ses dirigeants pour qu’ils aillent lui chercher une superstar. Il l’a eue avec Damian Lillard. Pendant des semaines, il a mis la pression sur son nouveau coach, et ses dirigeants sont allés lui chercher Doc Rivers. Et finalement, c’est Giannis lui-même qui a fait défaut dans la dernière ligne droite.

La faute à une lésion au mollet gauche, qui lui aura fait manquer les trois derniers matches de saison régulière, et toute la série face aux Pacers. Avant le Game 6, il s’était préparé physiquement sur le terrain, mais il n’a jamais reçu le feu vert des médecins, contrairement à Damian Lillard.

Absent au pire moment de la saison

« Franchement, je ne lui ai pas beaucoup parlé car je sais qu’il est en colère », rapporte Khris Middleton. « Je suis déjà passé par là… Cela te démange de jouer, tu te bats pour revenir, tu te bats avec le personnel médical pour qu’il te dise que tu vas bien, mais on te freine un peu. Je pouvais voir la frustration sur son visage. Je sais à quel point il en avait envie, à quel point il voulait être sur le terrain, à quel point il voulait être le grand joueur qu’il est et prouver au monde entier à quel point il reste un grand joueur. Je sais qu’il a beaucoup de choses en tête en ce moment, ne serait-ce que la frustration de ne pas être disponible à cette période de l’année. »

Présent sur le banc, Giannis Antetokounmpo aura joué les « cheerleaders » pendant toute la série, et sans lui, les Bucks ont été dominés au rebond offensif ou sur jeu rapide. Ses 2m11 ont manqué à tous les niveaux, et son absence a contraint Doc Rivers à déplumer son banc pour titulariser Bobby Portis. Même si certains coéquipiers refusaient d’en parler, pour Danilo Gallinari, l’absence du « Greek Freak » est la raison numéro 1 de cette élimination.

Les plans de jeu changent sans lui

« Bien sûr que c’est la clé ! Avec Giannis, le match change, la série change… Et puis Dame n’était pas à 100% » rappelle l’Italien. « Quand on perd deux joueurs majeurs, c’est forcément différent. Mais le plus important, c’est d’arriver en bonne santé en playoffs. Ce n’était pas le cas et on a perdu. »

Pour Malik Beasley, peut-être que le Game 7 aurait permis à son coéquipier d’être là…

« Tout ce qu’on voulait, c’est gagner ce match pour revenir à Milwaukee, et espérer que Giannis puisse être là. Ce n’est pas arrivé… » Pour AJ Green, qui vivait ses premiers playoffs, c’est simplement la loi du basket. « C’est l’un des meilleurs joueurs du championnat, et on a essayé de compenser. Mais avec lui sur le terrain, les plans de jeu des équipes changent complètement. C’est dur, mais le basket est parfois comme ça… »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités