Matchs
du soir
Matchs
du soir
IND89
MEM97
CHI96
CLE91
MIL66
PHI66
PHO8
SAS12
SAC16
POR9
LAL
LAC3h30
Analyse News

Lakers – Hornets : les clés du match 3 selon Jim Cleamons

On ne gagne pas une série de playoffs après deux matches, mais on peut déjà l’avoir perdue.

Les Lakers le savent. Après un match 1 raté et un match 2 gagné dans la douleur, la série part du côté de la Nouvelle Orléans pour les deux prochaines rencontres et il ne faudra pas se louper.

Jim Cleamons, assistant coach des Lakers, a livré au Los Angeles Times, les trois clés de ce match 3, déjà décisif pour la suite de la série.

« Maintenant, c’est devenu un jeu d’échecs. On doit réaliser que cela va être une longue série, et qu’on doit faire attention à chaque détail » explique-t-il.

Jouer dur

Cleamons a plutôt été content de la performance des Lakers en termes d’intensité lors du match 2, il doute d’ailleurs que ses joueurs puissent faire mieux.

« Cela signifie que l’on doit la garder (cette intensité) pour le match 3, on doit garder notre niveau pour le reste de la série, et je pense que ce sera déterminant pour la suite de notre saison. »

Il est clair que le niveau défensif des Lakers a augmenté, les Hornets ont inscrit 31 points de moins que lors du match 1(78 contre 109). Chris Paul et compagnie ont perdu 16 ballons contre seulement 3 dans le premier match, preuve de l’agressivité des champions en titre.

Le pick and roll de Chris Paul

Cleamons explique que les Lakers doivent mettre en place leur « bouclier » contre les pick-and-roll de Chris Paul.

Les Lakers ont été imaginatifs lors du match 2 avec 4 défenseurs différents sur Paul, un dispositif appliqué sur les grands attaquants mais assez rare pour un meneur de jeu.
Kobe Bryant, Derek Fisher, Steve Blake et Ron Artest se sont succédés face au All Star.

L’objectif est simple, forcer Paul à faire des passes compliquées et le faire commencer les attaques le plus loin possible du panneau.

Jouer avec les grands en attaque

Avec l’absence de David West, les Lakers possèdent un immense avantage dans le jeu intérieur, en termes de rotation et de taille surtout.

Cleamons veut donc que les Lakers s’appuient davantage sur le monstre à 3 têtes : Andrew Bynum, Pau Gasol, et le 6ème homme de l’année Lamar Odom.
Ce plan a bien marché dans le match 2 avec un 50-32 dans la peinture pour L.A.

Les Lakers respecteront-ils ces trois principes ce soir ? Réponse à partir de 3h30 (heure française).

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  24 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>