NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.48MIA2.75Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Il y a un an, Kevin Durant éliminait les Clippers avec 50 points

« Je vous promets qu’on a essayé… » ne pouvaient que répondre Lou Williams et Pat Beverley devant une telle démonstration. Ce 26 avril 2019, l’ailier des Warriors avait été monstrueux.

Déjà très fort dans le Game 5 perdu par les Warriors avec 45 points, Kevin Durant avait gardé le meilleur pour la fin. Au Staples Center, pour enfin écarter une vaillante équipe des Clippers, l’ailier va sortir un de ses meilleurs matches en carrière. Une véritable démonstration offensive.

Rien ne lui est donné par la défense de Doc Rivers. Certains de ses tirs sont compliqués, très contestés. Mais avec 38 points à la pause, le MVP des Finals 2017 et 2018 est tout simplement trop fort. Il établit alors la deuxième performance de tous les temps en playoffs, sur une mi-temps, derrière les 39 points de Sleepy Floyd en 1987.

Au retour des vestiaires, les Warriors ont les commandes de la rencontre et Kevin Durant peut enfin refroidir. Il termine avec 50 points à 15/26 au shoot, 6/14 à 3-pts, 14/15 aux lancers-francs, dans ce que Steve Kerr qualifiera comme « une des plus grandes performances » qu’il ait vues de sa vie.

« Il n’y a rien à faire face à des joueurs uniques »

En conférence de presse, Lou Williams et Pat Beverley seront interrogés sur la performance de Kevin Durant. Et sur ce qu’ils auraient pu faire pour éviter qu’il ne marque autant. Drôles et admiratifs, les deux Clippers ne pouvaient que constater qu’ils sont tombés sur un géant.

Pat Beverley : « Vous croyez quoi ? Vous avez joué au basket avant ? Vous en pensez quoi ? C’est une question sérieuse. Vous en pensez quoi ? Vous avez vu beaucoup de basket. Vous travaillez pour ESPN. Ce que je veux dire, c’est que c’est Kevin Durant ! On ne l’a pas laissé faire. On n’est pas arrivé en disant : ‘OK, laissons-le marquer 50 points’. Évidemment que non ! C’est un joueur incroyable. Il a pris et mis des tirs difficiles. Si vous étiez coach, vous nous auriez conseillé quoi ? Merci. »

Lou Williams : « Je vous promets qu’on a essayé… On a tout essayé (rires). On a tout essayé. On avait plusieurs défenses différentes sur Kevin. Parfois, vous croisez quelqu’un d’unique, et tout ce que vous lui envoyez ne suffit pas. Il n’y a pas de système. Il n’y a rien à faire face à des joueurs uniques. Il en fait partie, et il l’a prouvé ce soir. Il les a portés sur ses épaules. Il est arrivé au match du genre : « Je suis Kevin Durant, vous savez tous qui je suis ». C’est un message fort quand vous savez que vous allez affronter des joueurs extrêmement déterminés. Mais il est arrivé en disant : « Je peux shooter sur ces gars » et il l’a fait. Ce n’était pas un manque d’effort de notre part. C’est un immense professionnel et il l’a prouvé. Il a prouvé à tout le monde ce qu’on pensait de lui, et ce qu’il pense de lui-même. On doit s’incliner et tirer son chapeau à un gars comme ça. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA Clippers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés