Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BRO1:00
ORL
NYK1:00
CLE
WAS2:00
CHI
PHI2:00
SAC
OKC4:00
GSW
LAC4:30
Interviews Magazine News

Interview Rudy Gobert : « On a notre destin en main et je pense qu’on sera en playoffs »

On n’arrête plus le Jazz qui en est désormais à 9 victoires de rang après avoir réglé leurs comptes aux Blazers à Portland. Au centre de cette renaissance, Rudy Gobert retrouve la grande forme. Le pivot tricolore tourne à 14 points et 11 rebonds sur les cinq derniers matchs, et il a signé un nouveau double à 12 points, 11 rebonds face aux Blazers hier soir.

BasketUSA a retrouvé l’international dans le vestiaire jovial du Jazz pour revenir plus en détail sur sa saison coupée par les blessures, la course aux playoffs, le rookie Donovan Mitchell et l’arrivée de Jae Crowder chez le Jazz.

« C’est rare pour un rookie d’être aussi confiant dans les moments chauds »

Rudy, vous revenez à votre meilleur niveau avec un nouveau double double à Portland. Comment vous sentez-vous après cette blessure qui vous a gâché le début de saison ?

« Je me sens de mieux en mieux. Je me sens fort. Je dois porter cette grosse genouillère pour me protéger mais je me sens plus fort qu’en début de saison. On est concentré sur notre objectif. On prend les matchs les uns après les autres. »

On vous voyait à l’échauffement, très précautionneux et appliqué sur des étirements, est-ce un ajout à votre routine après la blessure ? 

« J’ai toujours pris soin de mon corps. J’ai simplement cette genouillère en plus. Quand tu te prends un mec de 120 kilos sur la jambe, tu peux faire autant de muscu que tu veux, le genou va forcément un peu partir. Je bosse pour être fort sur mes jambes et continuer à jouer et enchaîner. »

Justement, vous enchaînez un 9e succès de rang à Portland, que vous inspire cette très belle série ?

« On est bien, on est en forme. On gagne et on continue à prendre match après match. On veut continuer à progresser. On va commencer à intégrer Jae Crowder avec nous et on va continuer à progresser. »

Vous revenez tambour battant dans la course aux playoffs, pensez-vous que ça va suffire ? 

« Match après match. On sait que nous, on est une équipe de playoffs. On a eu beaucoup de blessures et d’imprévus en début de saison. Mais ça y est, maintenant on est lancé. On a notre destin entre nos mains. Match après match, on va continuer à gagner et à progresser. Et je pense qu’en fin de saison, on sera en playoffs. »

Que pouvez-vous nous dire de Donovan Mitchell, encore clutch ce soir contre les Blazers ? Vous a-t-il surpris par la rapidité de son adaptation ?

« C’est vrai que c’est rare pour un rookie d’être aussi confiant dans les moments chauds. Donovan, il a vraiment ça, il attaque, il est confiant dans les moments chauds. Il fait encore pas mal d’erreurs mais c’est normal car il est encore jeune. Mais il apprend. Il a ce talent d’être décisif et de vraiment être agressif quand il faut. »

Votre duo est clairement prometteur pour l’avenir, n’est-il pas ?

« Bien sûr. C’est super d’avoir drafté un mec aussi talentueux que Donovan. Maintenant, on va continuer à progresser et à construire, à amener les bonnes pièces pour un jour gagner le titre. »

« Notre défense rend notre attaque meilleure »

Avez-vous d’ailleurs été surpris de perdre Rodney Hood, qui était au Jazz depuis 2014 ?

« En NBA, c’est comme ça, il faut prendre des décisions. Le front office a décidé de se séparer de Rodney, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas un bon joueur. Il va s’épanouir là où il sera. Ils ont pensé que Jae était mieux pour notre équipe, pas seulement cette année mais pour le futur. Il y a aussi beaucoup d’autres facteurs. Je souhaite une belle carrière à Rodney et je suis très content d’avoir Jae avec nous. »

Il n’a pas joué hier soir mais comment vous entendez-vous avec Ricky Rubio sur cet axe majeur meneur – pivot ? 

« On s’entend bien. Je pense qu’on peut encore énormément progresser. C’est un très bon passeur et il a fait une grosse saison. Il a encore progressé. J’ai hâte de voir ce que l’avenir nous réserve. »

En tant que leader de ce groupe, quelle est votre approche ? 

« J’essaye de montrer la voie. Je m’assure qu’on communique entre nous, sur et en-dehors du terrain. Et puis, il faut être le plus professionnel possible. Il y a plein de manières d’être un leader et moi, j’essaye juste d’être moi-même et de montrer l’exemple dans les actes. »

Vous êtes particulièrement impressionnants en défense, et l’ajout de Jae Crowder est intéressant en ce sens. Mais on ne parle pas encore du Jazz malgré cette remontée au classement…

« La défense, c’est moins beau sur les vidéos ! Mais c’est ça qui fait gagner les matchs. À tous les niveaux auxquels j’ai joué, ça s’est toujours vérifié. Si tu as une bonne défense, tu peux toujours être dans le match et l’emporter. Actuellement, notre défense rend notre attaque meilleure. On a beaucoup de paniers faciles et de jeu en contre-attaque parce qu’on défend bien. C’est ça le basket, quand tu défends bien… On l’a bien vu [hier] soir, on n’a pas eu les coups de sifflet, on se fait voler quasiment chaque soir mais comme on défend bien et qu’on joue dur, on s’en sort. On est un petit marché mais si on joue comme ça, on se donne une chance à chaque match. »

N’est-ce pas un atout au final pour vous d’être « sous les radars » comme on dit ?

« Là, ils vont tout essayer maintenant. Mais nous, on va continuer à travailler et à progresser. On doit continuer à se concentrer sur nous. »

Pour finir, vous avez ces nouveaux maillots en mode coucher de soleil, qu’en pensez-vous ? Classe, pas classe ?

« J’aime bien, j’aime beaucoup. Surtout avec le terrain. Je trouve que ça met un peu de punch, avec les couleurs, c’est fun. »

Propos recueillis à Portland

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *