Magazine News

La course au titre : malgré les perturbations, les Warriors gardent le contrôle

Au contraire de notre course au MVP, qui est hebdomadaire, notre « course au titre » est mensuelle. Aux Etats-Unis, on appelle ça les « power rankings » et ce Top 10 ne tient pas forcément compte du véritable classement.

À l’approche de la mi-saison, les Warriors ont remis les pendules à l’heure, même si Steve Kerr trouve ses joueurs « fatigués mentalement et émotionnellement ». Les Rockets, les Spurs et les Celtics ont clairement baissé de pied avec des petits pépins physiques mais les champions en titre en ont profité pour retrouver leur trône, au sommet de la ligue.

Derrière, le Thunder, les Raptors et les Wolves forment une belle meute de challengers alors que les Cavaliers font eux grise mine… Tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre, en NBA !

1- Golden State Warriors (40 victoires – 11 défaites)

Avec 17 victoires et 6 défaites à un quart de la saison, les Warriors ont enclenché la seconde… et tous les autres concurrents sont dans leur traînée de poussière ! Grâce à 24 victoires et 5 défaites sur les mois de décembre et janvier, on peut dire que Golden State a trouvé son rythme de croisière. Kevin Durant (27 points, 7 rebonds, 6 passes, 2 contres) et Stephen Curry (30 points, 7 passes, 5 rebonds à 51% aux tirs !) se sont passés le relais au volant du rouleau compresseur californien. Mais si Steve Kerr et ses hommes ont le meilleur bilan, le coach pense que ses troupes ont besoin du All-Star Break pour recharger les batteries. La lourde défaite face à Utah et le match compliqué face aux Kings le prouvent…

2- Houston Rockets (37 victoires – 13 défaites)

Premiers lors de notre checkpoint de décembre, les Rockets ont pris un petit coup sur la carafe pendant l’hiver avec pas mal de blessures, dont celle de James Harden. Le barbu est désormais de retour aux affaires et Houston reste sur sept victoires en huit matchs, avec des succès face aux Warriors, aux Wolves ou encore chez les Spurs. Ils ont tout de même perdu leur premier match avec le trio Paul-Harden-Capela. Deuxième calendrier le plus facile de la ligue jusqu’à présent, selon NBA.com, les Rockets peuvent encore rattraper les Warriors, à condition d’éviter les blessures en fin de saison.

3- Boston Celtics (38 victoires – 15 défaites)

Le mois de janvier ne fut pas simple non plus pour les Celtics, avec un retour de Londres marqué par quatre défaites de rang. À l’instar de Marcus Smart qui se blesse à la main à l’hôtel, Boston a connu des jours meilleurs. Et puis, c’est l’époque de la saison où les mécanismes commencent aussi à coincer. Le rookie Jayson Tatum en fait l’expérience avec son adresse à 3-points qui est tombé à 34% (après son 50% des deux premiers mois) et son apport général de 14.6 à 11.7 points de moyenne entre décembre et janvier. Encore jeune, le groupe de Brad Stevens doit progresser en défense et sur son application offensive, pour ne plus seulement dépendre de Kyrie Irving. Bonnes nouvelles, ils viennent de gagner deux matches sans lui, et ils viennent de récupérer Greg Monroe !

4- Toronto Raptors (35 victoires – 16 défaites)

Après un superbe mois de décembre, les Raptors étaient montés à la deuxième place de notre dernière « Course au titre » et ils semblaient lancés pour pouvoir prendre la première place de l’Est à Boston. Mais Toronto a montré de signes de faiblesse en janvier. Pourtant meilleure équipe à domicile de la NBA, DeMar DeRozan et ses compagnons ont lâché quelques matches au Air Canada Centre, dont ceux face à Miami et surtout Utah évitables. Rien de bien méchant mais Toronto nous a toujours habitués à baisser de régime quand on les pensait capables de viser plus haut.

Malgré la maladresse actuelle de Kyle Lowry (29/78 depuis l’annonce de sa sélection au All-Star Game), les Canadiens restent en embuscade derrière les Celtics à l’Est et Dwane Casey coachera la Team LeBron au All-Star Game. C’est une première dans l’histoire de la franchise. Ironie du tirage des deux capitaines, il défiera ses deux joueurs vedettes, qui seront eux dans la Team Curry…

5- San Antonio Spurs (34 victoires – 20 défaites)

Quelle drôle de saison pour les Spurs ! Eux qui aiment faire dans le classique, le rangé, le carré… L’absence prolongée de Kawhi Leonard et les autres blessures posent pas mal de soucis. Dans ce contexte, la résurrection de LaMarcus Aldridge passerait presque pour un détail si ce dernier ne retrouvait pas le All-Star Game. San Antonio lui doit d’ailleurs beaucoup pour son classement correct. Pour le reste, le collectif et la défense font l’essentiel pour les Spurs qui mélangent toujours l’expérience (Manu Ginobili) et la jeunesse (Dejounte Murray et Davis Bertans) pour rester dans le Top 3 à l’Ouest. Un événement le mois dernier : le passage de Tony Parker sur le banc.

6- Minnesota Timberwolves (33 victoires – 22 défaites)

La troupe de Tom Thibodeau tient bon la barre mais perd tout de même un peu de vent depuis la fin janvier. Avec quatre défaites lors de leurs six derniers matchs, les Wolves ont effectivement ralenti le pas, mais rien de très anormal avec une équipe qui apprend encore à défendre ensemble et qui ne peut pas se passer de son All-Star Jimmy Butler. Avec lui, Minnesota peut être un redoutable outsider. Sans lui, elle redevient une équipe classique.

9- Oklahoma City Thunder (30 victoires – 23 défaites )

Séduisant par moments et puis carrément décevants à d’autres, le Thunder se cherche toujours à l’approche de la mi-saison. C’était plus ou moins prévu avec le lifting du roster à l’intersaison. Mais avec la blessure d’Andre Roberson, les choses se corsent sérieusement pour un groupe qui commençait seulement à trouver ses marques. Russell Westbrook a retrouvé son costume de MVP et Paul George s’est naturellement placé en deuxième option. Carmelo Anthony a accepté son rôle pour un net regain de forme du Thunder. Reste à voir si l’équipe pourra compenser l’absence de son stabilisateur défensif, ou s’il faudra vite trouver un remplaçant…

8- Cleveland Cavaliers (30 victoires – 20 défaites)

Les Cavaliers n’ont pas bien passé le cap des fêtes de fin d’année, c’est le moins qu’on puisse dire… Depuis Noël, ils n’ont ainsi remporté que 6 de leurs 17 derniers matchs ! Au milieu de rumeurs diverses concernant Derrick Rose, LeBron James ou encore Kevin Love, le vestiaire des Cavs semble en plein chaos. Revenu à une formule plus classique avec Tristan Thompson comme pivot, Tyronn Lue navigue à vue et a désormais perdu Kevin Love pour plusieurs semaines. Cleveland espère sans doute avoir traversé la tempête, mais on ne serait pas étonné que les dirigeants bouleversent leur effectif le 8 février, date-butoir pour effectuer des transferts.

9- Portland Trail Blazers (29 victoires – 23 défaites)

Bien que prévenus des années précédentes, les Blazers ont à nouveau péché dans leur début de saison, avec des défaites à domicile bien dispensables. Mais l’hiver a été bon pour la troupe de Terry Stotts, récemment nommé coach du mois de janvier avec 11 victoires pour 5 défaites sur la période. Damian Lillard et les siens ont enfin réussi à enchaîner quelques succès d’affilée, et CJ McCollum a lâché son chef d’oeuvre à 50 points face aux Bulls. Est-ce un vrai coup de mieux ou juste un calendrier favorable ?

10- Miami Heat (29 victoires – 22 défaites)

Même si Washington vient de lui repasser devant, le Heat s’est complètement replacé à l’Est. Et comme l’illustre la première nomination de Goran Dragic au All-Star Game, Miami réalise une nouvelle saison très méritoire. Wayne Ellington est un sniper redouté et l’a prouvé récemment avec des tirs décisifs. Et le collectif mis en place par Erik Spoelstra est toujours un régal à suivre, avec beaucoup de solidarité. De quoi revenir parmi les outsiders de la conférence.

Les bonnes surprises : Indiana, New Orleans, Utah, LA Clippers…
Les déceptions : Detroit, Charlotte, Orlando, Memphis, Dallas…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *