Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

OG Anunoby et Pascal Siakam, comme on se retrouve…

NBA – Cette série entre Pacers et Knicks va mettre en opposition les deux anciens joueurs des Raptors, transférés en cours de saison.

OG Anunoby« Ouais, ça va être bizarre », ne cache pas OG Anunoby. Demain, les Knicks et lui vont accueillir les Pacers en ouverture de leur demi-finale de conférence. Avec dans les rangs de ces derniers un certain Pascal Siakam, qu’OG Anunoby connaît très bien.

Les deux joueurs étaient les derniers principaux cadres des Raptors encore présents à Toronto à l’entame de cette saison, après des années de collaboration commune. Drafté en 2016 (27e choix) par les Canadiens, l’actuel joueur des Pacers avait été rejoint l’année suivante par son homologue aujourd’hui aux Knicks (23e choix en 2017).

Les deux hommes, titrés en 2019, ont en commun d’avoir dû patienter quelques saisons avant d’exploser sur le plan statistique. Avec Fred VanVleet, ils ont incarné cette jeunesse canadienne qui a pris le pouvoir dans les années qui ont suivi le titre, après les départs successifs des anciens patrons (Kawhi Leonard, Marc Gasol, Kyle Lowry…).

Sans parvenir, toutefois, à maintenir Toronto au sommet. Si bien que les dirigeants locaux ont préféré les transférer en cours d’exercice, l’hiver dernier. Aujourd’hui, leurs routes se croisent avec un sentiment jamais connu. « Je n’ai jamais joué contre lui. Il a toujours été mon coéquipier, donc ça va être bizarre, mais ça va être cool, j’en suis sûr. Il a hâte d’y être, lui aussi », rapporte le natif de Londres.

Dans la même équipe, y compris à l’entraînement

Très proche du Camerounais, il rappelle que même durant les matchs d’entraînement, ils défendaient rarement l’un sur l’autre, et étaient le plus souvent dans la même équipe.

« C’est un super joueur, je pense que tout le monde le sait. Il a un gros impact (sur les Pacers). Il joue des deux côtés du terrain. Il peut marquer, prendre des rebonds, passer. Il peut tout faire », énumère le New-Yorkais dont l’impression est confirmée par la production de Pascal Siakam au premier tour.

Après avoir démarré très fort sa série face aux Bucks, le Camerounais a ralenti la cadence mais a tout de même terminé avec près de 22 points, 9 rebonds et 4 passes, une production très légèrement supérieure à celle en saison régulière. Absent lors des trois dernières confrontations de son équipe face aux Pacers en saison, OG Anunoby n’a pas chômé non plus face aux Sixers, en tournant à 15 points et 7 rebonds.

« Sa présence va clairement faire la différence. Je suis heureux qu’il soit en bonne santé, qu’il soit de retour avec nous. Contre les 76ers, il est passé de Tyrese Maxey en périphérie à Joel Embiid dans la peinture », note Jalen Brunson en référence à la polyvalence défensive de son partenaire.

Face aux Pacers, il pourrait aussi bien s’occuper du cas Tyrese Haliburton que… de son ancien compagnon aux Raptors. « Il peut faire des choses sur le terrain qui sont difficiles à enseigner. Ses qualités athlétiques et sa longueur lui permettent clairement de couvrir le terrain comme il le fait, ce qui est remarquable. Je pense qu’il a aussi confiance en lui parce qu’il l’a fait tant de fois », termine Jalen Brunson.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités