Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Heat pourra-t-il conserver Haywood Highsmith et Caleb Martin ?

NBA – Les deux joueurs voudraient rester à Miami mais les finances de la franchise sont dans le rouge. Les garder pourrait donc coûter cher, très cher. Trop peut-être.

Haywood Highsmith et Caleb Martin HeatParmi les dossiers à gérer pour le Heat cet été, il y a le futur de Haywood Highsmith et Caleb Martin. Pour commencer, la volonté des joueurs est très claire : rester à Miami.

« Tout le monde sait que je veux être ici. Je l’ai fait savoir. Mon objectif est d’être ici, et le plus longtemps possible. C’est ma priorité », assure le second. « Je veux clairement rester à Miami. J’adore être ici. Ma famille, ma fille vivent ici, donc c’est une grosse priorité pour moi, d’être près de ma fille », annonce le premier, libre de tout contrat cet été.

Une énorme masse salariale

Reste à trouver un terrain d’entente et c’est là que les choses se compliquent. Pourquoi ? Parce que les finances du Heat sont déjà dans le rouge. Rien qu’avec les joueurs sous contrat en 2024/25, soit Jimmy Butler, Bam Adebayo, Tyler Herro, Terry Rozier, Duncan Robinson, Jaime Jaquez Jr. et Nikola Jovic, il y a déjà 163 millions de dollars dans la balance. Pour rappel, le salary cap autorisé est bloqué à 141 millions et la luxury tax à 172 millions.

Plusieurs joueurs, dont Caleb Martin, possèdent une option pour la saison prochaine : Kevin Love, Josh Richardson et Thomas Bryant. Même avec des années de contrat modestes, si les trois rempilent, on ajoute 10 millions, donc on monte à 173 millions…

Caleb Martin a une saison à 7.1 millions en option mais comme il sort de sa meilleure campagne en carrière, avec 10 points par match en sortie de banc, il pourrait tester le marché pour aller chercher un salaire à plus de 10 millions. Haywood Highsmith, lui, voudra toucher bien plus que le 1.9 million de sa saison 2023/24. Garder les deux pourrait donc demander plus de 15 ou 20 millions de dollars par saison et c’est là que ça bloque.

Le même scénario qu’avec Max Strus et Gabe Vincent ?

Car le fameux « second apron », qui sanctionne durement les équipes qui dépensent trop, est fixé à 190 millions de dollars. Comme il ne faut pas non plus oublier les bonus de certains joueurs, les salaires garantis et le futur premier tour de Draft, alors Bobby Marks, le journaliste d’ESPN spécialisé dans ces questions de masse salariale, précise que le Heat dépassera les 190 millions de dollars, s’il conserve Haywood Highsmith et Caleb Martin.

Le risque avec le « second apron », c’est de perdre le droit à des exceptions pour signer des joueurs, et donc ne pouvoir offrir à des joueurs libres que des contrats minimum. Ce qui limite les possibilités de recruter.

Caleb Martin est-il conscient que la franchise de Miami pourrait ne pas proposer le chèque qu’il attend, pour éviter de se retrouver pieds et poings liés financièrement ? « Je n’ai pas trop pensé à ça. De toute évidence, c’est le moment de réfléchir à certaines de ces questions et d’avoir des discussions dessus. Mais, oui, j’y penserai », prévient le joueur qui peut toujours rester en activant sa dernière année en option.

Une situation qui rappelle celle de l’intersaison 2023. Max Strus et Gabe Vincent voulaient eux aussi continuer l’aventure avec le Heat mais les finances étaient déjà dans le rouge et les dirigeants ont par conséquent laissé filer les deux shooteurs, respectivement aux Cavaliers et aux Lakers.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités