Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIA1:00
IND
DET1:00
ORL
POR1:00
PHI
OKC1:00
WAS
LAC1:00
BOS
UTH1:30
TOR
BRO1:30
MEM
ATL2:00
MIL
CHI2:00
DEN
NOR3:00
HOU
SAS3:30
Coaching News

[Coaching] Le rôle de Carmelo Anthony et Paul George dans l’attaque d’OKC

Avec trois succès consécutifs, le Thunder se rapproche de l’équilibre (11 victoires – 12 défaites) mais l’attaque est toujours en chantier du côté d’Oklahoma City. Car si le Thunder est la deuxième défense de NBA (100.1 points encaissés sur 100 possessions), l’équipe n’est que la 21e attaque de la ligue (102.5 points marqués sur 100 possessions).

Bien sûr, le fait d’intégrer deux All-Stars comme Carmelo Anthony et Paul George n’est pas simple et prend du temps. Mais depuis le début de la saison, on a ainsi souvent eu l’impression que les trois hommes jouaient davantage les uns à côté des autres, plutôt qu’ensemble. C’est d’ailleurs assez marquant si on représente le pourcentage d’isolations jouées par une équipe (axe vertical) par rapport au nombre total de passes par match (axe horizontal).

Oklahoma City est ainsi l’équipe qui joue le plus d’isolations… et qui se fait le moins de passes en moyenne.

Les deux données sont d’ailleurs liées. On voit pourtant que les Rockets jouent également beaucoup d’isolations et qu’ils se font assez peu de passes, mais ils sont les plus efficaces dans le domaine (à égalité avec Cleveland), grâce à James Harden.

Beaucoup d’isolations mais pas assez d’espaces

Le barbu de Houston tourne ainsi à 1.263 point de moyenne par isolation (179 possessions). À Oklahoma City, l’efficacité du « Big Three » est beaucoup plus faible avec 1.018 point par possession d’isolation pour Russell Westbrook (110 possessions), 0.851 pour Carmelo Anthony (101 possessions) et enfin 0.797 pour Paul George (69 possessions).


Comme l’expliquait Zach Lowe dans cette vidéo pour ESPN, il y a déjà deux semaines, les trois stars du Thunder « coexistent » actuellement sur le plan offensif sans se rendre mutuellement meilleurs. Le problème, c’est qu’il leur manque un « 3&D » pour que leur attaque prenne sa pleine mesure. Avec Andre Roberson et Steven Adams, leur défense est excellente, l’arrière étant précieux dans ce domaine. Mais son manque d’adresse en attaque pose des problèmes au niveau du spacing.

Cette séquence à Orlando, où Russell Westbrook attaque une raquette complètement bouchée, en est une bonne illustration.

Des faux écrans pour impliquer tout le monde

Ces problèmes posés, comment Oklahoma City peut réussir à mieux utiliser des joueurs qu’il est difficile de tous impliquer dans l’action en même temps ? Billy Donovan a commencé à montrer quelques solutions, notamment avec l’utilisation très fréquent du « Hawk Play » lors des fins de rencontre. Comme le montre Cleaning The Class, OKC a ainsi utilisé ce système, lors de son succès face aux Wolves, lors de 9 de ses 10 dernières attaques placées !

Le principe est assez simple puisqu’il s’agit d’une coupe de Paul George, autour de Carmelo Anthony, avant que l’ancien Knick ne vienne jouer le pick-and-pop avec Russell Westbrook dans la foulée. Néanmoins, ce système a le mérite d’impliquer les trois stars du Thunder et de posséder suffisamment de variations pour être très compliqué à défendre.

Ce qui est marquant sur cette action, c’est d’ailleurs que Carmelo Anthony ne pose finalement aucun écran. L’ailier n’aime pas vraiment ça et lorsqu’il vient jouer le pick-and-pop avec Russell Westbrook, il « slip » l’écran 65% du temps.

En clair, Melo fait globalement semblant de venir poser un écran pour son meneur mais il s’écarte généralement avant de le faire. C’est la même chose pour Paul George, qui « slip » d’ailleurs encore plus l’écran, dans 85% des cas. Et ça se révèle extrêmement efficace puisque les deux hommes sont dans le Top 6 des joueurs les plus efficaces dans ces situations.

On l’a vu avec les Rockets, feinter la pose d’écran peut être très efficace car cela chamboule les habitudes défensives des adversaires, habitués à contenir le pick-and-roll d’une certaine façon, surtout lorsque c’est Russell Westbrook et sa capacité de percussion qui arrive en face. Les défenses sont donc généralement sur la défensive pour bloquer la peinture et les faux écrans de Paul George et Carmelo Anthony ont tendance à créer des brèches intéressantes pour le Thunder.

Toutefois, il faudra que Carmelo Anthony et Paul George se fassent violence et continuent de placer de véritables écrans pour le meneur de temps à autre, histoire de ne pas devenir prévisibles. Et donc moins efficaces sur ces situations.

LEXIQUE

L’isolation consiste pour un joueur à attaquer en un-contre-un.

Le « 3&D » est un joueur capable à la fois de défendre sur les postes extérieurs, tout en inscrivant des tirs à 3-points.

Le pick-and-pop est une séquence de jeu durant laquelle un joueur vient poser un écran pour le porteur du ballon, puis s’écarte du cercle dans la foulée pour pouvoir être servi afin de shooter de loin ou à mi-distance.

Le slip d’un écran consiste à venir faire semblant de poser un écran mais en s’écartant avant.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *