Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
WAS1:00
ATL
NOR1:30
BRO
SAS1:30
TOR
DET1:30
CHI
GSW2:00
MEM
NYK2:00
MIL
MIA2:00
OKC
LAL2:00
SAC
UTH4:00
LAC
DEN4:30
Magazine NCAA News

Draft 2018 : qui a brillé au PK80 Invitational ?

Avec 24 matchs au total dans les deux salles mitoyennes du Rose Quarter à Portland, et six prolongations en deux jours, le tournoi PK80 Invitational a été un franc succès… sur le plan sportif tout du moins ! Car au niveau du public, le Moda Center sonnait plutôt le creux, et ça nous a permis de quitter la salle de presse pour être au plus près du terrain.

Les matchs de Duke ont en tout cas fait le plein et le spectacle a globalement été au rendez-vous avec des grosses performances individuelles, comme celles de Trae Young, Marvin Bagley III et Jalen Hudson notamment. La saison NCAA est encore jeune mais les futurs hauts choix de draft commencent à sortir peu à peu du rang. Bilan de notre plongée au PK80… en espérant un PK81 alors ?

KEZAKO PK80 ?

PK comme Phil Knight, le patron de Nike. 80 parce qu’il fêtera ses 80 ans février prochain. Voilà pour le nom du tournoi. Sur le parquet, uniquement des universités sous contrat avec Nike évidemment, et les 16 participants de cette édition cumulaient 23 titres NCAA et 89 participations au Final Four. En clair, il y avait la crème de la crème de Duke à Michigan State, en passant par Florida, Ohio State, Butler et Oregon ou encore North Carolina.

LES JEUNES STARS À SUIVRE

Marvin Bagley III (Duke)

Avec 82 points et 45 rebonds en trois matchs (trois victoires), la victoire finale, et le trophée de MVP en chemin, Marvin Bagley a écrasé la concurrence. L’intérieur freshman de Duke est impressionnant de facilité. Il a enchaîné 34 points et 15 rebonds face à Texas et 30 points et 15 rebonds face à Florida en finale. Capable de s’imposer près du cercle, avec une verticalité monstrueuse, Bagley a également démontré qu’il pouvait s’écarter. Entre Tim Duncan pour sa placidité et Chris Bosh pour la papatte gauche, Bagley a tout d’un futur grand ! Et dire qu’il a un an d’avance…

Kenny Wooten (Oregon)

On attendait plutôt Troy Brown (qui n’a pas été mauvais d’ailleirs : 10 points, 8 rebonds) chez les Ducks mais c’est l’autre freshman, Kenny Wooten qui s’est illustré. L’intérieur explosif d’Oregon a placé plusieurs contres très haut face à Texas et il a attrapé le petit Young d’Oklahoma ! Un prospect à suivre.

Dylan Osetkowski (Texas)

C’est un peu la surprise du chef ! Dylan Osetkowski ne paye pas forcément de mine a priori mais il arrive chez les Longhorns (depuis la fac de Tulane, où il était depuis 2 saisons) avec la mission de sublimer le collectif texan depuis son poste de « point forward ». Face à Duke, à 19 points, 7 rebonds et 5 passes, il a déployé la panoplie complète. A ce détail près qu’il n’est pas encore réglé derrière l’arc (0/9 sur le tournoi). Comme Ben Simmons en gros.

Jalen Hudson (Florida)

Contrairement aux autres nommés, Jalen Hudson est un vétéran du circuit NCAA. Ancien de Virginia Tech où il a plafonné à 8 points de moyenne en deux saisons, Hudson a décidé de rejoindre Florida pour sa saison junior. Et il a cartonné à Rip City ! Face à Gonzaga, il a été énormissime avec 35 points et un excellent 8/12 à trois points. Comme son coéquipier Chris Chiozza (17 points, 9 passes, 6 rebonds) qui termine meilleur passeur du tournoi et mérite aussi sa mention, Hudson est un sacré scoreur pour les Gators !

Mohamed Bamba (Texas)

Attendu très haut à la prochaine draft, Mo Bamba a encore du pain sur la planche. L’intérieur freshman de Texas est encore brut de décoffrage, avec seulement 8 points et 11 rebonds sur le tournoi. Il a évidemment un potentiel défensif immense, avec des bras à rallonge et un bon timing au contre, mais Bamba doit encore développer un jeu offensif. Un chantier qui sera intéressant à suivre cette saison.

Trae Young (Oklahoma)

Auteur d’un tournoi à 35 points et 7 passes de moyenne, dont une sortie volcanique à 43 points face à Oregon, Trae Young a époustouflé le public de son talent offensif. L’arrière freshman des Sooners a surtout prouvé qu’il pouvait aller chercher ses points aux lancers, à la dure, comme sur son 17/18 face aux Ducks. Très bon manieur de ballon, Young doit désormais tenir le rythme sur la saison. Et il sera au premier tour à la prochaine draft.

Killian Tillie (Gonzaga)

Auteur d’un tournoi solide à 12 points et 6 rebonds, Killian Tillie a surtout continué à faire monter sa cote auprès des scouts. Dans les mots d’ESPN, « il émerge comme un légitime prospect pour la prochaine draft » cette saison. Le petit frère de Kim dispose d’un rôle de titulaire pour sa deuxième saison à Gonzaga. Il a des ballons en attaque, il a des responsabilités en défense, c’est une année charnière pour l’azuréen de naissance.

Victory Bracket

  1. Michigan State
  2. North Carolina
  3. Arkansas
  4. UConn
  5. Oklahoma
  6. Oregon
  7. DePaul
  8. Portland

MVP : Cassius Winston

Motion Bracket

  1. Duke
  2. Florida
  3. Gonzaga
  4. Texas
  5. Butler
  6. Ohio State
  7. Portland State
  8. Stanford

MVP : Marvin Bagley III

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *