Les articles sur "Julius Randle"

Les Pelicans prêts à s’essayer au « tall ball »

Alors que le « small ball » prend de plus en place de NBA, mettant pas mal d’intérieurs sur la touche, les Pelicans sont prêts à expérimenter un nouveau système avec leurs trois meilleurs « big men » – Anthony Davis, Julius Randle et Nikola Mirotic – sur le parquet. « C’est une hypothèse », confie ainsi Darren Erman à The Advocate. La NBA veut aujourd’hui des joueurs capables de défendre sur plusieurs postes ? New Orleans est prêt à proposer du « tall ball ». Lire la suite »

Anthony Davis s’est investi dans le recrutement de Julius Randle

En signant un contrat de 18 millions de dollars pour deux ans avec les Pelicans, tout en gardant la possibilité de tester le marché à nouveau l’été prochain, Julius Randle a doublé son salaire et rejoint une équipe compétitive.

Un choix de carrière compréhensible mais l’intérieur a refusé de bien meilleures offres, nous apprend The Athletic. Pourquoi ? Car il désire clairement s’inscrire dans la durée à New Orleans.
Lire la suite »

New Orleans : le sens du collectif au coeur de l’arrivée d’Elfrid Payton et Julius Randle

Malgré les départs de DeMarcus Cousins et de Rajon Rondo, l’enthousiasme n’a pas quitté les Pelicans, auteurs la saison passée de leur première campagne positive depuis 2015. Lire la suite »

Julius Randle vers les Pelicans, Rajon Rondo chez les Lakers

Chassé-croisé entre Los Angeles et La Nouvelle-Orléans puisque Julius Randle a rejoint les Pelicans pour 18 millions de dollars sur deux ans, peu de temps après que les Lakers aient retiré leur « qualifying offer » pour le protéger. Lire la suite »

Dallas s’intéresserait à Julius Randle, DeMarcus Cousins et DeAndre Jordan

Après une nouvelle saison pour du beurre, les Mavericks ont bon espoir de repartir de l’avant, entre les promesses de Dennis Smith Jr., le retour de Wes Matthews, un cinquième choix de draft et quelques dollars. Reste à savoir sur quel prospect et sur quels free agents la franchise va miser. The Ringer pense avoir quelques pistes pour ce qui est de la deuxième catégorie. Lire la suite »

Les Lakers veulent éviter un bras de fer avec Julius Randle

Rob Pelinka l’a très bien résumé lors de son passage au Draft Combine. Les Lakers sont sur de bons rails et la prochaine direction sera, dans tous les cas, prometteuse : soit des grands noms débarquent à Los Angeles, soit c’est le noyau de jeunes talents qui va continuer de grandir.

Seulement, c’est une vision de dirigeant. Pour les joueurs, ce n’est pas la même perspective et la situation contractuelle de Julius Randle l’illustre parfaitement. Le GM des Lakers a récemment expliqué que la franchise discutait avec les représentants du joueur pour trouver un accord, mais visiblement, ce n’est pas si certain. Lire la suite »

Julius Randle, le futur casse-tête de l’été des Lakers

Dans la dernière année de son contrat de rookie avec les Lakers, Julius Randle ne plaisante plus. L’ailier-fort de Los Angeles est en effet concentré à 100% sur sa mission.

Du coup, ce n’est pas surprenant de constater qu’il tourne actuellement à des records en carrière aux points, au pourcentage de réussite aux tirs et aux contres avec un temps de jeu en légère baisse. À 16 points, 8 rebonds et plus de 2 passes de moyenne, il a renversé la tendance du début de saison… quand il était placardé derrière Kyle Kuzma et Larry Nance Jr.  Lire la suite »

Les Lakers frustrés par leur fin de match

Difficile d’analyser la fin de rencontre des Lakers. D’un côté, ils ne méritaient pas de l’emporter puisqu’ils ont connu une panne offensive de près de cinq minutes et montré des faiblesses dans le money time. De l’autre, le coup de chaud de Kyle Kuzma et le dernier shoot d’Isaiah Thomas auraient pu permettre à Los Angeles de repartir avec la mise.

Mais ce n’est qu’une partie de la frustration de Luke Walton. Lire la suite »

Julius Randle et Isaiah Thomas minimisent leur embrouille en plein match

Les Lakers espéraient sans doute faire un coup cette nuit à Oakland face à l’équipe B des Warriors, mais ce sont bien les champions en titre qui ont dominé les débats pour s’imposer 117-106. De quoi frustrer Julius Randle et Isaiah Thomas, qui se sont livrés à une bonne joute verbale sur leur banc en plein milieu du quatrième quart-temps. Que s’est-il réellement passé ? « Rien » assurait le meneur après la rencontre au milieu d’une vague d’ondes positives bien orchestrée. Lire la suite »

Le MVP de la nuit : le menu « best-of » de Julius Randle

Julius Randle, la beauté de la bête. Contre des Cavaliers exsangues à l’intérieur, l’intérieur des Lakers s’est promené, s’offrant au passage un record en carrière avec 36 points. Irrégulier par le passé, le numéro 30 s’est montré présent du début de match à sa conclusion, offrant un véritable récital de son talent. Puissant près du cercle, costaud au rebond et altruiste, l’ex-Wildcat de Kentucky a tout simplement livré un match quasi parfait. De quoi mériter une première victoire dans sa carrière contre LeBron James et les louanges de tous ceux présents au Staples Center dimanche soir. Lire la suite »