Les articles sur "indiana pacers"

Nate McMillan ne veut pas s’emballer

Victor Oladipo s’est imposé un programme estival intensif pour continuer sa progression après sa superbe première campagne à Indiana. Souhaitant s’affirmer comme un vrai leader, l’arrière a même réuni ses coéquipiers pour un mini stage. Lire la suite »

À Indiana, on ne fait pas de fixette sur la barre des 50 victoires

En ajoutant Tyreke Evans, Doug McDermott ou encore Kyle O’Quinn à son effectif, Indiana s’est bien renforcé cet été. De quoi viser les 50 victoires après les 48 de l’an passé ? L’équipe en a les capacités mais son boss Kevin Pritchard ne pense pas en nombre de victoires : pour faire mieux que l’an passé, il faut simplement passer le premier tour des playoffs. Lire la suite »

Les Pacers comptent beaucoup sur Doug McDermott pour occuper les défenses

En signant Doug McDermott, les Pacers ont récupéré un shooteur extérieur de qualité. Selon Kevin Pritchard, le président de la franchise, c’est exactement ce qui faisait défaut la saison passée. Lire la suite »

L’obsession des Pacers ? Conserver la bonne ambiance dans le vestiaire

Equipe surprise de la dernière saison, les Pacers se sont renforcés avec les arrivées d’Aaron Holiday, Tyreke Evans, Doug McDermott et Kyle O’Quinn. Avec un objectif principal en tête pour le GM, Kevin Pritchard : conserver le même état d’esprit. Lire la suite »

Nate McMillan, la force tranquille

Aussi étrange que cela puisse paraître, en prolongeant officiellement de deux saisons, Nate McMillan entre dans l’histoire des Pacers.

Comment ?Il obtient tout simplement une prolongation de contrat, rare chez les coachs, et devrait donc rester jusqu’en 2021, le plaçant juste derrière Frank Vogel et ses cinq saisons et demie dans la hiérarchie des coaches ayant le plus de longévité dans la franchise. Aucun autre coach d’Indiana n’est resté plus de quatre saisons…
Lire la suite »

[Happy Birthday] Reggie Miller, le shoot contre-la-montre

C’est l’un des plus grands shooteurs que le basket américain ait enfantés.

Reggie « Killer » Miller (53 ans ce 24 août 2018) a empoisonné la vie de Michael Jordan et pourri l’atmosphère du Madison Square Garden avec des shoots assassins au timing diabolique.

Plus clutch, tu meurs ! Lire la suite »

Plus d’effet de surprise pour les Pacers

Surprenants cinquièmes de la conférence Est cette saison, les Pacers entendent bien continuer sur cette dynamique. Pour cela, ils ont conservé le même noyau, tout en recrutant Tyreke Evans, Doug McDermott et Kyle O’Quinn lors de la free agency, après avoir récupéré Aaron Holiday lors de la Draft. Lire la suite »

Un programme estival très intensif pour un Victor Oladipo affamé

Après avoir stagné pendant ses quatre premières saisons, Victor Oladipo a saisi la balle au bond à Indiana, démontrant à tous les sceptiques qu’il avait bel et bien l’étoffe d’un « franchise player ». Avec les Pacers, l’arrière a poussé les Cavs de LeBron James à un Game 7 au premier tour des playoffs et s’est adjugé sans contestation possible le titre de Most Improved Player en culminant à 23.1 points, 5.2 rebonds et 4.3 passes décisives de moyenne sur la saison.

Mais c’est mal connaître de Victor Oladipo que de croire qu’il pourrait se contenter de ce statut de star émergente. Depuis l’été dernier, le n°4 d’Indiana s’est constitué une équipe de choc. Son manager depuis 2014, Jay Henderson, l’a équipé de trois coachs particuliers, Al Watson, Bryce Stanhope et Micah Lancaster, qui ont réussi à faire de lui un All-Star .

À peine encaissée la frustration d’avoir cédé sur un match décisif, le joueur et sa team ont rapidement retrouvé les chemins de la salle, son objectif étant « de franchir une nouvelle étape et d’être le meilleur joueur NBA » prévient Jay Henderson. Lire la suite »

Rétro de la saison : le meilleur des Pacers

Indiana fut l’une des belles surprises de la saison, avec un Victor Oladipo brillant, décrochant une place au All-Star Game, le titre de Most Improved Player mais aussi une place dans la All-NBA Third Team et dans la meilleure équipe défensive… Lire la suite »

Myles Turner compte sur le yoga pour continuer de progresser

Les joueurs NBA ont l’habitude de faire des exercices plus ou moins originaux pour couper la routine de la saison régulière tout en continuant à s’entretenir durant l’été.

La palme cet été pourrait revenir à Myles Turner, qui associe ses séances de travail à la pratique intensive du yoga. Et pourtant, en plus d’ouvrir ses « chakras », le pivot pourrait encore se donner les moyens de progresser après un année un peu moins productive que les deux précédentes (12.7 points, 6.4 rebonds, 1.3 passe et 1.8 contres par match). Lire la suite »