Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL2:30

Les articles sur "chicago"

Il y a quatre ans, Derrick Rose terrassait les Cavs au buzzer

Un 3-points à la sirène en tête de raquette, avec la planche. Une action de classe et une célébration devenue mythique.

8 mai 2015. United Center, Chicago.Les Bulls accueillent les Cavaliers pour la troisième manche de la demi-finale de conférence qui les oppose, avec une égalité 1-1 après deux matchs. Bien décidée à reprendre l’avantage du terrain malgré l’absence de Kevin Love, blessé par Kelly Olynyk au premier tour, et un Kyrie Irving touché au pied, la bande de LeBron James pousse ses adversaires dans leurs derniers retranchements. Et à trois secondes du buzzer, J.R. Smith remet les compteurs à zéro d’un tir à 3-points en tête de raquette. Lire la suite »

Il y a 10 ans, Derrick Rose donnait le ton d’une incroyable série entre les Celtics et les Bulls

Le 18 avril 2009, Derrick Rose disputait son premier match de playoffs et entrait directement dans l’histoire en plantant 36 points. Le premier coup d’éclat d’une série d’exception entre les Celtics et les Bulls.

Déjà à l’époque, la question était posée : le premier tour entre Boston et Chicago de 2009 est-il le plus beau de l’histoire des playoffs ?

Dix ans plus tard, la réponse n’est toujours pas tranchée tant on a vécu d’autres séries épiques, mais une certitude demeure : cette série était inoubliable. Lire la suite »

Document : les larmes de Derrick Rose quand il apprend son transfert aux Knicks

Il y a trois ans, le MVP 2011 était transféré aux Knicks à la surprise générale. Des caméras étaient présentes ce jour-là…

22 juin 2016. Tout le monde se prépare pour la Draft. Une équipe de télévision suit Derrick Rose depuis plusieurs semaines pour un documentaire qui deviendra « Pooh : A Derrick Rose Story », finalement dévoilé ce jeudi soir.

A Los Angeles pour s’entraîner, le meneur des Bulls évoque sa saison et les rumeurs qui l’envoient à New York. Lire la suite »

Avant Anthony Davis, les Lakers visaient Jabari Parker

En janvier, les Bulls avaient accepté d’envoyer Jabari Parker aux Lakers. Mais l’affaire ne s’est pas faite pour deux raisons…

Maintenant que la saison des Lakers touche à sa fin, les langues se délient, et selon The Athletic, les Lakers avaient tenté de faire venir Jabari Parker en janvier dernier. LeBron James est à l’infirmerie depuis un mois, et les Lakers cherchent du renfort avant la trade deadline. Selon nos confrères, ils contactent les Bulls, et les deux parties se seraient entendues sur un échange entre Jabari Parker d’un côté, et Kentavious Caldwell-Pope plus Michael Beasley de l’autre. Lire la suite »

Derrick Rose ne ferme pas la porte à un retour aux Bulls

Free agent, le MVP 2011 a une priorité pour cet été : jouer dans un groupe où il se sent bien. À Minnesota ou ailleurs, et pourquoi pas à Chicago…

Longtemps candidat au trophée de meilleur remplaçant, Derrick Rose a fini la saison à l’hôpital pour se faire opérer d’un coude qui l’a tiraillé une bonne partie de l’année. « Rien de sérieux » a-t-il expliqué lundi lors d’un petit point presse. Lire la suite »

Robin Lopez veut rester avec les jeunes Bulls

Auteur d’une remarquable fin de saison, le frère de Brook sera free agent cet été.

Après son frère en 2018, c’est au tour de Robin Lopez de tester le marché cet été, et contrairement à Brook, le pivot des Bulls n’a pas la bougeotte et il aimerait prolonger l’aventure à Chicago. Lire la suite »

Les Sixers ne tremblent pas à Chicago

Faciles vainqueurs de l’équipe C des Bulls (116-96), les coéquipiers de Ben Simmons décrochent leur 50e victoire de la saison. Encore une, et ils seront assurés de finir 3e de la conférence Est.

Après une belle entame signée Rawle Alkins et Walter Lemon Jr, les Bulls subissent la loi de Ben Simmons.

L’Australien prend la ligne de fond pour écraser un dunk à deux mains, et Philly entre dans son match (8-4). Joel Embiid, bien présent, y va de son alley-oop sur un caviar de Simmons, puis c’est Boban Marjanovic qui met dedans pour égaliser (12-12). Les Bulls souffrent sous les panneaux, et Robin Lopez fait ce qu’il peut pour résister désormais à Jonah Bolden. Son petit move digne d’Hakeem Olajuwon fait lever le banc des Bulls, mais J.J. Redick a le dernier mot dans ce premier quart-temps (24-20).

JaKarr Sampson fait le match de sa vie

Côté Chicago, les Sampson (JaKarr et Brandon) se déchaînent, et Chicago reste au contact (33-30). JaKarr Sampson prend carrément le match à son compte, et il inscrit 12 points d’affilée ! Timothé Luwawu-Cabarrot, très entreprenant, prend le relais, et Chicago repasse devant (39-38). Philly en revient alors aux bases en servant Joel Embiid au poste bas.

Un petit hook shot, et les Sixers retrouvent quelques couleurs (49-44). Ben Simmons donne enfin un peu de rythme, et il envoie à nouveau Embiid au alley-oop. A la pause, les Sixers se sont détachés (57-49).

Au retour des vestiaires, c’est JJ Redick qui va faire la différence. Toujours en mouvement, le shooteur des Sixers se régale, et il donne onze points d’avance sur un 3-points difficile (64-53). Les Sixers ont haussé leur niveau de jeu, et Joel Embiid insiste pour porter l’écart à +15 (70-55). Derrière, Boban Marjanovic s’amuse avec le ballon et balance un tir à une main à 45°. Ça fait mouche, et les Sixers ont désormais 18 points d’avance (78-60).

Au début du 4e quart-temps, Ben Simmons part en coast-to-coast pour écraser un gros dunk à deux mains. On est +20 (91-71), et ce sera l’écart final (116-96). Les Sixers ont simplement eu besoin de donner un petit coup d’accélérateur pour passer une soirée tranquille. Pour la deuxième saison d’affilée, ils atteignent le cap des 50 victoires.

Bulls / 96 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
R. Lopez 25 4/6 0/1 0/0 1 2 3 2 0 0 0 0 8 11
W. Lemon Jr. 30 4/16 0/2 0/0 0 8 8 5 2 2 2 0 8 9
S. Harrison 23 3/6 2/2 0/0 0 0 0 2 2 1 2 0 8 6
W. Selden 13 2/7 0/2 0/0 0 2 2 3 3 0 1 0 4 3
R. Alkins 20 2/7 1/2 2/2 1 3 4 2 2 0 2 0 7 6
C. Felicio 23 2/5 0/0 1/2 2 0 2 3 5 0 1 0 5 5
J. Sampson 35 11/17 1/5 6/7 1 7 8 1 1 0 0 2 29 33
R. Arcidiacono 18 3/8 1/3 0/0 0 2 2 2 2 0 0 0 7 6
T. Luwawu-Cabarrot 27 5/12 1/6 3/4 0 6 6 0 2 1 0 1 14 14
B. Sampson 25 2/5 2/2 0/0 2 1 3 2 3 0 0 0 6 8
Total 38/89 8/25 12/15 7 31 38 22 22 4 8 3 96
76ers / 116 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Scott 23 1/3 1/3 0/0 1 6 7 1 1 0 0 0 3 9
T. Harris 32 6/14 0/2 4/6 1 5 6 5 0 0 3 0 16 14
J. Embiid 28 9/16 0/3 2/6 1 9 10 5 2 0 2 3 20 25
B. Simmons 26 6/10 0/0 2/5 3 1 4 4 0 2 1 1 14 17
J. Redick 24 8/12 4/7 3/3 0 5 5 1 1 1 1 0 23 25
J. Bolden 25 4/7 3/4 0/0 0 3 3 2 5 0 0 1 11 14
G. Monroe 10 4/5 0/0 1/1 1 1 2 2 1 1 0 0 9 13
B. Marjanovic 10 4/5 0/1 2/3 1 6 7 1 1 0 0 0 10 16
T.J. McConnell 22 3/6 0/0 1/2 1 3 4 1 1 1 1 0 7 8
S. Milton 24 0/4 0/2 0/0 0 3 3 2 2 0 1 0 0 0
Z. Smith 16 1/6 1/5 0/0 1 2 3 1 0 0 1 0 3 1
Total 46/88 9/27 15/26 10 44 54 25 14 5 10 5 116

À Chicago, le coach pense déjà au prochain training camp

Même s’il ne sait pas quels joueurs feront partie de son effectif l’an prochain, ni même s’il sera encore en poste, Jim Boylen est déjà tourné vers la saison prochaine.

Comme prévu, Jim Boylen n’a pas fait de miracle à Chicago : s’il a fait un peu mieux que son prédécesseur – 5 victoire et 19 défaites pour Fred Hoiberg, 16 et 39 pour lui – son effectif était trop léger pour viser autre chose que la Draft. Lire la suite »

Kornet met les Bulls au parfum

A la faveur d’un gros premier quart-temps, New York met fin à une série de six défaites d’affilée pour s’imposer 113-105 face aux Bulls. Luke Kornet en profite pour décrocher sa meilleure marque en carrière.

On n’est pas loin de la G-League en voyant les joueurs présents à l’entre-deux… et c’est Emmanuel Mudiay qui est le premier à se mettre en évidence. Les deux formations ont envie de jouer vite, et il y a forcément beaucoup de déchets. Sous les panneaux, Robin Lopez ramasse les miettes et remet dedans (8-7), puis il sert Timothé Luwawu-Cabarrot pour le 3-points égalisateur (15-15). Lire la suite »

Chicago : la belle histoire de Walt Lemon Jr

Arrivé cette semaine aux Bulls, ce meneur de 26 ans, originaire de Chicago, vit un rêve éveillé puisqu’il porte le maillot de son équipe fétiche.

Après Andre Ingram l’an passé aux Lakers, Walt Lemon Jr. pourrait être la très belle histoire de cette toute fin de saison. Passé par la Hongrie, l’Allemagne, mais aussi la Grèce et la Turquie, dans des clubs aussi improbables que les Crailsheim Merlins, l’Istanbulspor Beylikduzu et les Rethymno Cretan Kings, cet arrière originaire de Chicago vient d’inscrire 19 points face aux Raptors pour son premier match avec les Bulls ! Lire la suite »