Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chicago : la belle histoire de Walt Lemon Jr

Arrivé cette semaine aux Bulls, ce meneur de 26 ans, originaire de Chicago, vit un rêve éveillé puisqu’il porte le maillot de son équipe fétiche.

Après Andre Ingram l’an passé aux Lakers, Walt Lemon Jr. pourrait être la très belle histoire de cette toute fin de saison. Passé par la Hongrie, l’Allemagne, mais aussi la Grèce et la Turquie, dans des clubs aussi improbables que les Crailsheim Merlins, l’Istanbulspor Beylikduzu et les Rethymno Cretan Kings, cet arrière originaire de Chicago vient d’inscrire 19 points face aux Raptors pour son premier match avec les Bulls !

Il y a encore une semaine, il était en G-League pour disputer les playoffs avec les Windy City Bulls. Star de l’équipe, Walt Lemon Jr était aussi le deuxième meilleur passeur de la compétition.

Mais sa formation s’est fait éliminer par les Winchester Knicks, et il pensait que sa saison était terminée…

Il en a pleuré…

« Je ne savais pas quelle serait la suite » explique-t-il sur le site officiel des Bulls. « Franchement, dans ma tête, je me suis d’abord dit : « OK, je rentre à la maison. Je prends quelques jours de repos, et ensuite, retour au boulot pour essayer de recommencer la saison prochaine. »

Et puis, le téléphone sonne… « En fait, j’ai pleuré » avoue-t-il, alors qu’il avait disputé cinq matches avec les Pelicans l’an passé. « Mon agent m’a appelé pour me dire que les Bulls allaient me signer. C’était un rêve qui devenait réalité d’avoir cette nouvelle chance de jouer en NBA. Peu importe que ce soit pour deux ou cinq matchs. C’est dans ma ville, et c’est déjà spécial. »

Gamin, il allait voir jouer Derrick Rose au lycée

Originaire de la banlieue sud de Chicago, Walt Lemon Jr. va porter le maillot de son équipe préférée, et ça n’a pas de prix.

« C’est un rêve qui devient réalité ! J’ai grandi en regardant tout le temps des gars comme Jordan, Derrick Rose, D-Wade… Jouer devant ma famille et mes amis était un rêve. Je ne vais pas aller par quatre chemins : Derrick Rose est mon joueur préféré, et il l’est toujours. La première fois que je l’ai vu, il était en junior au lycée Simeon, et c’était au United Center. Après l’avoir vu dunker sur tout le monde, je me suis dit que je voulais être comme lui. Depuis, je continue de le suivre. J’ai eu la chance de le voir en vrai quelques fois. Je regardais sa manière de bouger, de se comporter, dans sa vie de tous les jours et sur le terrain. Il a gardé confiance en lui. »

La confiance, Walt Lemon Jr en a fait preuve cette nuit pour ses débuts avec Chicago avec un premier pas ultra rapide, mais aussi la volonté de faire jouer ses coéquipiers. Même s’il va moins haut que son idole, on a vu sur quelques appuis que ce gaucher avait dû passer du temps à bosser les moves de Derrick Rose.

« J’ai trouvé qu’il ressemblait à un joueur NBA » résume Jim Boylen après l’avoir vu compiler 19 pts, 6 pds et 4 ints. « Il n’avait pas peur, et j’ai beaucoup aimé son jeu et son esprit de compétition. »

Quant à l’intéressé, qui n’avait pas de casier dans le vestiaire, et a dû se contenter d’une chaise et d’un portant pour mettre ses affaires, il a vécu l’un des plus beaux jours de sa vie.

« Je ne peux même pas décrire ce que j’ai ressenti. D’abord, rien que le fait d’être dans cette salle, de jouer sur ce parquet, puis ensuite de faire un match correct pour mes débuts. Les mots manquent pour décrire tout ça. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés