News

Quin Snyder espère voir son assistant Igor Kokoskov voler de ses propres ailes

Après 16 années comme assistant dans la ligue, Igor Kokoskov semble prêt à prendre les rênes d’une équipe NBA et ça pourrait bien être du côté de Phoenix, avec qui il a rendez-vous pour discuter du poste vacant. Une franchise qu’il connait bien pour y avoir passé cinq ans, comme assistant d’Alevin Gentry, entre 2008 et 2013.

En plus, l’ancien entraîneur de la Slovénie pourrait y retrouver un certain Luka Doncic… On n’en est pas là mais en tout cas, cette nouvelle opportunité qui s’ouvre au technicien fait un heureux : son actuel patron, Quin Snyder.

« Je pense qu’Igor est capable de faire deux choses à la fois. C’est tout à son honneur. Je lui dis depuis de nombreuses années que je pense qu’il a tout pour être entraîneur principal » assure le coach du Jazz au Deseret News. « Ça lui a pris du temps de s’imaginer le faire parce qu’il est concentré sur son job. »

Il le sera encore quelques jours avec le Jazz mais il trouvera le temps de discuter avec les Suns pour voir s’il est vraiment prêt à faire le grand saut, et si Phoenix veut retenter sa chance avec un homme sans expérience de « head coach » pour relancer sa reconstruction. Quin Snyder espère que les réponses à ces deux interrogations seront oui.

« L’été dernier, il a eu une opportunité qui lui a donné de l’expérience et qui l’a aidé à grandir »

« Il a toujours su qu’il était talentueux mais il est très humble et je pense que l’été dernier, il a eu une opportunité qui lui a donné de l’expérience et qui l’a aidé à grandir encore plus » décrit Quin Snyder, en référence au titre de champion d’Europe glané avec la Slovénie. « C’est évidemment un gars sur qui on se repose tous ici. Il mérite vraiment sa chance, c’est quelque chose qui nous enchante, et que ça se fasse ou non, je pense que les gens se rendront compte qu’il faudra le prendre en considération pas seulement cette année, mais pour un paquet de temps. »

C’est aussi l’avis de Jared Dudley, qui a déjà croisé Igor Kokoskov à Phoenix et qui ne serait pas contre le retrouver aujourd’hui. À l’époque, l’assistant dessinait les systèmes à la place du « head coach » Lindsey Hunter, qui avait pris la suite d’Alvin Gentry en cours de saison, se souvient Jared Dudley pour l’Arizona Republic. L’ailier pense lui aussi que le technicien serbe est fin prêt pour être sur le devant de la scène après des années dans l’ombre : « Ce n’est pas comme si Igor était jeune. Il a beaucoup d’expérience. C’est comme Brett Brown à Philadelphie ou Mike Budenholzer à son arrivée à Atlanta » compare-t-il.

Et s’il fallait encore ajouter un avis favorable à son dossier, le témoignage de George Hill ferait l’affaire : le meneur de jeu garde un super souvenir de lui lors de son passage à Utah.

« C’est différent de bosser avec lui. Il m’a fait faire des choses phénoménales que je ne faisais pas avant et qui m’ont permis de devenir un meilleur shooteur et dribbleur. On veut toujours bosser avec des gens expérimentés et il a été très bon avec moi. »

La balle est dans le camp des Suns.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *