Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA108
PHI128
NOR75
POR55
SAS41
GSW45
News

Tyronn Lue laisse entendre que certains Cavaliers ont déjà la tête ailleurs

« Agendas ». C’est le terme employé par Tyronn Lue pour expliquer, en partie, les problèmes récurrents des Cavaliers, humiliés cette nuit à Toronto avec une défaite de 34 points. Jamais en 15 ans, une équipe avec LeBron James n’avait encaissé 133 points, et jamais LeBron n’avait perdu deux matches de suite de 25 points et plus ! Le problème aussi, c’est que Cleveland avait déjà encaissé 127 points face aux Wolves et au Magic, et l’heure est donc plus que grave.

Pour le coach des Cavaliers, ses joueurs « doivent se débarrasser de leurs agendas et jouer comme il faut ». Par « agendas », Tyronn Lue entend des projets pour la saison prochaine, peut-être des envies de départ, un plan de carrière. Invité à aller plus loin sur ce terme, le coach n’a pas voulu s’expliquer, estimant que c’était assez explicite.

Forcément, dans le vestiaire, on a moyennement apprécié ce sous-entendu, et pour Isaiah Thomas, ça peut signifier que chaque joueur joue pour sa pomme au lieu de jouer pour le groupe. Quant à LeBron James, il est étonné par cette remarque.

« Je n’ai pas d’agenda. J’en suis à trois ans et demi, quatre ans ici, et j’espère ne pas en avoir. Je n’en ai pas. Je veux juste gagner. J’aime simplement jouer comme il faut, impliquer les gars et gagner des matches. »

« Il faut faire le ménage sur beaucoup de choses »

Même son de cloche chez Kevin Love.

« C’est ma 10e saison. On a beaucoup de vétérans dans l’équipe. S’il y a des agendas, je ne les vois pas. Mais je suis sûr que s’il parle de quelqu’un, il va s’en occuper, comme on le fait habituellement. Donc, je ne sais pas… »

Kevin Love reconnaît en revanche qu’il y a quelque chose de cassé à l’intérieur de l’équipe.

« À l’intérieur, ça n’est pas bon… Il faut faire le ménage sur beaucoup de choses. Je pense d’abord, et c’est la priorité, qu’il faut se donner absolument à fond et être motivé. »

Pour Channing Frye, la remarque de son coach peut simplement servir de piqûre de rappel.

« C’est du business, et peut-être que c’est employé pour une prise de conscience. Personnellement, mes valises sont à moitié prêtes depuis que je suis arrivé. On est censé être un groupe qui joue le titre. On doit le comprendre, et si on ne fait rien dans ce sens, il pourrait y avoir des changements. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *