Summer
league
Summer
league
PHO115
MIL90
BOS69
DAL76
CHI
ATL0:00
DET
NYK1:00
SAS
PHI2:30
MIA
TOR3:00
OKC
GSW4:30
CHA
POR5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Entre blessures et fatigue, les Knicks craquent

NBA – Déjà privés de Julius Randle, les Knicks ont perdu Mitchell Robinson, Bojan Bogdanovic et OG Anunoby au cours des playoffs.

Josh Hart (Knicks)Bonne nouvelle : Josh Hart a pu se reposer la nuit dernière dans la déroute des Knicks contre les Pacers (121-89). Dans un match qui a rapidement tourné au « blowout » sans que les Knicks ne parviennent à revenir au score, Josh Hart a passé plus de temps sur le banc que sur l’ensemble des neuf premiers matchs de playoffs.

L’ailier à tout faire des Knicks n’aura joué que 24 minutes pour un maigre bilan de 2 points à 1/6 aux tirs, 3 rebonds et 2 passes décisives dans ce Game 4. Jusque-là, il n’avait jamais passé plus de 8 minutes sur le banc lors d’un match de playoffs.

« Est-ce que je la ressens ? Oui. Mais je pense que tout le monde la ressent » reconnaît Josh Hart, à propos de la fatigue. « Au final, ce sont les playoffs, et vous devez vous forcer et mettre à mal votre corps. »

La rotation courte de Tom Thibodeau en cause ?

Les jambes sont lourdes, et à cela il faut ajouter les petits et gros pépins physiques. Déjà privés de Julius Randle depuis un moment, les Knicks ont perdu aussi Bojan Bogdanovic, Mitchell Robinson et OG Anunoby dans ces playoffs ! Isaiah Hartenstein, quant à lui, est mal retombé lors de la deuxième mi-temps, et le pivot ressent une gêne à l’épaule. Mais encore une fois à New York, on ne se lamente pas sur son sort.

Interrogé à plusieurs reprises sur l’état de santé de ses joueurs et sur l’impact des blessures sur les performances, Tom Thibodeau a semblé perdre patience en conférence de presse. « Ecoutez, tout le monde a un pépin, ok ? » s’agace l’entraineur des Knicks. « Tout le monde a quelque chose. Ce sont les playoffs, et vous devez faire avec. » Il n’empêche que la rotation courte, imposée par le coach, montre à nouveau ses limites…

Les stars sont fatiguées ou… blessées

Jalen Brunson aussi est diminué par une blessure au pied, mais le meneur des Knicks affirme qu’il va bien et il ne veut pas utiliser un problème physique pour expliquer les défaites.

« On peut parler de fraicheur et vous pouvez nous trouver toutes les excuses du monde… Oui, il nous manque des joueurs, mais ça n’a pas d’importance, » affirme le meneur de jeu. « On fait avec ce qu’on a et nous devons aller de l’avant avec ça. Il n’y a aucune excuse. »

Les Knicks rentrent donc à New York avec deux défaites et avec la mission de reprendre les commandes de la série.

« Nous devons juste recommencer à jouer notre basket », conclut Isaiah Hartenstein. « Il s’agit d’être l’équipe la plus physique, de faire les petites choses, de se jeter sur le ballon, de faire les seconds efforts. Je ne pense pas que nous ayons fait ça lors des deux derniers matchs. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités