Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

À Atlanta, on ne se voit pas échanger le premier choix de Draft… pour l’instant

NBA – GM des Hawks, Landry Fields s’est exprimé sur la « lottery » qui a vu Atlanta remporter le premier choix à la surprise générale.

Atlanta premier choixLe destin a souri à Atlanta, qui ont hérité dimanche du premier choix de la Draft 2024 alors qu’ils n’avaient que 3% de chances de rafler la mise. Loin de l’effervescence internationale provoquée par la « lottery » de l’an passé avec Victor Wembanyama en guise de récompense ultime, les Hawks n’ont malgré tout pas boudé leur plaisir, avec la perspective de ramener un gros talent supplémentaire pour relancer une franchise qui a loupé les playoffs.

Landry Fields a notamment affiché sa satisfaction de pouvoir bénéficier de cet atout supplémentaire dans sa manche pour composer l’effectif des Hawks version 2024/25.

« Cela a été un choc », a reconnu le jeune GM des Hawks. « On regarde les pourcentages, mais quand j’ai vu pour la première fois que nous n’étions pas entre 10 et 12, cela nous a propulsé dans le Top 4, alors je me suis dit que nous avions une vraie chance. C’est un peu une surprise, mais c’est très excitant (…). C’est un bon atout pour continuer à développer ce que nous faisons. C’est enthousiasmant ».

Un mois et demi pour se décider

La donne est un peu plus indécise que l’an dernier puisqu’aucun candidat ne se dégage clairement, même si Alexandre Sarr semble tenir la corde devant un autre Français, Zaccharie Risacher, ou encore devant les pensionnaires de Kentucky, Reed Sheppard et Rob Dillingham. Landry Fields a donc dû s’exprimer sur la question que tout le monde se pose : Atlanta va-t-il troquer son premier choix contre un joueur référencé ou le garder pour se donner la possibilité de développer un jeune talent ? Pour l’heure, l’intéressé pencherait davantage vers la deuxième option.

« Ce n’est pas ce sur quoi on se concentre à présent », a-t-il répondu au sujet d’un éventuel échange. « On en est à un stade où l’opportunité qui s’offre à nous est excellente et nous place en position de force. Le positionnement est essentiel dans ce métier et c’est la position que nous occupons actuellement, avec ce premier choix. Nous allons continuer à faire ce que nous faisons, à nous réunir afin de trouver une solution en temps voulu ».

Il faudra notamment évaluer les besoins de l’équipe et les joueurs qui peuvent correspondre avec ce premier choix pour faire progresser l’équipe. La venue d’Alexandre Sarr pourrait par exemple précipiter le départ d’un Clint Capela ou d’un Onyeka Okongwu. Landry Fields devra en tout cas se préparer à tous les scénarios possibles. D’autant qu’on évoque aussi un transfert de Trae Young

« Il y a beaucoup de gars intéressants et je pense que c’est aussi très plaisant. Il y a tellement de types de gars différents, tellement de possibilités différentes. Nous allons nous pencher sur la question, analyser le tout en profondeur et voir ce qui se passera en juin ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités