Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

13 mai 1994, le boudeur Scottie Pippen regarde Toni Kukoc faire gagner les Bulls au buzzer…

Leader des Bulls lors de la première retraite de Michael Jordan, Scottie Pippen avait refusé d’entrer en jeu sur la dernière action du Game 3 face aux Knicks. La raison ? Le système était pour Toni Kukoc…

Playoffs 1994. Sans Michael Jordan, dans sa première retraite, les Bulls rencontrent les Knicks de Patrick Ewing en demi-finale de conférence. Menés 2 victoires à 0, les hommes de Phil Jackson sont dos au mur lors du Game 3. À deux secondes du terme de la rencontre, les deux équipes sont à égalité : 104-104.

Phil Jackson doit alors faire un choix entre son leader offensif, Scottie Pippen, en difficulté toute la rencontre et son lieutenant du moment, Toni Kukoc. Le « Zen Master » décide finalement de donner le ballon au Croate, une décision salvatrice pour les Bulls. Mais Scottie Pippen ne l’accepte pas et Toni Kukoc s’en souvient.

« Avant ce dernier tir, Scottie [Pippen] a eu la possibilité de scorer sur 3-4 possessions sans réussite, » se souvient Toni Kukoc. « On se retrouve à égalité, temps-mort et à ce moment-là, Phil décide que Scottie fera la passe et que je prendrai le tir. »

Scottie Pippen : « Michael n’est pas là, c’est censé être à moi de prendre ce tir »

Toni Kukoc reçoit le ballon et plante un tir au buzzer qui offre la victoire aux Bulls. Les joueurs de Windy City se relancent dans la série mais ce n’est pas Scottie Pippen qui a fait la passe ! L’ailier All-Star a refusé d’entrer en jeu pour ces deux dernières secondes, et il est accusé de se comporter en « diva ».

« Il a dit : Michael n’est pas là, c’est censé être à moi de prendre ce tir, pas de faire la passe, et il est parti, » révèle Toni Kukoc. « Phil a juste demandé à un autre gars de faire la passe, Pete Myers a dit « ok » et on a joué le système prévu. »

La décision de Phil Jackson était la bonne. Dans le vestiaire après le match, Bill Cartwright, le plus expérimenté de l’équipe, va remettre en place Scottie Pippen qui s’excusera de son comportement dans la foulée. Les Bulls pousseront la franchise new-yorkaise jusqu’au Game 7, mais, privé de Michael Jordan, la marche était trop haute cette année-là.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés