Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIA1:00
IND
DET1:00
ORL
POR1:00
PHI
OKC1:00
WAS
LAC1:00
BOS
UTH1:30
TOR
BRO1:30
MEM
ATL2:00
MIL
CHI2:00
DEN
NOR3:00
HOU
SAS3:30
News Résumé

Le King renverse les Kings pour une 13e victoire d’affilée

Vainqueur surprise sur le parquet du champion en titre il y a 10 jours, Sacramento se voyait bien réussir le même coup cette nuit et gâcher la fête à Cleveland. Mais les Kings sont tombés sur le King en personne, LeBron James, au dessus du lot tout au long de la rencontre et décisif dans les derniers instants afin de permettre aux Cavs de l’emporter 101-95 et d’égaler le record de la franchise avec 13 succès consécutifs.

LBJ échoue à une passe d’un 57e triple double en carrière (32 pts, 11 rbds, 9 pds), mais l’important est ailleurs, la victoire était une question d’honneur. Le trio Mason-Hield-Randolph a longtemps repoussé l’échéance, mais SacTown a fini par se rendre à l’évidence, scotché par les éclats de génie de son Eminence.

Les mots vont commencer à manquer pour évoquer l’impact de LeBron James dans l’histoire de ce sport. Cette nuit, LeBron a (encore) tout fait : défenseur, meneur, scoreur, rebondeur, passeur, le tout avec le même talent. En un mot, LBJ a un été un vrai leader. En ramenant les siens de l’enfer alors que les Kings jouaient en pleine confiance, puis en arrachant la décision d’un step back à 3-points digne des plus grands clutch player de l’histoire.

Mason, Hield et Randolph au rendez-vous

La rencontre a pourtant été plus compliquée que prévu pour les locaux. Sacramento, privé de Willy Cauley-Stein (dos), joue sans complexe à l’image de Buddy Hield ou de Bogdanovic, qui offre 6 longueurs peu avant la fin du premier acte (16-22). Alors que l’arrière bahaméen en remet une couche et que Vince Carter entre dans la danse avec un 3-points en première intention (26-29), LeBron doit déjà taper du poing sur la table. Le King œuvre par séquences, terriblement efficaces, arrachant notamment un rebond offensif pour servir Korver à 3 points, ou s’arrachant tout court pour aller chercher un 2+1 au poste bas (32-32).

Le rookie adverse, Frank Mason III, fait un beau petit chantier et relance les Kings avec l’aide de Hield (36-43). Là encore, il faut toute la vigilance de James, auteur de 9 points de suite, pour empêcher les Cavs de sombrer (45-46). Sacramento tient bon et Zach Randolph finit fort avec un 3-points et un hook qui offre 9 longueurs aux siens à la pause (48-57).

Le facteur Korver

L’urgence se fait sentir lorsque JaKarr Sampson pète un dunk ligne de fond et que George Hill claque deux paniers à 3-points d’entrée pour faire passer le score à 55-67. Auteur d’un 3-points en guise de réponse puis de deux lancers, LBJ peut cette fois compter sur Jae Crowder puis Kevin Love, également derrière l’arc, pour réduire l’écart.

Avant de passer une nouvelle séquence d’anthologie avec deux missiles envoyés à 9 mètres de distance, un block sur Z-Bo puis un alley oop envoyé par D-Wade et conclu avec autorité (73-74). Même si Mason et Koufos repoussent brièvement le danger, on se dit que le tour des Kings est passé, surtout lorsque Kyle Korver, l’autre King du 4e quart, aligne trois paniers à 3-points dès les premiers instants du dernier acte pour faire enfin passer Cleveland devant (82-79).

Une victoire aux airs de hold-up

Mais les Kings ont de la ressource. Le rookie Mason, auteur de son meilleur match, et Hield ne baissent pas la garde en faisant également feu de loin (86-89). Devinez alors qui vient à la rescousse pour faire basculer le momentum à l’entrée du money-time ? Un certain numéro 23 répondant au nom de LeBron James.

En faisant le nécessaire au scoring, à la passe en contre-attaque pour le dunk de Jeff Green, ou encore en défense, en bâchant Hield sur une possession cruciale à 93-95, LBJ s’offre une chance de rafler la mise sur la fin. Après l’égalisation de Green au lancer, James prend le meilleur sur Randolph à l’intérieur. Et alors que Sampson manque de lucidité en oubliant de shooter avant l’horloge des 24 secondes, LeBron James ne se fait pas prier pour le punir sur la possession suivante, d’un step back monumental à 3-points synonyme de victoire.

Sacramento va à présent conclure son road-trip de quatre matchs à la Nouvelle-Orléans demain tandis que Cleveland tentera d’établir un nouveau record de franchise du côté d’Indiana.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *