Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

L’hyper-dépendance des Cavaliers à Donovan Mitchell

NBA – Dans la série face aux Celtics, l’attaque des Cavaliers tourne au ralenti dès que Donovan Mitchell souffle.

Donovan Mitchell

Depuis le début des playoffs, Donovan Mitchell supplie ses coéquipiers de prendre leur chance, et de l’épauler en attaque. L’arrière All-Star ne peut pas tout faire, et Cleveland souffre d’hyper-dépendance. Une stat le prouve : dans la série face aux Celtics, l’attaque des Cavaliers affiche une efficacité de 68.9 points sur 100 possessions lorsque Donovan Mitchell est sur le banc, et un différentiel négatif de -66 ! Lorsqu’il est sur le terrain, le différentiel est positif (+6), et surtout les Cavaliers affichent une efficacité offensive de 110 points pour 100 possessions.

« Au final, on n’a pas marqué… » regrette Donovan Mitchell après que ses Cavaliers ont inscrit 93 points dans la 3e manche. « Nous n’avons pas marqué quand il le fallait. On fera mieux. Il y a beaucoup de choses qui dépendent de nous. Il y a beaucoup de choses qui sont de notre faute. Il faut les féliciter mais il y a une tonne de choses qu’on peut faire mieux. »

Evan Mobley doit se faire violence

Jarrett Allen absent, le jeu manque d’alternance, et Donovan Mitchell demande à Evan Mobley d’être plus agressif et de ne pas hésiter à prendre sa chance.  « C’est vraiment mon état d’esprit pour le reste de cette série. J’essaie juste d’être agressif, de trouver mes spots et de tirer » assure-t-il« Il y a eu des moments où nous n’avons pas réussi à atteindre les objectifs que nous nous étions fixés. Ils ont ralenti notre attaque ou nous nous sommes lancés un peu tard dans les 24 secondes. Il faut regarder la vidéo, prendre conscience de ce qui nous attend et s’y mettre un peu plus vite ».

Donovan Mitchell manque surtout d’un Lieutenant régulier. Quelqu’un capable d’inscrire sa vingtaine de points par match, et tous les regards se tournent vers Darius Garland, très décevant pour un ancien All-Star. Il n’inscrit que 15 points dans la 3e manche, et c’est fidèle à ses prestations depuis le début des playoffs avec 14.7 points et 5.3 passes par match. Facteur X en puissance, Max Strus apporte moins de 9 points par match avec un médiocre 30% à 3-points.

Titulaire, Isaac Okoro confirme ses limites en attaque dans la série face aux Celtics, et Caris LeVert est trop irrégulier pour être un vrai leader de la « second unit ». Voilà qui n’arrange pas les affaires de Donovan Mitchell, obligé d’enchaîner les grosses perf’ pour maintenir les Cavaliers en vie, mais aussi ses dirigeants qui craignent que leur joueur vedette ne les quitte rapidement, si l’équipe a déjà atteint son plafond de verre.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités