Matchs
hier
Matchs
hier
TOR117
CHI100
OKC105
NYK84
LAL92
LAC108
News

Avec la nouvelle identité des Raptors, Jonas Valanciunas veut enfin s’épanouir

Small ball, tir à trois points, domination des meneurs de jeu et des ailiers… À ceux qui estiment que les « Big men » sont en voie de disparition avec l’évolution actuelle du jeu, Jonas Valanciunas a un message à faire passer : « Un arrière ne va pas dominer un grand au rebond, non ? Ceci ne va jamais changer. Quelqu’un doit protéger le cercle. Les grands peuvent toujours apporter beaucoup de choses. »

Voilà un bon moyen de se convaincre que les Raptors ont toujours besoin de lui sous le cercle. Ce sentiment est d’autant plus fort à l’entame de cette saison 2017-2018 que « JV » assure avoir fait le plein de confiance durant l’intersaison. Il dit avoir beaucoup bossé son jeu et arriver en pleine forme.

Surtout, il a assuré une solide campagne en sélection nationale. Si son équipe de Lituanie a été sortie prématurément dès les 8e de finale, le pivot a fait le travail individuellement : près de 16 points et 12 rebonds de moyenne.

« Je ne peux pas dire que je suis un autre Jonas, mais je suis une meilleure version de Jonas, confie l’intérieur. J’ai confiance en moi. C’était un super été et j’en reviens ressourcé. L’équipe n’a pas gagné mais on a fait une belle compétition. Je me sens prêt à jouer, dans un bon état d’esprit, et physiquement bien. »

Il a confirmé ses bonnes intentions avec une présaison plutôt convaincante : 12 points et 9 rebonds de moyenne en 20 minutes, sur ses trois matches joués. Si bien que même son coach, Dwane Casey, jamais le dernier pour le critiquer, semble impressionné.

« Il fait du bon boulot. C’est le meilleur de ce que j’ai vu de lui. Pas seulement en termes de stats, mais sur son attention dans le jeu, sa tenue de balle. Il fait un excellent travail de lecture de jeu, et nous allons faire un peu différemment cette saison avec beaucoup de lecture et de réaction. »

Le coach ne l’évoque pas ouvertement mais il est bien question du changement d’identité voulu par les Raptors cette saison. « Devenir une meilleure équipe dans la circulation de balle », voilà l’objectif affiché. Avec des Kyle Lowry et DeMar DeRozan plus partageurs, Valanciunas, tout comme Serge Ibaka d’ailleurs, devrait avoir l’occasion d’être plus impliqué dans le jeu.

Un rôle moteur dans l’attaque des Raptors

Une aubaine pour ce joueur qui, depuis cinq saisons dans la ligue, n’a jamais vu sa moyenne de points exploser, à l’instar de son temps de jeu. Et cela malgré sa puissance et son efficacité au poste bas (55% aux tirs en carrière).

S’il n’aura pas forcément plus de shoots, le Lituanien aura au moins une mission : Casey veut faire de lui une sorte de « quaterback » de l’équipe qui prendra une décision sur chaque possession, en tête de raquette.

« J’ai travaillé dessus cet été, sur une meilleure compréhension du jeu, je crois que c’est un nouveau cap à franchir, assure Valanciunas, conseillé par son compatriote Arvydas Sabonis, passeur génial à l’époque, à son poste. « Ce n’est pas qu’une histoire de scoring, n’est-ce pas ? L’enjeu est de jouer juste, être au bon endroit, dans le bon timing, voir les bonnes coupes. Je me sens à l’aise là-dedans, dans le fait d’avoir de pouvoir décider ce que toute l’équipe va faire. Ça donne beaucoup de confiance. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *