Magazine News

Happy Birthday : la carrière de Tony Parker en 35 chiffres

Gravement blessé dans le Game 2 contre Houston, en demi-finale de conférence, Tony Parker ne rejouera probablement pas en 2017, et c’est chez lui, loin de ses coéquipiers, que le meilleur basketteur français de l’histoire va souffler ses 35 bougies.

L’occasion de revenir sur son immense carrière avec 35 chiffres qui symbolisent un palmarès exceptionnel en NBA. Parmi cette longue liste non exhaustive, records, performances individuelles et souvenirs se mélangent.

1 – Premier joueur européen à avoir été MVP des Finals en 2007. Dirk Nowitzki suivra en 2011.

3 – Elu 3 fois de suite dans la seconde All-NBA Team entre 2012 et 2014, ainsi qu’une fois dans la 3e équipe de la saison en 2009.

4 – Le joueur européen le plus titré de l’histoire avec 4 titres : 2003, 2005, 2007, 2014.

5 – Sa meilleure place pour le titre de MVP, en 2011-2012. Il avait alors reçu 4 voix pour la première place et 331 points.

6 – All-Star à 6 reprises en 2006, 2007, 2009, 2012, 2013, 2014.

7.7 – Sa meilleure saison à la passe, en 2012.

8 – Le nombre de trophées comme joueur de la semaine.

9.2 – Sa moyenne de points lors de sa saison rookie, la seule terminée sous la barre des 10 points de moyenne.

14 – En 2009, à Phoenix, il inscrit 14 points dans le All-Star Game. Son meilleur match dans la grande messe annuelle (il y a marqué 53 points en 6 rencontres).

16 – Ses saisons avec les Spurs, sa franchise de toujours. Parmi les joueurs en activité, seul Dirk Nowitzki (19 saisons) a passé plus de temps avec une seule et même équipe.

17 – Son record de passes réalisé le 23 janvier 2012 contre les Hornets. En playoffs, sa meilleure perf’ est de 18 !

18.2 – Sa moyenne de points en playoffs.

19 – Le 30 octobre 2001 contre les Clippers, il est devenu le plus jeune joueur à porter le maillot des Spurs. À 19 ans et 166 jours.

19,6 – En millions d’euros, ses revenus en 2016, faisant de lui le sportif français le mieux payé.

22 – Sa meilleure saison en carrière au scoring par match en 2009. Aucun Français n’a fait mieux.

28 – Sa position au premier tour de la Draft 2001, ce qui en fait un des plus gros « steals » de l’histoire.

29 – Son nombre de matches en Finals et son classement dans la liste des joueurs les plus capés à ce niveau de la compétition. Il est le meilleur européen de l’histoire dans ce domaine.

30 – Sa meilleure performance au scoring dans un match des Finals, contre Cleveland en 2007, dans le Game 2.

43 – Son record de points en playoffs, établi face à Dallas le 25 avril 2009.

54.8  – En 2006, il décroche le troisième pourcentage aux tirs de la NBA. Une performance exceptionnelle pour un meneur de jeu.

55 – Son record de points réalisé contre Minnesota en novembre 2008. Avec en plus 10 passes et 7 rebonds, il compile des chiffres que seuls Oscar Robertson et Russell Westbrook ont réussi à imiter dans l’histoire de la NBA.

64 – Parker est le 64e scoreur de tous les temps avec 18 522 points.

71.8 – Son pourcentage de victoires après ses 1 000 premiers matches, soit 718 victoires. Il est le joueur le plus rapide pour atteindre ces 700 succès, devant Scottie Pippen.

93.9 – Son pourcentage de chances, selon Basketball Reference, d’entrer au Hall of Fame.

98 – Son nombre de double double en saison régulière (14 en playoffs).

126 – Le nombre de victoires en playoffs enregistrées avec Tim Duncan et Manu Ginobili.

221 – Son nombre de matches en playoffs, ce qui demeure le 5e total de toute l’histoire de la NBA.

540 – Le record battu avec Duncan et Ginobili pour devenir le trio le plus victorieux de l’histoire de la NBA. En battant les Celtics, le 2 novembre 2015, ils avaient remporté leur 541e match ensemble.

1 137 – Son nombre de passes en playoffs, 5e total de l’histoire.

1 143 – Ils ne sont que 55 joueurs à avoir joué plus de rencontres en saison régulière et un seul joueur a fait mieux sous les couleurs des Spurs : Tim Duncan.

2012 – L’année de son seul triple double en carrière avec 27 points, 12 rebonds, 12 passes contre Houston le 10 décembre.

2013 – L’année où il a remporté son seul trophée de joueur du mois, en janvier, avec 21.9 points à 56 % de réussite et 7.9 passes de moyenne.

4 012 – Son nombre de points en playoffs, 10e de l’histoire.

6 634 – Il est également le 22e passeur de l’histoire en saison régulière et le meilleur de l’histoire de San Antonio.

7 619 – Il possède le 8e total de minutes en playoffs de l’histoire.

 

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *